AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre II ~ L'eclipse

Aller en bas 
AuteurMessage
Owen
Globule gazeux de poche

avatar

Nombre de messages : 1947
Localisation : Partout, et surtout aux endroits les plus improbables.
Particularité : Sale gosse ?
Date d'inscription : 06/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: A jamais nouveau né
Profession: Boule Gazeuze
Statut: Créature immatérielle

MessageSujet: Chapitre II ~ L'eclipse   Jeu 25 Oct - 19:26



Chapitre II ~ Trois ans plus tard, l'eclipse


La vallée s’était assombrie en ce qui aurait du être un beau jour d’automne.

Une éclipse que personne n’attendait, ou même ne prévoyait, arriva peu à peu cette matinée là. Comme tout phénomène naturel, l’on pensait que ce serait passager. Les vieilles gens y voyaient là un signe du malin, un signe qu’un grand changement allait se produire ; les autres étaient curieux et lançaient de temps à autre un regard intrigué en direction du soleil voilé. Quelques heures passèrent, puis d’autres, et elles s’écoulent toujours depuis ce jour sous la même lumière diffuse des étoiles et de la lune ... La nuit, toujours la nuit. Chacun inversa son horloge biologique, la modifia, puis se résigna. Oh non, personne n’y croyait au début, personne n’osait penser que ... Plus jamais la lumière qui baignait leurs jours depuis leur naissance avait disparue, véritablement.

L’on racontait dans les ruelles mal fréquentées de la ville, mais aussi dans les marchés, dans les maisons, le soir dans des bureaux privés, que le château privé et absolument secret de Neiji s’agitait de plus en plus depuis ce jour funeste. Les mots : « expérience », « mutations », mais aussi « sélection », « étrangers » et « disparitions » apparaissaient dans chaque conversation ... Chaque murmure si habilement dissimulé sous des manteaux relevés ou des écharpes un peu trop remontées. Ces mots à la consonance étrange et futuristes ne furent que pendant très peu de temps pris à la légère. Avec la disparition du soleil, les ressources naturelles se tarissèrent rapidement et l’on couru à la famine. Ce fut en ces temps de misère que les savant, car on ne pouvait que les nommer ainsi, créèrent des serres où fut mis en place une énergie nouvelle : une lumière artificielle. Les rues s'éclairèrent par divers procédé plus ou moins onéreux, afin de ne pas tomber dans une atmosphère macabre et lancinante.

Les disparitions, les avancées technologiques, la disparition du soleil sous ce voile sombre … Le bruit courait que ces phénomènes étaient tous liés, s’étant déclarés en même temps ; mais qui croire ? Qu’inventer de ce qu’on ne savait pas, et supposer sur les bruits qui couraient ? Comment discerner le vrai du faux ? Les oreilles de ces gens là étaient bien trop occupées à de simple conversation énigmatique avec leurs voisins. Bien trop occupés à faire semblant, plutôt qu’à écouter comme il le fallait et où il le fallait. Mais après tout, ce n’était que de simples rumeurs après tout. Qui, une fois de plus, qui aurait pu croire que des fuites étaient venues du château ? Du domaine invisible comme l’on tendait à le nommer. Personne ne connaissait son existence, personne n’aurait été capable de le situer. Il y avait bien les châteaux et domaines des seigneurs de province, de ces petits messieurs officiellement à la botte du Seigneur Noir ; mais pas l’ombre du gigantisme dont on soupçonnait Neiji d’avoir doté en son palais.

Trois ans ont passés.
Trois longues années ou chacun à du profondément modifier son mode de vie, et de penser.
Trois longues années, qui ont vus une large partie d’histoire se révéler aux yeux de tous.
Comment, comment en était on arrivés là ?

Pendant ces trois ans l’on avait vu chacun se transformer, les gens souriant un jour devinrent renfermés le lendemain ... Ces gens qui ne sortaient plus ou si peu craignaient tous pour leur vie, l'insécurité était omniprésente. Si tant soit est qu’elle le fut un jour depuis la domination de Neiji. La vie ne valait plus la peine d’être vécue, et retrouver un pendu ou un suicidé d’une quelconque autre manière au coin de sa rue était devenue monnaie presque courante. Non, rien ne laissait à croire qu’un jour l’on puisse rendre au soleil son éclat, au verre sa brillance, et aux visages l’espoir.
L’aristocratie n’était pas mieux lotie, les coeurs étaient moroses et en alerte, les yeux éteints et les bouches fermées. Les disparitions dont on entendait parler plus bas ne les épargnaient pas, et eux aussi restaient chez eux, entre eux, sans parler et sans vivre.

Et vous ? Qui êtes vous devenus ?


Credits - Image de mon0noke

_________________
Parmi vous je ne suis qu'une ombre, mais ma voix est sans appel.

Pas de message privé sur ce compte, la messagerie n'est pas consultée.
Contact Kenen = Peaca Mortalis
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
 
Chapitre II ~ L'eclipse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: Tout à un commencement ... :: L'univers-
Sauter vers: