AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 - Un visage qui me tourmente =(Libre)=

Aller en bas 
AuteurMessage
Belle de Nuit
- Détournez vôtre chemin -
- Détournez vôtre chemin -
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 31
Localisation : Un peu partout
Particularité : Personne mystère !
Date d'inscription : 09/01/2008

Carnet de voyage
Age du perso: SAF (Sans Age Fixe)
Profession: Pion, what else ?
Statut: Tous et aucun à la fois

MessageSujet: - Un visage qui me tourmente =(Libre)=   Ven 26 Juin - 13:44

Belle Lune.
Belle Nocturne, fleur de la Nuit. Il n'y avait que peu de monde, qui révélait son éclat sous les rayons de la Lune, s'en accommodant, comme si c'était devenu normal. Belle de Nuit scintillait vraiment sous l'astre gardienne du ciel. Etait-elle une étoile messagère ? Non. Voulait-elle le bien de tous ? Désormais elle s'en fichait. En avait-elle vu l'utilité un jour ? Peut être que oui, peut être que non. Un bruit léger, sifflant, déchira le vent. Un coup porté avait suffit. Belle se tenait les jambes fléchies, le sabre en main, placé devant son visage, devant l'un de ses deux yeux perçants. Un filet de sang dégoulinait le long de cette lame si pure. Regardant droit devant elle, elle fixait un homme dont la peur déchirait le visage, une main en moins.


-Dites moi où il est. Je sais que vous pouvez le trouver. Vous trouvez tout le monde.

S'exprima-t-elle de la voix la plus grave mais la plus sensuelle qui soit. Rangeant son arme dans son fourreau, Belle releva légèrement l'homme par le col et le fixa droit dans les yeux, plongeant dans son esprit, sondant son âme, le forçant à lui donner ce qu'elle voulait. L'espion de Neiji la fixa à son tour, se laissant sombrer, il sentit quelque chose le brûler de l'intérieur, une peine immense, un grand désespoir. Il vit alors ... La fin ? Figé, comme paralysé, il ne prononça que quelques mots, tel un zombie.

-"Il est déjà trop tard pour lui - Le maître va..."

Et dans la nuit, un objet silencieux siffla rapidement, avant de venir se loger dans le dos de l'espion. Nouveau sifflement. Une étoile vient frôler le visage de Belle, coupant une des mèches de ses longs cheveux soyeux. Regardant les quelques fils tomber lentement sur le sol, elle tire de son dos un de ses sabres et l'agite rapidement pour intercepter une autre étoile. Se reculant, elle se met à couvert. Visiblement, quelqu'un ne voulait pas qu'elle sache ... Pourtant elle ferait tout pour. De plus, elle devait trouver un moyen de le contacter. Mais comment ?

-Tu me donnes bien du fil à retordre.

Replaçant comme il faut les pends de sa jolie tunique bleue océan, Belle fit demi-tour et disparut dans la pénombre. Qui était cette personne qui avait voulu l'avertir en la menaçant ainsi de la tuer ? C'est un mystère qu'elle résolvera volontiers, et une fois que ce sera fait, il vaudra mieux pour cette personne disparaître avant qu'elle ne la trouve. Belle n'était plus touchée par les aléas de la vie, par les frasques quotidienne de l'humanité. Quelques semaines, peut être quelques mois au service d'un Dieu suffisent à changer une vie, aussi forte qu'elle soit à l'origine, toute âme tomberait. Mais il y a celles qui savent s'accommoder, et celle qui sombre malgré elle, jusqu'à ce que mort s'en suive. Un bruit la fit se retourner.

-Qui va là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 29
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: - Un visage qui me tourmente =(Libre)=   Ven 4 Sep - 23:47

Un bruit fit sursauter la belle Nocturne.

- Qui va là ?


Et un léger rire se fit entendre dans la nuit.

Quand la Veuve Noire était de sortie...
Le sang coulait et les enfants pleuraient.
Les femmes se donnaient et les hommes suppliaient.

Tandis que les vieillards n'attendaient plus que leur dernière heure pour rejoindre les cieux.

Mais la jeune femme n'était plus que l'ombre qui se glisse silencieusement dans la nuit pour affaiblir les forts et détruire les résistants. La jeune femme s'était fait punir par son oncle et maître pour n'avoir pas su lui résister plus d'une heure en combat acharné... En duel. Mais qui l'aurait pu ? Qui avait déjà soutenu la folie et la hargne de son Seigneur plus d'une seconde ? Personne. Mais elle n'était pas n'importe qui. Et le Seigneur Noir détestait par dessus tout : la faiblesse, la peur, la pitié, l'ignorance, et les héros.

De désespoir ou par fidélité, la jeune femme avait fait disparaître tout ses atours féminins... Allant jusqu'à pratiquer une horrible et inhumaine chirurgie sur son corps si jeune. Allant jusqu'à se priver de toute sensation charnelle. Jamais elle ne ressentirais le plaisir d'être dans les bras d'un homme, et jamais, au grand jamais... Elle n'enfanterait.

Elle... Plus folle et fanatique de jour en jour.

" - Tu manies le sabre de mieux en mieux, je t'en félicite. " dit-elle alors.

Un ricanement suivit la sirupeuse affirmation, suivit d'un soupir satisfait.

Plus suave et plus sensuelle que jamais, Kyo sorti du néant. Un pantalon de cuir noir entourait ses fines jambes jusqu'à une paire de bottes sans talons, et une bande de tissus nouée dans son dos recouvrait le peu de poitrine qu'elle avait... Laissant voir sa minceur effrayante, ainsi que la plastique de ceux qui n'ont fait que se battre toute leur vie.

Cicatrices.
Bleus.
Oedèmes.
Plaies.

La Veuve Noire portait bien son nom.

Seuls ses longs cheveux longs la trahissaient.

" - Tu essayais d'entrer en contact avec d'anciens amis... Peut-être ? Oh... J'ai troublé tes efforts. Je t'ai dérangé ?! J'ai cru comprendre que ton informateur n'avait point réussis à vivre assez longtemps pour te dire ce que tu voulais savoir. Quel... Dommage ! Oui, c'est le mot. "

Et elle souriait.

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Belle de Nuit
- Détournez vôtre chemin -
- Détournez vôtre chemin -
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 31
Localisation : Un peu partout
Particularité : Personne mystère !
Date d'inscription : 09/01/2008

Carnet de voyage
Age du perso: SAF (Sans Age Fixe)
Profession: Pion, what else ?
Statut: Tous et aucun à la fois

MessageSujet: Re: - Un visage qui me tourmente =(Libre)=   Mar 13 Oct - 19:02

-J'imagine qu'une telle indiscrétion ne pouvait dénoter que de vôtre venue.

Belle ne se tourna pas vers Kyo.
Il était tellement plus agréable que de regarder le monde en reflet sur une lame, depuis quelques temps. Aussi Belle plongeait ses yeux dans ses lames aussi souvent que possible, ce qu'elle fit encore une fois pour analyser les moindres déplacement de la furtive ... Un léger rictus au coin des lèvres, l'épouse des ténèbres inspira profondément, elle laisse lentement le vent parcourir ses longs cheveux aux reflets bleutés. Désormais la cruauté lui est bien amère, mais elle prend cependant un malin plaisir à lancer quelques piques à l'égard de ceux qui étaient forcés de la supporter, contraint par pouvoir à ce point plus fort qu'eux ...


-Quel dommage que vous ne puissiez rien contre moi. N'est-ce pas ? Je suis sûre ...

Et à ces mots seulement elle décida de se retourner, souriante, avançant d'un pas leste plus près de cette ignoble et mesquines Kyo.

-Que vous mourrez d'envie de me voir mourir, je me trompe ?

Belle tourne le dos de nouveau, sans crainte. Descendant lentement une main vers son ventre, elle se laisse aller à un petit rire mesquin et presque démoniaque. Les choses ont bien changé, mais son essence demeure la même.

-Maintenant que je suis là, que je parcours ces rues, je vais rétablir l'ordre et le respect envers le maître. Le seul. Même si cela exige que je sacrifie les meilleurs éléments de ses rangs. Qui ici bas peut se prétendre digne de le servir ? L'êtes vous seulement ?

Sur ces paroles Belle parcours les marques sur le corps de la brune sinistre.

-A en juger par vôtre aspect horriblement déplaisant, je pense que non.

Et un suite à un nouveau rire, Belle sait qu'elle cherche le diable. Mais ne dit-on pas qu'à trop tenter la mort on finit par la trouver ? Belle voulait-elle mourir ? Oh non ! Ce serait dommage, elle voulait être là, lorsqu'ils tomberaient, tous. Elle voulait être là pour voir ce monde s'écrouler. Mais quel monde ? Il fallait être elle pour le savoir et même la lune si elle était interrogée ne saurait répondre.

-Tu ne devrais pas me traîner dans les pattes, ça finira par te perdre ... Veux-tu subir le même sort que ce bon Azarel pour avoir levé lui aussi une main sur moi ? Je pense que non. Dans les faits, tu pourrais nier, mais face à cette comédie que je joue si bien, quelle serait sa décision ? Oh tu es particulière, ça ne fait pas l'ombre d'un doute, mais le seras-tu assez pour passer avant ses propres intérêts ? Laisses moi à présent.

Et Belle s'engouffra dans la pénombre de la rue, bien décidée cette fois à disparaître, et espérant que Kyo ne la suivrait pas ... Cependant, alors qu'elle marchait, Belle de Nuit était envahie par de sinistres pensées à l'égard de la Sinistre Brune. Un jour elle s'en débarrasserait, même si cela nécessitait qu'elle doive en passer par les plus vils procédés. Elle l'aurait, comme elle avait eu tout le monde, comme elle aurait tout le monde. Se plonger dans les creux de ses yeux c'est se perdre comme ces messieurs. Ceux là même qui s'incline devant sa beauté, comme devant les cieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Un visage qui me tourmente =(Libre)=   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Un visage qui me tourmente =(Libre)=
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: La capitale aux deux visages : Nonaï et Nekai. :: Endroits abandonnés et condamnés-
Sauter vers: