AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 - Comme une fleur au milieu du désert - Ténèbres et chaos - (Libre) -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belle de Nuit
- Détournez vôtre chemin -
- Détournez vôtre chemin -
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 30
Localisation : Un peu partout
Particularité : Personne mystère !
Date d'inscription : 09/01/2008

Carnet de voyage
Age du perso: SAF (Sans Age Fixe)
Profession: Pion, what else ?
Statut: Tous et aucun à la fois

MessageSujet: - Comme une fleur au milieu du désert - Ténèbres et chaos - (Libre) -   Sam 13 Juin - 17:53

Voilà des semaines que les choses s'étaient accélérées.
De tous les côtés du Parc Nekoi, un combat avait fait rage, opposant les rebelles aux démons de Neiji. Des démons qui n'en avait que l'âme, car leur côté inhumain n'était venu que bien après la corruption de leur corps, en apparence toujours empli d'humanité. Des coquilles vides. Ce n'était pas le cas de celle que l'on avait nommé "Belle de Nuit". Ce nom lui était venu de sa beauté hors du commun et du scintillement permanent qui était le sien. Elle était la lune au milieu du ciel noir. Envoûtante, attirante, mais terriblement traître. Mais pour qui ? Pour les faibles. Belle se trouvait pourtant aux côtés de partisans, même si elle semblait plus retissante, plus distante de leurs rangs qu'elle ne le devrait. Vêtue d'une longue robe bleu, un peu comme celle que portent les Geisha, Belle avait fini par choisir ses armes, optant pour deux sabres de nacre, scintillant comme la perle Emeraude de son regard, bien que ses yeux étaient par endroit parsemés d'un bleu glacial et transperçant. Ils étaient entrés dans le parc, par petits escadrons, sur ses ordres. Belle était là depuis bien plus longtemps, assise sur un banc au milieu de la brume surnaturelle. Et personne ne la voyait vraiment. Des pas avaient retentis, peu à peu, la place entière fut cernée. Tout ça pour quoi ? Un petit contingent de ces pestes de Rebelles, qui n'avaient rien trouvé de mieux que de se regrouper ici pour discuter. Grave erreur.


-Mademoiselle, quels sont vos ordres ?

Murmura une ombre dissimulée dans la nuit. Belle redressa à peine son visage endurci par de nombreuses douleurs. Décalant ses pupilles envoûtantes sur le côté, la sinistre femme se contenta de laisser échapper un petit soupir. Bien plus éloquent que tous les ordres du monde. Et alors le partisan sembla comprendre, laissant ses lèvres s'étirer lentement en un rictus à ce point mauvais que nulle n'aurait fondu sous l'horreur d'un visage déformé à ce point par la haine de l'autre. Il se mit à courir aussitôt, rejoignant ses compères. Les premiers rebelles furent capturés et ... Au moment où le coup de grâce allait leur être porté, Belle décida qu'il était temps de se faire connaître.

-Arrêtez.

Dit-elle calmement au moment où ils levaient leurs sabres au dessus des cous des traîtres. Belle aperçut un jeune homme, le regard profond, tout à fait magnifique, les traits durs mais intensément angéliques. Il lui rappela l'amour qu'elle avait connu. L'espoir qui brûlait encore en elle. Se penchant vers lui, lui relevant le visage vers le sien, Belle le fixa, avec une certaine violence qui le fit souffrir. Le regard de la sublime créature devenait insoutenable. Rapprochant ses lèvres des siennes, elle déposa un tendre baiser au coin de sa bouche encore peu effleurée.

-J'ai un message à faire passer. Tu peux le faire passer pour moi ?

Et rapprochant sa bouche de l'oreille du jeune homme, Belle lui transmit le message ...

-Même dans l'Ombre la plus obscur, il y a des extrêmes, et des modérés. Même dans les actes parfois perçus comme la pire des trahison, il y a une face cachée qui peut être honorable. Seuls certains pourront en juger, trouvez-les, et délivrez leur ce message.

Puis Belle le releva, puis le poussa, le regarda s'enfuir à travers la flore abondante. Les partisans autour d'elle s'offusquèrent qu'elle l'épargne, l'un protesta même. Un éclair brisa la pénombre, le reflet du lame qui scie le vent, un petit bruit léger raisonna comme un pâle murmure. Belle rapprocha sa lame de son visage, un filet de sang dégoulinant de celle-ci. La tête du protestataire tomba lourdement sur le sol, suivie de son corps.

-Quelqu'un veut ajouter quelque chose ? Peut être ? N'oubliez pas je vous méprise tous.

Puis un rictus à l'adresse des deux otages rebelles restants, Belle se détourna d'eux et élançant sa main avec délicatesse vers l'arrière, elle se donna des airs de duchesse, prononçant ces mots de la voix la plus charmeuse et méprisante qui soit.

-Tuez les autres.

Un coup suffit.
Mais la pouvoir attire le pouvoir. La loi, même devenue radicale, engendre la fraude. Bien vite, d'autres rebelles accoururent, pensant pouvoir sauver les leurs encore cachés dans le parc. Une petite bataille éclata. Belle se laissa disparaître à nouveau dans la brume, appréciant particulièrement cet élément depuis qu'elle avait appris que l'arme la plus puissante que détienne une femme, c'est la discrétion. Son corps fin lui permettait de marcher à son aise sans se faire remarquer, pouvant porter le coup à qui le mérite, sans que personne ne s'attende à la voir surgir. Mais à qui Belle voulait nuire ? Beaucoup, même chez les partisans, se le demandaient encore.


-Neiji sera fier de vos actes, Elentir vous récompensera de vôtre bravoure. Trouvez les rebelles et n'en épargnez aucun, tout ceux qui rateront leur cible seront tués à leur tour. Il me faut bien un quota de mort pour la nuit, si je veux contenter le suprême.

Dit-elle, invisible de nouveau. Et les partisans s'agitèrent comme des fous, préférant tout à coup atteindre leur cible. Ils avaient raisons ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
- Comme une fleur au milieu du désert - Ténèbres et chaos - (Libre) -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lenaïc ; L'amour c'est comme une fleur, on la plante, elle grandit et puis une vache arrive et tout est fini.
» Réveil matin, Trois heures, j'me réveille comme une fleur...
» Une fleur pour un bel avenir. - Flora Green.
» " Alongée comme une fleur coupée sur un nid d'araignée | Saoirse.
» Comme une fleur sans ses racines ? ( Dertar ) [En cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: La capitale aux deux visages : Nonaï et Nekai. :: La Place Comedia :: Parc Nekoi-
Sauter vers: