AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Demain sera plus noir encore ... -LIBRE-

Aller en bas 
AuteurMessage
Peaca Mortalis
Mère Thérésa inavouée
Mère Thérésa inavouée
avatar

Nombre de messages : 1064
Age : 28
Localisation : Sûrement déguisée à l'abord d'un lieu digne de curiosité.
Particularité : Belle, si Belle et pourtant si froide.
Date d'inscription : 16/12/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 25 ans
Profession: Seigneur d’une des provinces de Fend
Statut: Neutre

MessageSujet: Demain sera plus noir encore ... -LIBRE-   Jeu 12 Mar - 21:19

Tout était sinistre, bien qu'incroyablement calme.
La pleine lune la mettait en valeur à ce point qu'elle scintillait sous les éclats de la planète fourbe et envoûteuse. Pourtant son éclat n'était plus le même qu'autrefois, car la jeune seigneur innocente qu'elle fut avait disparu. Laissant place à une femme sombre dont plus rien n'animait l'enthousiasme. Qui l'aurait reconnue ? Elle qui portait ces vêtements d'un noir plus sinistre encore que la nuit reine du ciel de Fend, elle en était l'image, le reflet, l'incarnation. Cette même nuit qui n'avait d'autre vertu que l'éternité, une image inscrite dans les mémoires, une transition indéterminée qui rappel que le soleil a disparu. Pour Peaca aussi, le soleil s'était éteint, il y avait des semaines à présent. Mais ce soir elle était là, en liberté, seule, dangereuse. Personne ne pourrait plus la voir comme avant, car elle n'était qu'après. Après son agression, après son enlèvement, après son désarroi ... Observant à droite à gauche, les gens semblaient se bousculer, particulièrement agités mais bizarrement, aucun ne la percutait, chaque personne prenait grand soin de l'éviter, sans pourtant comprendre la raison qui les poussait à agir ainsi. Peaca après avoir remonté son ample capuche sur son visage pour se dissimuler davantage laissa redescendre l'une de ses mains gantée le long de sa poitrine, puis de son ventre, jusqu'à sa ceinture autour de laquelle était accroché une épée dont elle caressait le manche avec envie. Etait-il plus juste d'attendre encore, ou fallait-il dégainer dès à présent, écorchant vif l'imprudent ? Il était intéressant d'avoir dans l'idée de les regarder grouiller, fuir, pris par la panique, de voir arriver tous ces gardes qui une fois qu'ils la verraient s'abstiendrait de la tuer, tout simplement parce qu'elle était ce qu'elle était. Peaca Mortalis, Seigneur de l'une des six. En liberté conditionnée et surveillée dans ses moindres faits et gestes.


Je me demande s'ils vont venir jusque là ...

Et Peaca tourne dans une rue sombre, sachant pertinemment que deux gardes la suivraient. Difficile de les repérer, cela dit, en vue de son nouveau statut de prisonnière, difficile d'imaginer qu'il n'y en avait pas à ses trousses. Aussi si elle n'était pas autorisée à faire n'importe quoi, rien ne l'empêchait de s'amuser un peu. Tirant lentement son épée de son fourreau, Peaca fit volte face d'un geste net et dessiné, armant son épée tout près de sa joue, le regard plongé dans la lame pour garder la vue sur sa droite.

-Je sais que vous êtes là vermisseaux.

Et deux gardes sortirent alors de l'ombre. Ils n'étaient pas comme tous les autres. Non, ceux là semblaient plus mauvais, plus important de par leur tenue, aussi Peaca devina bien vite qu'il s'agissait de membres de l'élite privée du grand des grands. Pas étonnant non plus. Haussant un sourcil, elle avança lentement, tout doucement quand soudain une porte s'ouvrit sur sa gauche, manquant de la percuter de plein fouet. Un homme en sortit et se mit à courir à toute allure. La jeune seigneur abaissa lentement son épée, passant une main sur son épaule pour s'assurer qu'elle n'avait rien. Prise d'une espèce de rage, l'innocente seigneur de Mortalis tira un petit poignard de l'une de ses bottes afin de le lancer à travers la rue. L'arme fendit le vent à toute vitesse, manquant de heurter les deux gardes, pour enfin venir se loger dans le dos du fugitif.

-Voilà, votre rebelle est mort à présent.

Mais Peaca n'en avait pas fini. Un des deux gardes fit l'erreur de se tourner en riant. Le crissement du fer qui raisonna alors fut infiniment plus long que le coup qui venait d'être porté à l'imprudent, alors en train de s'effondrer sur le sol le crâne fendu en deux. L'autre garde tira une arme, mais à peine eut-il brandit l'épée que Peaca lui enfonça la sienne tout droit dans le coeur. Plongeant son regard dans celui de sa victime avec délectation, la jeune femme admira la mort dans les yeux.

-Je ne vous aime pas plus qu'eux.

Et retirant sa lame, elle rangea l'arme joliment forgée dans son fourreau.
Un sourire au coin des lèvres, même s'il était crispé et plein de haine, Peaca tourna les talons pour regagner la foule incognito. Sans attendre, des hurlements émanèrent de la rue où demeurait les cadavres et les gens se précipitèrent pour se délecter d'un nouveau malheur. Sur le poignard enfoncé dans le dos du rebelle se trouvait un petit fil auquel était attaché un mot, un message dont tous les mots auraient du sens à qui saurait les lire.


Citation :
- Noire est celle qui dans sa toile mange l'homme sans défense -

_________________

- Je crainds le fou qui de mon regard - N'oubliez pas de voter pour nous ICI- "La Veuve Noire a encore frappé" -
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Ici et ailleurs
Particularité : Soleillophobe
Date d'inscription : 15/05/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 20 ans?
Profession: Espion
Statut: Rebelle

MessageSujet: Re: Demain sera plus noir encore ... -LIBRE-   Mer 18 Mar - 21:47

Et la vie lentement semblait s'endormir à mesure que la nuit s'éternisait sur les terres de Fend.
Selene ne sortait plus que rarement de sa retraite isolée. Un moment il avait cru que, telle une étrange bénédiction, la victoire de l'obscurité marquait le début de sa véritable existence. Un monde à son image. Mais plus les grains des jours s'égrenaient dans le sablier du temps, plus la vie se chargeait de lui faire comprendre qu'il avait été beaucoup trop prétentieux.
Le peu de tâches dans ses cordes qui se présentaient encore, personne ne les lui confiait plus. Une créature de son espèce ne pouvait que vous trahir n'est ce pas? opposants ou sympathisants, c'était probablement l'une des seuls choses sur laquelle ils tombaient tous d'accord.
Mais qu'importe, le jeune homme s'accommodait parfaitement de cet état des choses. Après tout seul il l'était depuis le jour de sa naissance.
Les heures s'écoulaient donc en longues observations du ciel, en lectures diverses, en rêves inofensivement inutiles . Quelques heures de sorties dans le monde lui étaient cependant toujours indispensables. Fureter, ça c'était sa seule vraie maladie. Fourrer son nez pâle là ou surtout il n'aurait pas dû. C'est ce stupide vice qui le conduisit jusqu'à la place Comedia par cette nuit de triomphe lunaire.
C'est ce même vice qui l'abandonna dès la première collision avec un passant.
Trop de monde. Trop.
C'est au moment ou il est sur le point de s'avouer vaincu et de retourner se terrer chez lui que les premiers cris retentissent et que le flot humain change le cours de sa course. C'est parcequ'elle est la seule à s'éloigner sans même tourner la tête qu'elle attire son regard. Un demi sourire éclaire son visage alors qu'autour de lui naissent les mots "meurtre" et "folie". Quinze versions différentes lui parviennent déjà alors qu'il change de direction à son tour, mais certains détails ne varient jamais. Trois corps, ce n'est pas vraiment original. Trois corps, une tueuse chevronnée et un énigmatique message, ça ça l'est beaucoup plus. Ou pas. Mais qu'importe.

C'est une journée à se brûler les ailes tiens...

Rajustant les pans de son ample manteau à capuche sur les plis de sa jupe sombre il s'engage à la suite de la silhouette encapuchonnée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peaca Mortalis
Mère Thérésa inavouée
Mère Thérésa inavouée
avatar

Nombre de messages : 1064
Age : 28
Localisation : Sûrement déguisée à l'abord d'un lieu digne de curiosité.
Particularité : Belle, si Belle et pourtant si froide.
Date d'inscription : 16/12/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 25 ans
Profession: Seigneur d’une des provinces de Fend
Statut: Neutre

MessageSujet: Re: Demain sera plus noir encore ... -LIBRE-   Sam 21 Mar - 12:21

-Vous ne devriez pas me suivre ...

Murmura Peaca en faisant volte face.
Elle n'avait traversé que deux rues, trois tout au plus. Mais là n'était pas l'important car ils étaient tous deux assez loin pour mourir sans que personne ne s'en rende compte. Comme les trois malheureux qui gisaient plus loin. Mais où en était on dans cette histoire ? Le seigneur lui même qui berçait la nuit n'aurait pu le dire, car par là où début il n'y a eu, il ne faut envisager de fin. On ne sait pas quand Peaca est devenue cette femme sinistre et dangereuse, ni même quand elle a été l'inverse, car personne ne sait plus qui elle est, ni même ce qu'elle fut. Comment donc deviner ce qu'elle sera ? Le rebelle devant elle, car s'en est sûrement un, pour la suivre ainsi sans être vêtu comme eux, a tous les traits pour l'intriguer. Pas de conclusion hâtives sur sa nature cela dit, il y a des êtres en ce monde bien plus ambivalents.


-Vous tombez bien, en réalité, j'ai un autre message à faire passer.

Mais bien sur ils n'ont que peu de temps.
Trop peu de temps ... Pourquoi ? Parce qu'ils sont là, tout autour, là on ne peut les voir car ils ne veulent pas être vu. C'est un fait que le fantôme est devenu plus repérable que l'invisible. Il n'y a pas d'esprit dans la tourmente, seulement la misère d'une âme égarée dans le néant, corps sans forme constitué du mal qui l'emprisonne, elle. Peaca est une otage dans ce monde qui l'opprime mais son sort est joué, on ne peut l'aider encore car elle ne le souhaite pour le moment. Mais ça, il faudrait avoir une once consciencieuse de ses motivations.


-Un seigneur a disparu il y a peu, il y a une faille dans le système mais je connais quelqu'un qui pourra vous aider. Trouvez une jeune fille du nom d'Eva Doe. Elle est l'héritière du trône de Mortalis. Dans vôtre intérêt, faites le.

Il s'en était passé tant, des choses, tellement de mal et de secret.
C'était la première fois qu'elle pouvait sortir, la première fois qu'elle avait été autorisée à quitter ce qu'elle avait pris soin de baptiser "La tour". Mais encore trop surveillée, il lui fallait à présent retomber en silence, disparaître, s'évanouir sous la lune claire, peut être à jamais ...


-Ne me posez aucune question, ne cherchez jamais à me retrouver. Je vais disparaître pour toujours, je suis un songe, un souvenir lointain et vous n'avez aucune envie de parler de moi à qui que ce soit. Retrouvez seulement l'enfant.

Du fond de la capuche de Peaca, son regard émeraude scintillait comme l'éclat des yeux d'un chat sous la lueur de la lune argentée. Alors que la jeune Seigneur devenue si sage prononça ces quelques paroles d'une voix envoûtante, son regard magique suffit à convaincre le pauvre rebelle qui avait l'erreur de la suivre. Car en tant que membre de la famille Mortalis, Peaca avait des charmes dont on ne pouvait se défaire ...

-Partez à présent.

Et elle disparut.
En fait, c'était lui, qui ne la voyait plus. Lorsqu'il s'éveilla, tout autour de lui était normal, la vie avait repris son cours, comme si le temps s'était écoulé durant plusieurs heures sans même qu'il ne reprenne conscience. Pour seul preuve de sa visite, Peaca avait laissé en la main de Selene une émeraude ovale montée sur un pendentif. Il lui faudrait alors la garder car un jour, cet objet pourrait lui sauver la vie ...

_________________

- Je crainds le fou qui de mon regard - N'oubliez pas de voter pour nous ICI- "La Veuve Noire a encore frappé" -
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah River
Aubergiste officiel de Peaca
Aubergiste officiel de Peaca
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 36
Date d'inscription : 13/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: (Ex tueuse à gages) Rebelle
Statut: Elu

MessageSujet: Re: Demain sera plus noir encore ... -LIBRE-   Sam 21 Mar - 12:34

Et voilà ce qui arrive quand on veut jouer avec le feu.

Sarah se tenait assise au sommet d'un petit petit toit qui déboulait sur la rue, un peu à l'arrière gauche de Selene. Elle n'avait pas vu toute la scène, non, en réalité elle ignorait même jusqu'à ce qui s'était réellement passé. Le "Général" River s'était seulement aperçu qu'un homme gisait immobile au milieu d'une rue, alors qu'une femme plus que suspecte s'était échappée du même endroit suite à trois meurtres, deux rues plus loin.

Vous avez de la chance, je joue avec des éléments qui sont bien moins brutaux.

La jeune guerrière, enceinte jusqu'aux os, se laissa tomber lestement du toit, bien qu'un peu lourdement tout de même, avant de s'approcher du garçon, du moins il lui sembla, car il était assez dur de dire si oui ou non c'était un homme ou une femme. Curieux, mais très ingénieux.

Laissez moi vous dire que si vous comptiez arrêter cette femme, vous manquez de professionnalisme. Cela dit, vous n'avez pas à vous en faire, je me sens assez magnanime pour pardonner ce jour ... N'importe qui est pu être cette femme, vous avez le béguin cher ami(e).

Et laissant échapper un petit rire, la rebelle retroussa ses manches et s'avança encore un peu plus pour examiner de plus près l'individu. Bien sur, même si ce fut déplacé, sa première action fut d'effleurer (accidentellement voyons !) le seul élément qui ne trompait jamais dans le genre d'un être humain. Une fois ses convictions assurées, amusée aussi, Sarah se comporta de façon tout à fait chaleureuse.

Puis-je savoir ce qui vous a pris de vouloir jouer les héros ainsi ? Vous connaissiez cette fille ?

Les gênes de l'enquêteur, que voulez vous, on ne s'en passera pas ! Sarah avait des questions à poser, elle les posait. Discrétion, délicatesse ? Perte de temps. Pas lorsque l'on met à mort l'un de ses hommes. La femme porte une main au bas de son ventre plus rond que jamais. Les nerfs qu'elle tient la fatigue énormément et il n'y a plus d'instant pour se détendre. Il faut cela dit qu'elle se repose pour ne pas accoucher avant terme !

Je me nomme Sarah River.
Pour les gens je suis une simple gardienne de dojo mais pour vous, tout dépendra de l'orientation que vous avez choisi dans cette bataille. Car je ne connais pas de jeune homme qui se promène seul dans une rue, encapuchonné pour suivre une femme, qui n'ai pas de convictions militaire.


Mais pour qui se prenait-elle ?
Pour personne, ou pour tout le monde. Sarah était peut être déplacée à bien des égards, mais une chose au moins était certaine, elle ne voulait que le bien de Selene.


Maintenant, vous a-t-elle parlé ? Si oui, je veux savoir ce qu'elle vous a dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Ici et ailleurs
Particularité : Soleillophobe
Date d'inscription : 15/05/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 20 ans?
Profession: Espion
Statut: Rebelle

MessageSujet: Re: Demain sera plus noir encore ... -LIBRE-   Dim 22 Mar - 22:30

Une filature des plus catastrophiques pour un prétendu espion en son genre. Mais cherchait il vraiment à être discret? Cette question effleura un court instant la surface de son esprit alors que Selene s'efforçait d'être l'ombre de l'inconnue. Il se devait de ne pas la perdre. Pour d'obscures raisons, il le fallait.
Il ne sursauta même pas quand elle se retourna. Il aurait fallu être sourd, aveugle et même un peu stupide pour ne pas le remarquer.

Je suis un peu tête brûlée vous savez et puis les monstres...

Jamais il n'eut l'occasion de finir sa phrase, ses mots lui échappèrent au moment ou son regard croisa celui de son vis à vis. Sa conscience aussi prit la poudre d'escampette par la même occasion. Une vaine lutte s'engage mais il est des choses contre lesquelles toute bataille est inutile.
Seuls deux mots lui restent, tels que marqués au fer rouge alors que le monde devenu trop flou autour du jeune transformiste cesse de le soutenir et qu'il s'effondre dans un froissement de jupes et de cape, les mains serrées sur ses tempes.

Eva...Doe...E...D...Eva...

C'est une autre voix qui le sort des ténèbres comateuses ou il se noie. Une voix qui va lui poser des soucis à un d'un instant à l'autre, comme lui signal les multiples signaux d'alarme qui tentent de s'allumer entre ses neurones cotoneux. Le pas incertain il se relève, rendant à sa tenue toute sa dignité. Pas même un coup d'oeil étonné pour le bijoux dans sa main qui bien vite disparaît dans les plis et replis de son corsage.

Je ne me souviens pas avoir lu l'édit interdisant aux citoyens de se promener dans l'enceinte de la cité...aurais je du demander la permission avant de sortir de chez moi...madame?

Le ventre rond avec lequel il se trouve nez...à ventre, aurait presque suffit à le renvoyer inspecter soigneusement le sol. Plus dommageable, cet instant de trouble juste assez pour l'empêcher d'échapper à une inspection un peu trop anatomiquement poussée pour que son costume lui soit encore d'une quelconque aide.

Mais...mais madame je vous prie!

Trop d'isolement, tu t'amollis pauvre chose.


En quelques instant incompréhensibles, une paisible promenade était devenu un étrange guêpier dont le jeune homme ne voyait plus trop comment s'évader puisqu'il n'arrivait même plus à se souvenir de comment il avait bien pu y tomber. D'un bond en arrière il lui échappe, même pas hostile mais tout en dignité outragée.

Il y a des choses qui ne s'expliquent pas parfois vous savez? Je ne la...mais de qui me parlez vous d'ailleurs? Je suis simplement entré dans cette rue et...un malaise sans doute. C'est qu'il est parfois dur de manger à sa faim par les temps qui courent. Et je ne crois pas que mes convictions politiques changent quoique ce soit à tout cela. Quelles qu'elles soient, je doute de toute façon qu'il soit fort prudent de ma part de les hurler sur les toits.

Quoique refuser de s'admettre sympathisant en pleine rue, n'était ce pas déjà se reconnaître rebelle? Se maudissant intérieurement pour tant de bêtises et de bévues accumulées en quelques minutes, il fixe son interlocutrice aussi neutre que possible. Inutile de chercher le défi, qui qu'elle soit, il sent que ce n'est pas le petit habitant lové sous sa peau qui l'empêchera de lui régler son compte.

Vous devez cependant me croire, je ne sais pas qui est cette "elle" dont vous me parlez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demain sera plus noir encore ... -LIBRE-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Demain sera plus noir encore ... -LIBRE-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demain sera toujours un autre jour.
» [MINI-EVENT Ayumi] {Orée de la forêt} Et s'il faisait noir... [Libre]
» Je vous détruirai. J'écraserai vos univers. Et, comme jadis, tout ne sera que noir, il n'y aura plus que moi. [RP solo][RP CLOS]
» byeol eun mi (+) demain sera défendu.
» × Images libre service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: La capitale aux deux visages : Nonaï et Nekai. :: La Place Comedia-
Sauter vers: