AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petites courses empoisonnées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elcarian Mesher
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : Anglet/Toulouse
Date d'inscription : 23/02/2009

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: Dame de Compagnie/informatrice, assassin
Statut:

MessageSujet: Petites courses empoisonnées   Jeu 5 Mar - 21:32

Assise sur un banc, Elcarian regardait avec lassitude des fleurs magnifiques, condamnées à vivre sous serre à cause de l'éclipse permanente qui s'était abattue sur les terres de Fend. Comme il lui semblait loin le temps où elle aimait se promener dans les parcs de Nonaï, se délectant des senteurs horticoles qui venaient lui chatouiller les sens. La ville lui semblait bien terne à présent, les lumières artificielles n'égayant absolument pas l'ambiance morose. Les seuls endroits où la jeune femme pouvait encore arpenter en étant entourée de plantes, étaient des serres où tout esprit naturaliste avait disparu. Elle y avait mis les pieds trois fois, et ne souhaitait pas réitérer l'expérience.

Fort heureusement, il était toujours possible de se procurer des fleurs, et Elcarian ne s'en privait pas pour embellir ses appartements. Elle venait d'ailleurs de passer une commande chez l'un des ses fournisseurs par cette après-midi de repos, et se dirigeait à présent chez l'apothicaire. Officiellement elle allait y acheter un ou deux flacons de médicaments et un énième parfum, que d'ailleurs elle allait vraiment utiliser ; officieusement, elle venait récupérer une fiole de poison soigneusement préparée par Yowai.

Cela faisait déjà plusieurs années que la jeune femme venait s'y fournir. A la base elle y allait pour des affaires tout à fait légales, puis elle fut mise au courant par un intermédiaire de la rébellion, que la jeune Yowai pouvait lui fournir des armes plus efficaces que ses poisons artisanaux qui avaient des effets aléatoires. D'abord réticente, Elcarian avait dû avouer que ses poisons étaient vraiment intéressants, pratiques, indétectables. De plus elle en avait toute une gamme que la Dame de Compagnie se plaisait à tester : effets immédiats, effets à retardement, empoisonnement progressif. Les ingrédients variaient, les couleurs aussi, afin de se mêler à plusieurs liquides ou aliments différents, les senteurs également. Bref, Elcarian en était très vite devenue friande.

Ses pas la guidèrent par habitude jusqu'à l'apothicarium discret, dont elle poussa la porte.


"_ Bonjour," salua-t-elle poliment tout en retirant ses nouveaux gants, offerts par un client très compréhensif et facilement malléable il va de soi.

Elle flâna un peu dans les rayons chargés de fioles en tout genre et testa quelques parfums en attendant que Yowai soit disponible pour la servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyouzan Yowai
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Localisation : Dans la capitale, au-dessus de l'apothicarium, dans un appartement qui ressemble à une jungle...
Particularité : Yo' ne croit pas à la prophétie et aux élus…
Date d'inscription : 02/02/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 25 années
Profession: apothicaire
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Mar 10 Mar - 16:05

Alors qu'Elcarian observait tranquillement les fioles disposées sur les murs de la boutique, un bruit étrange se fit entendre. Celui-ci ressemblait à une explosion, avec un volume sonore assez faible, laissant penser que, si quelque chose avait bien explosé, ce n'était pas en emportant tout un quartier. Le bruit semblait provenir de l'arrière-boutique, et fut bientôt suivi par les protestations d'une voix féminine :

"C'est pas vrai !"

Quelques instants passèrent avant que Yowai se décidât à sortir de son atelier pour aller saluer l'origine du "Bonjour" qu'elle avait pu entendre un peu plus tôt. Quiconque avait déjà vu l'apothicaire à plusieurs reprises devait savoir qu'elle était une femme de goût, qui se souciait énormément de son apparence et portait toujours des vêtements luxueux. Son apparence était habituellement impeccable, si ce n'était les quelques mèches qui s'échappaient de ses tresses, chignons ou macarons, malgré les nombreuses barrettes qu'elle utilisait pour les en empêcher.

Pourtant, pour une fois, ses cheveux avaient dû être attachés à la va-vite, comme le prouvait son chignon très mal fait. Son kimono rouge bordeau était maculé de taches de différentes teintes - surtout du noir - et ses manches repliées jusqu'aux coudes sans soin. D'autres taches étaient visibles sur ses joues, dont elle avait sûrement tenté de les enlever, mais n'avait réussi qu'à les étaler. Enfin, elle portait sur son vêtement un long tablier blanc, lui aussi taché, qu'elle aurait dû enlever avant d'aller voir sa cliente - en tout cas, c'est ce qu'elle faisait toujours en temps normal.


"Bonjour mademoiselle Mesher," salua-t-elle en reconnaissant une habituée de la boutique. Il était rare qu'elle connût le nom d'un client, et lorsqu'elle le connaissait, elle se gardait généralement de l'utiliser, mais pour une cliente aussi fidèle, elle faisait une exception. C'était ainsi que fonctionnait Kira, et en le remplaçant, elle s'était engagée à garder la plupart de ses habitudes. Lui aussi connaissait Elcarian, et serait sûrement ravi de savoir que celle-ci se fournissait toujours dans son apothicarium, malgré son départ.

"En quoi pourrais-je vous être utile ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninjadesato-rpg.fr
Elcarian Mesher
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : Anglet/Toulouse
Date d'inscription : 23/02/2009

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: Dame de Compagnie/informatrice, assassin
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Mer 11 Mar - 20:32

Un bruit d'explosion fut sursauter Elcarian, qui manqua de laisser tomber la fiole qu'elle examinait. Inquiète, elle la reposa sur l'étagère et regarda tout autour d'elle. Une attaque des partisans ? Le cour battant à tout rompre elle se resta cachée derrière le meuble et s'avança prudemment vers une fenêtre. Il n'y avait rien de suspect dehors. C'est alors que les protestations se firent entendre, ne laissant transparaître aucune peur ou une quelconque menace.
Finalement quand l'apothicaire sortit de l'arrière boutique, Elcarian put aisément imaginer la scène ayant conduite à cette explosion. Elle se retint de rire en voyant l'air de la jeune femme. Elle qui était toujours si élégante, ressemblait à présent à une paysanne sortant de son champ.



"Vous...expérimentez de nouvelles concoctions ? "Se permit-elle de demander en affichant un léger sourire. "Vous n'êtes pas blessée j'espère, " ajouta-t-elle en voyant l'état de son tablier et de son visage. " Je suis venue récupérer la commande de poison que je vous ai faite la dernière fois. "

Elle avait jeté un coup d'œil vers la porte avant d'ajouter la raison de sa venue, histoire de vérifier que personne ne s'apprêtait à entrer pour les entendre parler de poison. La discrétion était de rigueur si l'on ne voulait pas se faire dénoncer ou arrêter. L'apothicarium était parvenu à afficher sa couverture sans problème et à continuer de vendre des poisons pour les opposants dans l'ombre. Il ne fallait en aucun cas perdre cette place forte. Du moins, Elcarian ne voulait absolument pas voir son excellent fournisseur fermé et sa propriétaire tuée. Cela faisait bien trop longtemps qu'elle comptait sur les talents et l'atelier de Yowai, elle ne pensait pas pouvoir concocter à nouveau des poisons par elle-même dorénavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyouzan Yowai
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Localisation : Dans la capitale, au-dessus de l'apothicarium, dans un appartement qui ressemble à une jungle...
Particularité : Yo' ne croit pas à la prophétie et aux élus…
Date d'inscription : 02/02/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 25 années
Profession: apothicaire
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Ven 20 Mar - 5:01

"Disons simplement que je me suis trouvé une nouvelle passion, expliqua l'apothicaire en dénouant son tablier. Son expérience avait-elle réussi ? Échoué ? C'était difficile à déterminer. Seule une chose était sûre : mais rien que j'aie l'intention de commercialiser." Cela devrait pouvoir passer pour un "je préfère ne pas vendre des produits tant qu'ils ne sont pas fiables", mais si ce n'était pas le cas, peu importait. Yowai pouvait bien faire tout ce qu'elle voulait dans son arrière-boutique, personne ne viendrait l'arrêter pour cela ! Enfin, jusqu'à présent, ce n'était pas arrivé. Après tout, on ne savait jamais...

La jeune femme ôta son tablier pour le glisser sous le comptoir, dans un rangement quelconque, avant d'annoncer :
"Je vais vous chercher ça." pour repartir dans son atelier. En dehors de la table recouverte de fioles diverses, et désormais d'une large tache gris foncé, sur laquelle elle avait expérimenté ses explosifs, l'arrière-boutique était parfaitement en ordre, en accord avec les penchants maniaques de sa propriétaire. Elle n'eut donc pas de mal à trouver la commande d'Elcarian : une fiole dont le bouchon comportait les initiales E.M., deux lettres assez vagues pour ne pas révéler l'identité de la future propriétaire du flacon.

"Voilà la bête," annonça-t-elle en revenant avec la fiole, qu'elle tenait avec grande précaution entre ses deux mains. Le liquide jaune pastel qu'elle contenait était tout aussi redoutable que sa confection était complexe, et cela se ressentirait sur son prix, mais la cliente en avait déjà été informée. Il semblait même à Yowai qu'elle avait payé d'avance, mais il lui faudrait vérifier cela dans son livre de compte. De toute façon, elle n'avait jamais eu de soucis de paiements avec cette personne, et se doutait qu'il n'y en aurait pas encore aujourd'hui.

"Faîtes très attention, car conformément à ce que vous m'avez demandé, ce poison est extrêmement puissant. Tout contact avec la peau risquerait d'être extrêmement désagréable, et aucun médecin ne saurait réparer efficacement les dégâts ainsi causés. Mais ce n'est rien à côté de ce qu'il pourrait faire de l'intérieur. Malheureusement, en raison de sa puissance, il est loin d'être discret... Aussi, si vous souhaitez le faire ingérer, je vous conseillerais d'en mettre une simple goûte au centre d'un aliment... solide, dirons-nous. Mais cela ne sera pas aisé à faire, car tous les aliments n'y résisteront pas..."

Elle se décida finalement à poser la fiole, avec une extrême délicatesse, sur le comptoir, utilisant son tablier comme support pour éviter tout mouvement non désiré de la fiole. Pour avoir fait plusieurs tests, elle savait notamment que les fruits n'appréciaient pas du tout d'être utilisés comme 'cachettes', et que plusieurs s'étaient presque désintégrés sous ses yeux, en moins de temps qu'il en fallait pour le dire. Mais, pour avoir fait plusieurs tests, elle avait déjà trouvé des solutions pour y remédier, et put donc proposer une alternative, au cas où la voie orale serait indispensable à l'empoisonnement :

"J'ai préparé des sortes de bonbons contenant cette substance. Si vous le souhaitez, je peux en ajouter quelques-uns... Ils sont normalement faits pour ne se dissiper qu'une fois dans le système digestif, diminuant ainsi les risques d'être vomis ou recrachés, ou que l'origine du poison soit détectée."

C'était à se demander comment elle pouvait prévoir les effets de ses poisons... Sur qui les testait-elle ? Peut-être bien sur les gens qui posaient trop de questions. Ou bien sur les cibles que certains contacts de la résistance lui demandaient parfois d'éliminer. Récemment, elle n'avait eu que des animaux pour faire ses tests, et avait hésité pendant plusieurs jours - en tout cas, ce qui lui avait semblé être des jours - avant d'en faire ses cobayes. Et elle avait eu raison d'attendre, puisqu'un voleur malavisé s'était introduit dans sa boutique en son absence, activant un piège qui l'avait paralysé jusqu'au retour de Yowai. Mine de rien, cette nouvelle installation pouvait être très pratique.

"Oh, en parlant de détection... Ce poison est si destructeur qu'il parvient même à effacer lui-même ses traces. Pratique, n'est-ce pas ?"

[hj : oui bon j'avais dit que j'essaierais de mettre moins de temps, et finalement... -__- Comme je ne savais pas quel effet tu souhaitais pour ce poison, j'ai fait un truc un peu bourrin, j'espère que ça te conviendra ^^;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninjadesato-rpg.fr
Elcarian Mesher
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : Anglet/Toulouse
Date d'inscription : 23/02/2009

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: Dame de Compagnie/informatrice, assassin
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Mer 25 Mar - 20:04

Une nouvelle passion ? Ca promettait, en tout cas ça n'avait pas du tout l'air d'être au point et cela manquait cruellement de discrétion pour le moment. Un peu trop explosif et voyant au goût d'Elcarian qui préférait la discrétion. Elle ne s'attarda donc pas sur ça, d'autres seraient bien plus intéressés qu'elle sur les progrès de ces expériences.
Un point la chiffonnait tout de même, ce n'était guère prudent d'expérimenter ce genre de chose directement dans son arrière boutique en pleine journée. Si cela venait à attirer l'attention de personnes un peu trop penchées vers Neiji, cela ne serait pas très bon pour l'Apothicaire, et pour elle-même indirectement.

Yowai disparut quelques instants dans l'arrière boutique, puis revint avec la fiole désirée. Elcarian écouta attentivement les explications et les recomandations de l'Apothicaire, sans détacher son regard du liquide jaune pastel.

" C'est parfait. " Murmura-t-elle en imaginant déjà les dégâts qu'il pourrait faire.

C'était la première fois qu'elle se lançait dans un poison dont le mode d'assimilation pouvait être aussi bien cutané que par voie orale. Son esprit était déjà en ébullition devant toutes les possibilités qui s'offraient à elle. Il faudrait qu'elle le teste avant toute chose, surtout sur les aliments puisque apparemment il ne se mélangeait pas avec tous. Elle savait par expérience que Yowai avait elle-même vérifié son produit, et que ses effets étaient de ce fait assurés en toute circonstance. A présent elle devait tester les différentes applications possibles, ainsi que les diverses possibilités pour masquer ce poison.


" Des bonbons ? " Répéta-t-elle en haussant un sourcil dans une expression incrédule.

En y réfléchissant, ce n'était pas une mauvaise idée. Cela simplifierait l'administration orale, d'autant plus si le support alimentaire était déjà trouvé et certifié résistant. Le problème était que ses clients n'étaient pas toujours friands de sucreries.


* Humm quoique, dans un contexte de séduction, cela peut très bien passer. *
Songea-t-elle en pensant à la connotation érotique que pouvait prendre les sucreries.

"Je suis partante pour vos bonbons, donnez m'en quatre ou cinq si vous les avez. Vous avez eu une très bonne idée soit dit en passant. Et il efface ses propres traces ? Ma foi Yowai on dirait que vous m'avez concocté une perle rare. Encore une fois, j'ai eu raison de me fier à vous, je ne serais pas déçue. J'aurais par contre quelques questions. Est-ce qu'il a une limite d'efficacité ou pourrais-le conserver des années durant ? Et aussi, si je souhaite en transvaser une partie dans un autre réceptacle, dois-je utiliser un matériau en particulier. Je me le demande vu son caractère corrosif important. "

Son efficacité était parfaite, mais ses effets particulièrement forts requerraient une manipulation délicate. Il lui paraissait risqué de se déplacer avec une fiole entière, un accident était si vite arrivé. Elle devait absolument régler ce genre de détail avant de se lancer dans une mission.


[HJ pas de souci pour le délai, et le poison c'est nickel nyark nyark nyark]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyouzan Yowai
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Localisation : Dans la capitale, au-dessus de l'apothicarium, dans un appartement qui ressemble à une jungle...
Particularité : Yo' ne croit pas à la prophétie et aux élus…
Date d'inscription : 02/02/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 25 années
Profession: apothicaire
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Sam 28 Mar - 0:02

"Je vous apporte ça tout de suite," annonça Yowai lorsque la cliente manifesta son intérêt pour les bonbons. Elle disparut aussitôt dans l'arrière-boutique pour y chercher cette nouvelle commande.

Le poison semblait satisfaire Elcarian, et c'était tout naturel, puisque Yowai avait fait de son mieux pour répondre à ses exigences. C'était son travail, après tout. Cela ne l'empêcha pas d'être satisfaite à son tour du travail qu'elle avait fourni. Elle ne vivait que pour cela, ou presque. La découverte et l'exploitation de nouveaux produits, plantes, mélanges, combinaisons étaient à la fois son unique but et son seul loisir. Les vêtements luxueux qu'elle aimait porter étaient accessoires : ils n'apportaient rien à ses recherches, rien à son confort. A quoi bon se parer de bijoux et tissus coûteux alors que personne ne la regardait ?

Car c'était le cas. Elle passait presque tout son temps dans sa boutique et n'en sortait que très rarement. Quelle raison avait-elle de le faire, de toute façon ? Si ses clients étaient un échantillon de la population, elle ne voulait certainement pas les connaître. Soit ils venaient pour des parfums et potions pouvant améliorer leur apparence et leur image d'eux-mêmes, soit c'était avec des intentions mauvaises, dans le but d'acquérir tel produit ou tel poisons nocifs dont ils pourraient user contre des adversaires auxquels ils accordaient plus d'importance qu'ils n'auraient dû le faire. Et elle-même, qui les servait, n'était pas une meilleure personne.


"Voici," annonça-t-elle, à son retour, en posant sur le comptoir un pot transparent, plus haut et plus large que la fiole qui contenait le poison. Son verre était également plus fin, et donc moins résistant, puisqu'il était moins dangereux d'être en contact avec un bonbon qu'avec une seule goutte du précieux liquide. Les bonbons, quant à eux, étaient tous jaunes, d'une couleur plus vive que celle du liquide qu'ils renfermaient en leur centre. Ils ne semblaient pas spécialement appétissants, mais tout le monde savait que, même en gastronomie, il était déconseillé de se fier aux apparences.

"Désirez-vous autre chose ?"

A bien y réfléchir, mademoiselle Mesher n'était pas une meilleure personne, elle non plus. A en juger par la fréquence de ses visites et le nombre d'années depuis lesquelles elle se fournissait à l'apothicarium, elle devait avoir fait tout un tas de choses pas très nettes dans sa vie. Il était d'ailleurs étonnant qu'elle fût encore en vie après tant de méfaits. La plupart des clients réguliers cessaient de revenir au bout d'un certain temps, et ce n'était certainement pas pour avoir trouvé un meilleur fournisseur ailleurs. C'était bien la seule chose qui rassurait Yowai : un jour, elle aussi cesserait de revenir. Peut-être serait-elle d'ailleurs responsable de sa propre perte.

[hi : euh... je crois que Yo' est en manque d'amis, là o_O]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninjadesato-rpg.fr
Elcarian Mesher
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : Anglet/Toulouse
Date d'inscription : 23/02/2009

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: Dame de Compagnie/informatrice, assassin
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Mer 1 Avr - 19:17

Yowai revint avec un pot contenant les fameux bonbons. La première pensée d'Elcarian fut qu'elle devrait prendre soin de dissimuler cet encombrant réceptacle afin qu'il n'attire pas l'attention d'un quelconque fouineur qui risquerait d'être attiré par les bonbons. Mortellement attiré, même.
Les sucreries empoisonnées n'avaient pas l'air appétissant, mais bon leur aspect comptait peu, le simple fait qu'ils soient des bonbons jouait fortement en leur faveur. C'était vraiment un excellent camouflage.

Quand l'apothicaire lui demanda si elle désirait autre chose, Elcarian posa le flacon de parfum aux senteurs florales sur le comptoir.


" Je prendrais également ça. Dîtes-moi, cette explosion vous a bien secoué on dirait, vous n'avez pas répondu à mes questions mademoiselle l'apothicaire. Je vous demandais s'il y avait une limite de temps quant au stockage du poison, et dans quel genre de petite fiole je pouvais transvaser le liquide sans risquer d'attaquer le matériau. "

Il n'y avait aucun reproche dans sa voix, seulement un léger amusement. Elcarian aimait bien l'apothicaire, bien qu'elles ne se soient jamais vu en dehors de la boutique, et qu'elle ne pouvait la qualifier d'amie. Dans cette ville, Yowai était bien l'une des rares commerçantes qui ne vous posait pas de questions outrepassant son rôle de vendeuse. Elle ne s'occupait que de ses affaires et de contenter le client, et elle s'en occupait d'ailleurs très bien.
Elcarian se dit alors qu'elle n'avait même jamais vu Yowai hors de sa boutique. Sans doute ne fréquentait-elle pas les mêmes lieux, et c'était sans nul doute tant mieux pour l'apothicaire vu les soirées où Elcarian se devait d'assister en tant que Dame de Compagnie et qui était d'un ennui...mortel.


" Vous me paraissez bien pâle tout de même, vous devriez sortir un peu de temps en temps. L'air de la ville est pur, même si les gens qui le respirent ne le sont plus."


[HJ : Yowai, la nolife chimiste de Kenen Kuro XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyouzan Yowai
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Localisation : Dans la capitale, au-dessus de l'apothicarium, dans un appartement qui ressemble à une jungle...
Particularité : Yo' ne croit pas à la prophétie et aux élus…
Date d'inscription : 02/02/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 25 années
Profession: apothicaire
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Mer 1 Avr - 22:31

L'apothicaire regarda sa cliente sans comprendre. N'avait-elle réellement pas répondu à ses questions ? Voyons, elle était allée chercher les bonbons, et à son retour... Ah, tiens, peut-être ne l'avait-elle pas fait, finalement. Était-ce à cause d'une substance quelconque qui se serait répandue dans l'air ? Voyons, quels mélanges pouvaient causer si rapidement une perte de mémoire si courte ? Qu'avait-elle récemment préparé pour obtenir un effet similaire ? Peut-être avait-elle même déjà oublié avoir préparé un tel mélange ! Elle jeta un oeil derrière Elcarian, son regard parcourant une à une les étagères couvertes de fioles multicolores, puis le sol de la boutique au cas où la chute d'un récipient aurait libéré un produit non désiré. Rien à signaler. Puisque les questions lui avaient été rappelées, elle s'empressa d'y répondre, assez perturbée par ce qui se venait de se passer :

"Pardonnez-moi, je ne comprends pas moi-même comment j'ai pu... oublier de vous répondre. J'ai préparé ce mélange spécifiquement pour vous, l'expérience me manque donc pour définir une date limite de consommation ! Cependant, au vu des ingrédients qui le composent, je ne saurais trop vous conseiller de l'utiliser dans les trois mois. Et bien sûr, comme d'habitude, évitez de l'exposer à la chaleur. Quant aux fioles à utiliser... Privilégiez le verre épais. J'en ai dans mon arrière-boutique si vous voulez."

Avait-elle convenablement répondu aux questions posées ? Elcarian en avait-elle posé d'autres que Yowai aurait déjà oubliées ? Peut-être n'était-ce pas l'effet d'une potion, mais plutôt celui d'une maladie quelconque ? Après tout, avec tous les produits qu'elle manipulait, et les effets nocifs, parfois toxiques auxquels elle s'exposait, il fallait bien s'attendre à ce qu'elle rencontrât des problèmes de santé aux effets inhabituels. Jusque là, elle s'était dit que, tant qu'il ne lui pousserait pas un troisième bras, elle n'aurait pas à s'en faire. Mais avec le recul, le troisième bras semblait plutôt pratique, et les effets invisibles plus inquiétants... La cliente s'adressa à nouveau à elle et Yo' se demanda si elle n'avait pas eu une nouvelle absence. En tout cas, la sollicitude de mademoiselle Mesher était bien étrange...

"Je vous remercie de vous préoccuper de ma santé, mais je ne connais malheureusement aucun autre moyen de bronzer que de s'exposer à la lumière du soleil. Vous comprendrez donc d'où me vient ce teint si pâle. L'air est certes agréable, et ne vous en faîtes pas, je sors régulièrement, mais ses effets ne sont pas les mêmes. Peut-être devrais-je me lancer dans la création d'un produit cosmétique imitant les effets du soleil ? Peut-être une crème, une poudre, ou même une pastille ou un liquide à ingérer. Qu'en pensez-vous ? Un tel produit vous intéresserait-il ?"

Comment avait-elle pu ne pas y penser ? En cette période, il n'y avait pas de meilleur moyen pour se faire de l'argent que de vanter les mérites d'un produit qui 'remplacerait le soleil' ! Et en tant que muse - puisque c'était auprès d'elle que l'idée lui était venue - Elcarian venait de gagner le droit d'être la première à tester le produit dès qu'il serait prêt.

[hj : la question que je me pose à chaque post... La nuit est toujours perpétuelle, non ?]

- MJ edit -

En effet, elle l'est toujours demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninjadesato-rpg.fr
Elcarian Mesher
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : Anglet/Toulouse
Date d'inscription : 23/02/2009

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: Dame de Compagnie/informatrice, assassin
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Jeu 9 Avr - 23:22

Elcarian se dit que l'apothicaire paraissait vraiment ailleurs. Avait-elle gaffé en lui faisant cette réflexion sur le fait qu'elle n'avait pas répondu à ses questions ? L'air qu'elle affichait était un peu inquiétant...peut-être avait-elle vraiment été exposée à un produit nocif. Enfin plus que d'habitude.

* J'espère que ce n'est que passager, si elle perd la mémoire et que cela se ressent sur son travail, vers qui vais-je me tourner pour être ravitaillée ? *


Finalement, Yowai se reprit et répondit à ses questions, d'une voix qui trahissait son malaise. Elcarian grava ces informations dans un coin de son cerveau. 3 mois, c'était vraiment court pour tout utiliser...Mais elle connaissait les commerçants, ils donnaient une date limite qui n'était là qu'à titre indicatif. Elle savait qu'elle pourrait dépasser cette date...et puis au pire elle augmenterait les doses si jamais le poison perdait de son efficacité.
La jeune femme assista, incrédule, à l'étrange discours de Yowai qui passait d'une idée à une autre assez rapidement.

* Doucement, on ralentit le rythme, qu'est-ce qu'elle me raconte ? *


Déjà l'apothicaire avait pris au mot son " je vous trouve bien pâle". Oui, certes ce n'était peut-être pas l'expression la plus judicieuse en ces temps où le soleil n'était plus au rendez-vous. Sans parler de bronzage, Yowai était quand même pâle, rester enfermée toute la journée dans son arrière boutique à trifouillez des produits plus ou moins mauvais pour la santé, ce n'était pas très bon pour elle.
Enfin, ce petite malentendu linguistique avait conduit l'apothicaire à une nouvelle idée : un produit bronzant.
Touours à l'affut du moindre détail pouvant être amélioré sur son physique, Elcarian sauta sur l'occasion.


" Ca m'intéresse grandement ! Et je gage qu'un tel produit rencontrera un franc succès auprès de la gente féminine. Quelle brillante idée, Yowai. Je serais ravie de promouvoir votre nouvelle trouvaille en l'utilisant la première...après des tests bien évidemment. "

Il ne fallait tout de même pas risquer de se retrouver défigurée en testant elle-même un produit aux effets secondaires inconnus.
Yowai n'avait pas précisé qu'Elcarian pourrait bénéficier de l'exclusivité d'être la première cliente de ce produit bronzant, mais la jeune femme en prenait l'initiative. Cela pourrait leur être bénéfique à toutes les deux, si le produit avait les effets désirés, forcément.


" Au fait, je vais vous prendre une fiole à verre épais, la plus petite que vous possédez, s'il vous plaît. "

L'addition allait être plutôt sévère, mais le jeu en valait la chandelle. De plus Elcarian n'était pas dans le besoin, ses activités lui rapportaient assez d'argent maintenant qu'elle était bien implantée dans le milieu et qu'elle avait su se faire une clientèle fidèle...et fortunée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brume de sureau
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 50
Particularité : Multicompte administration
Date d'inscription : 27/10/2007

Carnet de voyage
Age du perso: Entre 7 et 77 ans !
Profession: Trouble fête
Statut: Tous et aucun à la fois

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Lun 13 Avr - 22:42

Soudain...

BOUM !

Mais que ? Qui ? Que ? Quoi ?

Le grand bruit avait probablement fait sursauter tout le magasin.

La porte de l'apothicarium venait d'être largement ouverte, et bien sur, sans aucune délicatesse. Elle n'était pas fermée à clef vu que l'on se trouvait en pleine journée, à l'heure ou clients et autres curieux pouvaient entrer dans la boutique... L'intrus indiscret n'avaient donc eu aucune peine à ouvrir la porte.

Ou à l'arracher de ses gongs, plutôt.

Mais à peine le grand bruit s'était-il fait entendre, que la personne responsable s'était déjà précipitée dans les rayons ! Bling, blang ! Une a une, des fioles furent jetées au sol ! Des objets s'écrasèrent à terre dans la tentative désespérée de l'homme pour emporter le plus de choses possibles en un temps record. Mais, en dérapant, la silhouette à l'agilité surprenante s'écrasa contre une des étagères... Provoquant la chute de celle-ci, encore plus de bruit, et une écoeurante explosion.

Nul doute que la cliente et la vendeuse n'avaient rien, mais le voleur - ou ce qu'il en restait - ne pouvait pas en dire autant. Le spectacle n'avait rien de ragoûtant, même si le pauvre hère était encore entier. Il suffirait aux deux femmes de s'avancer un peu dans sa direction, pour constater sa mort cruelle et définitive.


Amusez vous bien, hihihi.
En espérant que je ne viens pas de bouleverser une réponse en cours d'écriture !

_________________
[Credits - Nikander]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyouzan Yowai
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Localisation : Dans la capitale, au-dessus de l'apothicarium, dans un appartement qui ressemble à une jungle...
Particularité : Yo' ne croit pas à la prophétie et aux élus…
Date d'inscription : 02/02/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 25 années
Profession: apothicaire
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Mar 14 Avr - 17:38

L'apothicaire fut heureuse de constater que son produit intéressait Elcarian, et que celle-ci lui promettait un 'franc succès'. Voilà qui pourrait l'occuper pendant un petit bout de temps et lui attirer bon nombre de clients et autant de pièces d'or. En attendant, elle garda l'idée en tête tout en contournant le comptoir, annonçant simplement : "Je vais vous chercher ça." C'était très certainement la phrase qu'elle utilisait le plus, en dehors du très courant 'Cela vous coûtera X pièces d'or'.

Les fioles vides destinées à la vente, de différentes tailles et couleurs, étaient accessibles par les clients comme n'importe lequel des produits qui ne risquaient pas de l'incriminer. Les poisons de la boutique étaient uniquement ceux qu'on utiliserait pour tuer des rats, tenir des insectes à l'écart, etc., et même si certains pouvaient être dangereux pour l'homme, ce n'était pas leur but premier. Les parfums, shampooings, compléments nutritifs et autres vitamines ou produits de beauté étaient en libre accès, puisque leur utilisation était tout à fait inoffensive. Du moins, lorsqu'on en suivait le mode d'emploi.

Yowai saisit sur une étagère une fiole haute comme son pouce et à peine plus large que celui-ci. D'autres conteneurs pouvaient être plus petits, mais aucune des mini-fioles n'avait un verre aussi épais. Toujours aussi tranquillement, elle allait revenir sur ses pas lorsqu'un bruit anormal la surprit. Se retournant, elle vit la porte d'entrée en sale état, et un homme qui, à peine entré, se servait déjà sur ses étagères sans se soucier de ce qu'il cassait.

Loin de paniquer, elle s'approcha de la porte pour évaluer les dégâts et les coûts de réparation, bloquant accessoirement la sortie au voleur. Ce n'était pas la première fois qu'un visiteur faisait quelque chose de stupide, même si elle n'avait jamais vu ce cas de figure. Elle était bien trop calme pour une personne dans sa situation, mais c'était un comportement qu'elle avait appris grâce à son oncle et son précédent employeur.

Lorsqu'un nouveau bruit signala la chute d'un meuble, elle soupira, pensant aux heures de travail qu'elle avait passées sur tous ces produits tant appréciés des clients fortunés... Seule l'explosion parvint réellement à la surprendre. Se tournant vers l'amas de planches, fioles et liquides variés qui avaient atterri sur l'intrus, Yo' s'accroupit auprès des débris. De sa main libre - celle qui ne tenait pas la fiole attrapée pour Elcarian - elle attrapa une planche qu'aucune couleur ne semblait recouvrir, et l'utilisa pour soulever d'autres planches sans que sa peau entrât en contact avec le moindre produit. La plupart des colorants - pour cheveux, vêtements, matériaux... - s'étaient déversés sur le voleur, transformant celui-ci en une palette de peintre.


"Autant le dire tout de suite : quand on casse, ici, on paie."

Malheureusement, en finissant de dégager le corps de ce qui le recouvrait, elle dut se rendre à l'évidence : il avait exterminé les étagères et celles-ci le lui avaient bien rendu. Autant dire qu'il n'était plus en état de la rembourser pour tous les dégâts qu'il avait causés, pas même en lui servant de cobaye.

"Oh."

Yowai blêmit. Si sa couleur de peau naturelle était trop claire pour Elcarian, cette fois-ci, l'expression 'blanche comme un linge' s'appliquait parfaitement. Cela n'arrivait pas souvent, mais à l'idée des dépenses que cette intrusion allait occasionner, l'apothicaire ne pouvait penser que Ma boutique ! Il vient d'anéantir ma boutique !

"J'ai bien peur que cette règle ne s'applique que pour les vivants..."

Ce n'était pas totalement vrai : il n'avait là détruit qu'une partie du chiffre d'affaire qu'elle espérait faire ce mois-ci. Elle trouverait peut-être sur lui quelque chose de valeur qui pourrait, au moins un peu, réduire cette perte. Fouillant le cadavre, Yowai cherchait une bourse, un bijou quelconque, un signe d'appartenance à un groupe auquel elle pourrait voler quelque chose, ou la lettre d'un commanditaire qui aurait eu une bonne raison de lui demander de saccager la boutique de l'apothicaire... Si elle ne trouvait rien de tout cela, peut-être Elcarian aurait-elle une idée ?

[hj : gentil admin, permets-lui de trouver quelque chose é_è]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninjadesato-rpg.fr
Elcarian Mesher
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : Anglet/Toulouse
Date d'inscription : 23/02/2009

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: Dame de Compagnie/informatrice, assassin
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Mar 21 Avr - 22:16

Une nouvelle fois, Elcarian attendit que l'apothicaire aille lui chercher son bien. Elle aimait se rendre dans cette boutique mais à chaque fois elle y laissait une somme de plus en plus grande. Peut-être qu'au bout d'un moment Yowai serait-elle encline à lui faire des "prix d'amis".

* Oui, bonne idée, tiens. Je devrais la lui soumettre discrètement. *

Tandis qu'elle y réfléchissait, le violent bruit d'une porte arrachée de ses gongs retentit dans la boutique, faisant sursauter la jeune femme. En se retournant elle put voir, scandalisée, un homme ravager les lieux en renversant les fioles et en percutant une étagère dans un grand fracas alors qu'il tentait de prendre la fuite.

Sidérée, Elcarian mit un peu de temps avant de réagir devant l'arrivée inopportune de l'inconnu voleur qui avait été pris à son propre piège. Elle observa la propriétaire des lieux qui ne semblait pas plus affolée que ça de la destruction de sa boutique, faisant preuve d'un sang-froid étonnant.

Suite à la dernière réflexion de Yowai, la jeune femme s'approcha d'elle, zieutant le cadavre coloré du voleur qui aurait dû s'abstenir de passer par ici.


" Ma foi, je crois que c'est la tentative de vol la plus pitoyable à laquelle j'ai pu assister. Enfin, ce n'est vraiment pas drôle pour vous Yowai, cet imbécile vous a causé bien des dégâts..."

Toujours aussi peu réactive, malgré un teint nettement plus blême, l'apothicaire se mettait à présent à fouiller le mort. Après tout pourquoi pas, Elcarian n'allait pas s'en offusquer. Elle jeta un coup d'oeil vers l'entrée défoncée, au cas où quelqu'un serait venu voir...et ne serait pas d'accord avec le geste de Yowai.

" J'ai bien peur qu'il ne vous attire encore bien d'autres ennuis...ne vaudrait-il mieux pas faire disparaître certaines choses compromettantes de votre arrière boutique ? On ne sait jamais, mais avec tout ce boucan, quelqu'un va bien finir par arriver...je ne voudrais que vous ayez plus de problèmes à cause de ce voleur. "

Encore une fois, cette sollicitude était surtout motivée par la perspective qu'Elcarian pouvait avoir des problèmes par la même occasion, soit directement par cette mésaventure, soit indirectement si la boutique venait à mettre la clé sous le porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brume de sureau
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 50
Particularité : Multicompte administration
Date d'inscription : 27/10/2007

Carnet de voyage
Age du perso: Entre 7 et 77 ans !
Profession: Trouble fête
Statut: Tous et aucun à la fois

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Mer 29 Avr - 21:54

Et non, l'homme n'était pas vraiment en état de rembourser quoi que ce soit...

Peinturluré de la tête aux pieds, et parfaitement immobile, le pauvre hère avait payé cher sa bruyante intrusion. Mais Yowai aussi… Celle-ci le fouillerait probablement dans l'espoir d'en tirer quelque chose ou de faire payer à quelqu'un son outrage : poches, revers de son pantalon et de sa chemise - déchirée mais volumineuse -, chaussures, loque qui lui servait de ceinture... Mais elle ne trouverait rien. Pas d'objet de valeur, pas de bourse, aucun signe reconnaissable.

Par contre, s'il venait à Yowai l'idée de regarder ce qu'il tenait dans sa main... Elle trouverait rapidement un parchemin roulé et cacheté, contenant quelques mots des plus éloquents : « A la lueur de la lune nouvelle née, venez accompagnés de vos fines lames amies, et portez la vengeance de vos frères en détruisant cet espace qui leur était si cher : rendez vous au port. »

De toute évidence, l’auteur de cette lettre avait pris tout son temps pour l’écrire, signe d’un acte totalement prémédité. Et ce que la vendeuse pourrait rapidement en déduire, de même qu’Elcarian si elle lisait le message, c’était qu’un groupe de mercenaires encore non-identifiés allaient prendre d’assaut le port d’ici à trois journées pleines. Ce qui signifiait, entre autre : l’endommagement du port voire sa destruction si le groupe était sérieux, la mort des personnes s’y trouvant, ainsi qu’une brutale coupure des moyens de ravitaillement sur le continent – et même en ville sur un plus long terme.

Restait alors plusieurs solutions… Détruire le houleux document, se plaindre de la destruction de la boutique auprès des autorités, et tout oublier ; détruire le document, cacher le corps, et tout oublier ; laisser le corps et le document aux mains des gardes qui n’allaient pas tarder à arriver, et tout oublier ; ou bien, en dernier recours, s’occuper de la destruction du groupe en ayant recours à des moyens plus ou moins fiables, et plus ou moins détournés.

Mais Elcarian n’était pas du genre a risquer sa peau pour que celle de centaines d’autres ignorants, et Yowai était plus connue pour sa discrétion que pour son amour salvateur de personnes qu’elle évitait comme la ville dans laquelle ils habitaient. Les cartes étaient entre leurs mains...

Même si une inscription presque effacée du morceau de parchemin indiquait : « Morwen de la Vendetta » … Pseudo bien connu du propriétaire d’un magnifique manoir proche de la Place Comedia, qu'elles verraient sans mal après une étude approfondie du document et qui risquait fort de changer la donne.

Vous êtes totalement libres d’agir ou non, et de créer les situations qui vous arrangent !
Le dénouement est bien sur laissé à votre bon vouloir, ainsi que votre manière d‘y arriver.
Même s’il serait préférable pour vous de faire péter le QG de ces gentils garnements
- le manoir de Mr de la Vendetta -, après avoir volé deux trois petites choses intéressantes,
avant qu’ils ne coupent les vivres de la ville et donc aussi les vôtres, bien entendu.

_________________
[Credits - Nikander]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elcarian Mesher
Opposant(e)
Opposant(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Localisation : Anglet/Toulouse
Date d'inscription : 23/02/2009

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: Dame de Compagnie/informatrice, assassin
Statut:

MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   Mer 13 Mai - 18:41

Tout en observant l'Apothicaire essayer de dépouiller le cadavre - enfin c'est ce qu'Elcarian croyait, si jamais Yowai avait d'autres idées derrière la tête, la Dame de Compagnie ne voulait pas les connaître - Elcarian s'aperçut que le malheureux avait sa main droite fermée et qu'un bout de quelque chose en dépassait.
Intriguée, la jeune femme se pencha, en prenant bien soin de ne pas tacher le bas de sa luxueuse robe, et déplia un à un les doigts de l'inconnu. Toucher un cadavre ne la rebutait pas, cela aurait été bien stupide de la part d'un assassin. Ce faisant, elle découvrit le message, qu'elle relut une seconde fois pour être sûre d'avoir bien saisi sa signification. La lune nouvelle-née était dans trois jours. Pas besoin d'être fin limier pour comprendre que l'auteur du message comptait porter une attaque au port.



" Dites voir, vous comprenez la même chose que moi ? " Demanda-t-elle en tendant le message à Yowai. " Ils comptent détruire le port ? Cela ne me paraît pas très futé vu qu'il s'agit de notre plus gros moyen de ravitaillement en vivre. "

C'était en effet fort embêtant. Elcarian se sentit anxieuse à l'idée que la ville subisse une crise d'une telle envergure. Son commerce était fleurissant, ce n'était pas du tout le bon moment là. D'un autre côté que pouvait-elle y faire ? En parler aux gardes ? C'était une solution, mais il y avait toujours le risque qu'on l'associe au complot. Après tout, on pouvait mettre sa parole en doute et l'accuser d'être mêlée à l'histoire.
Très mauvaise idée que voilà.

Elcarian darda sur l'inconnu décédé un regard noir. Quelle idée il avait eu de venir ici, tout saccager et mourir bêtement en leur laissant tous ces ennuis sur le dos ! Et pourquoi diable était-elle venue aujourd'hui et non hier ? Elle aurait pu mais ne l'avait pas fait.

Me voilà bien à présent !


Son attention se reporta sur l'apothicaire. Qu'allait-elle faire, elle ? Il était évident qu'elles allaient devoir trouver une solution toutes les deux, qui leur conviendrait à l'une comme à l'autre. Agir dans leurs propres intérêts, voilà ce qui intéressait Elcarian. Néanmoins, quand bien même elle conversait Yowai depuis plusieurs années, elle ne la connaissait pas réellement et ignorait comment elle allait réagir face à cette situation des plus épineuses.
Peut-être que détruire le document était la meilleure des solutions...mais cela n'empêcherait pas l'attaque.

D'un autre côté, elle n'allait pas s'en charger elle-même non plus, et prévenir la résistance risquait de les mettre en danger. Si jamais ils intervenaient et se faisaient arrêter, c'était tout le réseau qui pouvait être démantelé. Sans oublier qu'il pouvait sans doute s'agir là d'un piège. La prudence était d'autant plus de mise. Si tout ceci n'était qu'une machination, Elcarian se devait de réagir comme toute bonne Dame de Compagnie qui se respecte et qui déteste la violence, tout en étant loyale à Neiji.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites courses empoisonnées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites courses empoisonnées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petites courses anodines et... (pv Alan/Clarisse) TERMINE
» PETITES COURGETTES RONDES FARCIES AUX PIGNONS DE PINS
» Petites Devinettes...
» Petites Meringues Hyper Facile
» Que sont devenues les petites filles en Chine?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: La capitale aux deux visages : Nonaï et Nekai. :: La Place Comedia :: L'apothicarium-
Sauter vers: