AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eveil [Fermé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seeder
Petit Lutin du Papa Noël - & cie
Petit Lutin du Papa Noël - & cie
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 25
Date d'inscription : 08/10/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 13 ans
Profession: Gami... Seigneur !
Statut: Opposant

MessageSujet: Eveil [Fermé]   Ven 10 Oct - 23:23

Clap... Un bruit survolant le tumulte de la salle de séjour, où se rencontraient les "nobles" de cette cour... Clap... Une douce mélodie, rythmée mais lente, telle un bruit de goûte d'eau chutant dans la mer... Clap... Mélodie enivrante lorsqu'elle courte elle se révèle... Clap... Mais très vite agaçante, d'autant plus quand elle est entendue depuis le déjeuné... Clap... Cependant, nul ne dit rien, car tous savent d'où provient ce son... Clap... La chambre de l'enfant, la chambre du Septième... Clap... La chambre d'un Seigneur que nul n'oserait déranger dans ses occupations... Clap... Nul mis à part son valet, l'homme qui le suit depuis toujours, et la seule personne à être presque aussi bien habillée que l'enfant-roi... Clap... Le seul homme qui puisse se permettre de déranger "sa majesté"... Cla...

"Entre, c'est ouvert. Dit lentement l'enfant vautré sur son trône, laissant la balle avec laquelle il jouait rebondir au sol... Sans bruit, cette fois. Tu as ce que je t'ais demandé ?
-Bien sur, Monsieur-Mon-Maitre, je n'aurais pas osé me présenter à vous sans votre requête. Et l'homme, s'approchant du trône, tendit à l'enfant une tasse fumante posée sur un plateau qu'il tenait d'une main. Celui qui occupait le trône... Ou, tout du moins, la moitié, se saisit de la tasse, et l'engloutie d'une traite malgré la température de celle-ci. Si je puis me permettre, vous avez pris, Monsieur, de bien mauvaises habitudes à boire ainsi votre chocolat... Cela ne doit pas être bon pour votre sans...
-Laisse ma santé de cotée, veux-tu, et donne moi plutôt la lettre que j'ai entendu arrivé. Et l'enfant reposât la tasse vide sur le plateau, avant de prendre la lettre que lui tendait déjà le majordome.
-Voici pour Monsieur."

Et Seeder, assit sur son trône -mais ne touchant ni le sol, ni le haut de l'imposante chaise dorée à l'or fin- se mit à déplier le papier, après avoir porté un certain intérêt au sceau qui la fermait. Mortalis, qu'est-ce que cette Province pouvait bien vouloir aux Gregoria ? Les Seigneurs de celles-ci ne s'étant jamais entendus comme ils l'auraient du, les Mortalis étant bien trop près du Seigneur Noir au goût des Gregorias.
Le garnement survolât la courte lettre, et acquit un sourire prononcé et assez malsain dès les premiers mots, allant même jusqu'à reprendre une balle qui traînait sur le trône -car il restait bien dessus assez de place pour y asseoir un adulte- afin de s'occuper la main qui ne tenait pas le parchemin. La balle volât une fois au dessus des doigts de l'enfant qui la rattrapât. Puis une seconde. Et une troisième, afin de clore la série. Lorsqu'il récupérât la balle pour la troisième fois, il la reposât, repliât la lettre et la plaçât à coté de la tasse vide, le regard brillant d'une lueur qu'un enfant ne devrait pas arborer.

"Une bonne nouvelle, Monseigneur ? Se permit de demander le valet en remontant le plateau. Je vous ai apporté de quoi répondre si tel est votre désir. Et déjà il lui tendait le nécessaire, comme s'il avait deviné que la réponse serait un oui.
-Les Gregorias, très cher valet, vont sortir de leur sommeil. Mortalis change de Seigneur, la fille de notre 'ami' prend sa place. Et c'est tout naturellement que le Seigneur -miniature- se saisit du nécessaire et commençât à rédiger sa réponse directement sur le plateau que tenait toujours le majordome.
-Bien triste nouvelle, cela signifie que Monsieur son Père est mort...
-... Et qu'une nouvelle ère commence. Faites mander ceux qui profitent ouvertement de mon statut, et dites leurs que je risque de m'absenter plus souvent, mais, qu'ils ne se fassent pas d'illusions, je ne compte pas mourir pour leur céder ma place. A la fin de sa phrase, il reposât sa plume et scellât la lettre qui partirait sans nuls doutes dans les dix minutes qui suivraient.
-Cela faisait bien longtemps que tel sourire n'avait pas égayé votre visage, Monseigneur."

Et l'homme disparut par la même porte qu'il état apparut. Les Nobles de la salle de réception ne s'inquietèrent pas de l'absence de nouveaux rebonds de la balle du jeune garçon, pas plus que celui-ci ne chercha à savoir quelles étaient leurs activités du moment -il était d'ailleurs trop jeune pour pouvoir résister à de telles révélations.
On entendit plus la balle rebondir dans la salle du trône après cette conversation. Un Pigeon ne tardât pas à s'envoler, portant avec lui la réponse à cette fameuse lettre. Une fois le soir venu, on entendit quelques nobles se poser des questions sur l'absence du Seigneur au dîner, avant d'apercevoir une diligence s'enfuir de la Résidence, portant avec elle les espoirs d'un changement prochain, ainsi que les appréhensions d'une telle rencontre. En effet, en bon Seigneur qu'il était, Seeder de Gregoria se devait d'accourir immédiatement au chevet du défunt... Dans le seul but de se faire appeler rapace une fois qu'il se tournera vers le buffet prévus en l'honneur de l'homme dans la boite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eveil [Fermé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Vol pour cause de portes non fermées
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Cœur ouvert, cadenas fermé ?
» Aprilia rpg [Forum fermé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: Les Terres de Fend : Kenen et Kuro. :: Les fiefs et seigneuries :: Domaine Gregoria-
Sauter vers: