AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un p'tit tour et puis s'en vont [Luvna, dès qu'elle le souhaite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enril Ivny
Spécialiste autoproclamé de la race escargologique
Spécialiste autoproclamé de la race escargologique
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 25
Localisation : De-ci, De-là, surtout où le vent le portera
Date d'inscription : 26/12/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 36 ans
Profession: Aucune officielle
Statut: Formateus

MessageSujet: Un p'tit tour et puis s'en vont [Luvna, dès qu'elle le souhaite]   Mar 7 Oct - 11:04

C'est long... Voyager à pied depuis la demeure Mortalis... Très long... Très, très long... Enfin, pour une personne normalement constituée, pas si long que ça, mais pour Enril... Pourtant, il l'avait bien fait ce chemin, à l'allée, non ?... Si, mais c'était allongé dans une charrette de jardinier en contemplant tantôt le ciel... Tantôt l'intérieur de ses pupilles. Car, forcément, il n'avait pas pensé qu'il se déciderait à quitter le château par ses propres moyens...

Par ses propres moyens... Enfin, oui, il y a bien été forcé... C'est à dire que... Il avait marché le long d'une route, en quittant le château... Oui, oui, d'UNE route... Pas de la bonne, bien évidemment. Il avait fait du stop tout le long, mais une seule caravane de marchands était passée... Et avait été effrayée par la tète de corbeau mort qu'arborait le Enril fatigué et presque à l'état sauvage. Le bon dans l'histoire, c'est qu'il avait finit par trouver un panneau lui indiquant qu'il se trompait de route... Oui, trouver... Pas vraiment voir... Car... Si il l'avait vue... Eh bien... Il ne se serait peut-être pas cogné si violemment dedans en tentant de rattraper les marchands qui s'enfuyaient...

... Bref, il finit tout de même par retrouver le bon chemin -je vous passe bien volontiers toutes les autres aventures qui se sont déroulées entre temps, il faut dire qu'Enril ne prenait que peu souvent le chemin vers les terres des seigneuries- et suivre la bonne route. Cependant, plus une seule personne ne l'empruntait à cette heure, car elle était aussi vide que l'estomac du formateus...

La route fut donc longue... Très longue... Jusqu'à ce qu'il retrouve des terres plus connues, puis les plaines de Kal. Sur le chemin, il achetât son repas à un brasseur qui amenait en ville quelques énormes fûts bien remplis... Il dit gentiment au revoir à l'homme et sa charrette... En oubliant de lui demander de le ramener jusqu'à la Maison des Voyageurs. Ce qui lui valut une dépression passagère, et qui lui fit perdre ENCORE plus de temps. Quelle image pathétique il donnait là des formateus... Mais, plus important, son estomac n'était plus vide, désormais...


"Ah, Vous!"
A peine avait-il passé la porte du temple qu'on le faisait déjà mander ?... Enril se retourna, le sourire aux lèvres, pensant tomber sur un buffet d'accueil mémorable pendant lequel tous les moines du temple lui diraient à quel point il sont heureux de voir qu'il n'est pas mort, avant de lui demander où il était passé ces deux derniers jours...
Au lieu de ça, en se retournant, il tombât sur un malade de la Maison qui lui tendait un récipient plein d'un liquide dont personne ne voulait connaitre la provenance... Eh ben, il faut faire avec... C'est pourquoi, à peine rentré, Enril ressortait déjà arroser les arbres qui entouraient la Maison des Voyageurs avec... Ce liquide. Bougonnant dans sa barbe -totalement inexistante- à cause du manque de sommeil.


"... Choisir un hôpital pour enterrer le temple... Quelle idée... Une taverne... Une auberge... Ca, au moins, ça aurait été correct... Et je n'aurais pas été enrôlé de force pour des taches si ingrates... 'M'en moque, je disparais de la Maison, au moins le temps de me remettre du voyage..."


La suite se passât au mieux dans le meilleur des mondes. Enril descendit au temple, se préparât un bain à la force des bras, y somnolât pendant une dizaine de minutes, puis remontât s'installer dans le jardin pour méditer... Tout redevenait à peu près normal, même l'honneur et la virilité du Formateus semblaient reprendre le dessus sur les quelques aventures qui précédèrent cet instant. Bien évidement, Enril ne s'attendait pas à pouvoir se reposer très longtemps, mais quelques minutes de méditation valaient tout le repos du monde. Il s'installât en tailleur dans la petite cour intérieure qui faisait face à l'entrée de la Maison des Voyageurs, posât les mains sur ses genoux et ferma les yeux... S'il avait été en noir et blanc, on l'aurait bien prit pour une statue tant son immobilité était parfaite...

(Si quelqu'un souhaite voir/revoir le Formapapy, celui-ci est à disposition jusqu'à nouvel ordre ^^)


_________________
On voit en ton pouvoir le souffle du renouveau.
Sache que c'est de cet espoir que naitra ton fardeau.
Deux voies s'offrent aujourd'hui à toi, élu des divins.
Saches choisir la bonne, au bout de l'autre se trouve la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un p'tit tour et puis s'en vont [Luvna, dès qu'elle le souhaite]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» Un p'tit tour et puis s'en vont
» Un petit tour et puis s'en vont
» P'tit tour et puis s'en va ?
» Un ptit tour et puis s'en va (rhys)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: Les Terres de Fend : Kenen et Kuro. :: Les plaines de Kal :: La maison des voyageurs-
Sauter vers: