AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eva Doe
Timbrée de la guirlande !
Timbrée de la guirlande !
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 28
Date d'inscription : 12/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 19 ans
Profession: Apprentie de la vie
Statut: Elu

MessageSujet: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Lun 15 Sep - 21:11

ET UNE POUR TOI !

Cria Evy en bondissant aussi lestement qu’un chat. Toute cette paranoïa qui s’était installée au sein des rues de Nekaï, ça en devenait presque gerbant ! Mais la jeune femme faisait son devoir, du haut de ses dix neuf ans elle assumait parfaitement sa condition. A savoir qu’il lui fallait tout simplement passer son temps à survivre et c’était devenu bien plus qu’un simple devoir par l’époque que nous traversons. Eva passait alors son temps à se poser des questions, de plus en plus …Si elle était alliée à Neiji, du moins qu’elle le laissait croire (en réalité sa vie était la seule chose qui avait de l’importance dans l’histoire), pourquoi se faisait-elle poursuivre par ces étranges guerriers qui n’avaient de cesse de la traquer depuis quelques jours ? A coup sur il lui faudrait en toucher un mot à Azarel.

*CRAC*

Alors qu’elle venait d’envoyer un majestueux coup de pied à un homme du haut de cette petite plateforme miteuse en hauteur dans la rue, la jeune femme n’avait pas réalisé que son poids et celui de l’homme la ferait craquer.

Eh merd…

Bondissant en arrière, laissant son corps s’étirer de tout son long, la blonde retomba sur ses pieds, quelques mètre en arrière et sur le rebord d’un toit parfaitement stable. Soufflant sur les mèches claires, qui comme souvent, lui cachaient le visage, la jeune femme esclaffa un petit rire lorsqu’elle vit que son agresseur venait de s’effondrer avec la plate forme.

C’est vraiment comme ça que je les aime !!!

Puis dans une petite danse frénétique, Evy reprit sa route, à folle vitesse. C’est alors que la chose se compliqua. Une ligne d’hommes drôlement vêtus, comme celui qu’elle venait de mettre à mal, se présentèrent à elle. Ne sachant quelle attitude adopter, la jeune femme se contenta de faire un petit clin d’œil à un des hommes, montrant le corps du dernier en contre bas, le doigt tendu.

Désolée il avait besoin de faire une pause.

C’est alors qu’ils se jetèrent sur elle, comme d’habitude. Un peu apeurée, pour ne pas dire énormément, Eva se replia sur elle-même, disparaissant quelques instants dans un nuage gris qui la transporta derrière le mur humain qui s’était dressé devant elle.

Cool …

Pensa-t-elle en reprenant sa fuite.
Ce coin était dangereux, les maisons qui étaient abandonnées depuis des années commençaient de plus en plus à tomber en ruine et avec l’humidité, les murs s’effritaient beaucoup trop. Une chose était certaine, Eva n’aurait alors troqué son agilité contre rien d’autre au monde !


-ATTRAPE-LA !

Et un type, plutôt stupide, lui sauta dessus. Eva fit une courbette vers l’arrière, prenant appui sur ses mains. Avec agilité la jeune femme parvint à élancer son pied dans le torse du type en plein vol et le renvoya de là où il venait. Bien sur cela semblait trop facile, si seulement quelqu’un ne l’avait pas attendu en arrière pour la réceptionner à l’instant même où elle se redresserait.


Ok, dites moi ce que vous voulez.

Déclara-t-elle d’un ton hautain, les cheveux en pagaille devant le visage. Le type qui la retenait, et dont elle ne parvenait plus à se séparer, se décida à lui rendre sa liberté de mouvement. Avançant vers un autre homme avec un sac étrange, la jeune femme s’installa sur une chaise qui traînait là.

-Nous vous avons cherchée longtemps, et ces derniers temps, vous n’êtes pas facile à débusquer « Âme Noire ».

Allons, mon cher Joe, faites moi fi des convenances et appelez moi Ev’ ! On est bons amis depuis le temps non ?

-Nous serions en de bien meilleurs termes si vous cessiez de frapper mes hommes dès que l’on veut vous confier une mission.

Que voulez vous ? Si je me laissais avoir aussi facilement, je ne serais plus de ce monde pour m’en venter. Et quel délice, cela dit, vos hommes devraient apprendre à se méfier de ces rues, je ne suis pas la seule chose qui pourrait leur nuire ici bas … Par les temps qui courent.

-Trèves de gamineries Mlle Doe. C’est le sir Elentir qui nous envoie.

Et comment va-t-il ?

-Il n’est pas satisfait ! Voilà un mois que vous acceptez nos paiement sans nous livrer la racaille rebelle !

Mais j’y travaille, d’ailleurs, je crois que …


Alors qu’elle tentait de se lever, un homme la repoussa au fond de son siège, avec une légère brutalité. Fixant la main du type d’un œil relativement noir, Eva se promit de le lui faire payer un jour. Malheureusement elle n’était pas là en position de force.

-Est-ce que l’on peut toujours compter sur vous, ou devons nous procéder à un nouvel accord qui nous assurera de la tenue de vos engagements ?

Non, ça ira. Je ferais de mon mieux et présentez mes excuses au sieur Elentir. Je n’ai jamais cherché à lui nuire d’aucune façon.

-Bien.


Durant le silence qui s’installa, un petit courant d’air frais vint caresser les visages, relevant les cheveux d’Evy de devant son visage. Son regard argenté apparut alors à tout le monde, ses pupilles scintillant légèrement au contact de cet élément considéré comme si volatile. Le sbire d’Azarel et donc indirectement de Neiji fixa la jeune femme d’un air dégouté.

-Sachez que nous sommes au courant de vos … « Particularités » répugnantes. Vous savez quel sort nous réservons aux gens qui sortent un peu trop de la normalité ? Je me ferais un plaisir de vous exécuter si vous veniez à être un poids pour nos plans. Nous avons à faire et nous devons découvrir l’identité de certaines personnes qui pourraient bien ralentir notre maître à tous, mais sachez que mon attention reste tout particulièrement portée sur vous.

L’homme qui tenait Eva clouée à son siège la relâcha et elle se leva aussitôt. Le général dont elle avait oublié le nom et qui avait tendance à lui poser beaucoup d’ennuis en ce moment se décida à tirer de son sac un dossier dans lequel il y avait un portrait.


-Nous savons de source sure qu’au moins une de ces trois personnes est rebelle. Nous voulons les trois, vives de préférence.

Bien. Je verrais ce que je peux faire.


Et avant qu’on ne lui fasse une remarque au sujet de ses dernières paroles, Eva s’évapora au milieu de nulle part, tel un chat noir dans une nuit sans lune …La jeune femme sentait sa situation devenir de plus en plus critique et d’ailleurs, elle se ferait une joie d’évincer le moindre ennemi désormais. Si le grand dirigeant avait été là, cet imbécile ne l’aurait jamais traitée de la sorte. Eva hésita longuement à les tuer en partant, mais elle se dit qu’il valait mieux les laisser courir. Ils pairaient de leur irrespect tôt ou tard. Et puis, elle n’aurait pas eu la force de tous les anéantir.

Une prochaine fois ma fille.


Il fallait avouer que quelque part elle se lassait un peu, mais il fallait bien soutenir une cause et comme toujours, Evy appréciait grandement sa vie et n’avait aucune raison de la changer. Sans les sbires de Neiji aux trousses, sauf exception, la jeune femme jouissait d’une totale liberté, unique objet de sa passion. Mais la passion n’était elle pas destructrice ? Elle avait besoin de respirer un peu. Ce n’était pas évident à dix neuf ans de gérer une vie aussi précaire. Les paiements qu’elle recevait ne lui servaient à rien, dans la mesure où elle volait tout se dont elle avait besoin. La jeune femme décida de faire quelques pas pour se détendre, marchant au milieu d’une rue un peu plus peuplée … Comme elle le faisait souvent par sécurité, Eva cacha la moitié de son visage à l’aide de ses cheveux blonds puis elle prit une démarche plus posée, féline, tâchant de laisser se détendre son corps à l’intérieur de son habit moulant pour accompagner ses mouvements. Qui sait sur qui elle allait encore tomber ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah River
Aubergiste officiel de Peaca
Aubergiste officiel de Peaca
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 36
Date d'inscription : 13/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: (Ex tueuse à gages) Rebelle
Statut: Elu

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Lun 15 Sep - 23:39

Sarah qui marchait lentement dans la rue d'un air tranquille avec la grâce maternelle qui lui était due. Elle rentrait d'un entrainement dans un dojo de la ville pour garder une forme et une agilité hors du commun car même si elle était enceinte les hommes de son Ex-conjoint ne s'arrêteraient pas là ! Elle savait que marcher seule dans la rue ne faisait qu'attirer l'attention des gens surtout dans son état. En traversant le marché les gens la regardaient de travers, agacée par ces regards la jeune femme s'arrêta net et cria de toute son âme, emprunte d'une colère nouvelle qui ne faisait qu'altérer sa patience face à une condition dont elle était tout à fait fière :

Suffit ! Je ne suis pas une bête de foire !!!!!!!!!!

tous les gens se tournèrent vers elle puis partirent vaquer a leurs occupations.
Peu après la grande rue elle aperçut des hommes sur les toits qui semblaient parler à une personne en face. Elle reconnut vite les armures que portaient ces hommes et se cacha en écoutant. C'était eux, les serviteurs de "lui" ! Celui qui lui avait déjà fait tant de mal et dont elle désirait se venger avec vigueur. Que pouvaient-ils donc bien vouloir à cette pauvre jeune fille qui semblait si jeune ? Une main sur le bas de son ventre, la jeune et future mère sentit une fois encore son instinct lui murmurer quelques idées. Mais ce que Sarah entendit alors la poussa au contraire à ne pas bouger. Alors cette jeune fille, c'était elle, l'âme Noire ? Celle qui avait vendu tant de rebelles aux sbires de Neiji ?

Ah ! C'est donc cette garce qui veut nous vendre a ces chiens de soldats !!

Sarah vit alors les hommes décoller en direction de l'affreuse fillette, ayant sans doute encore commis un méfait qui avait eu la faculté de déplaire à ses employeurs traditionnels.

C'est le moment !

Elle fit quelques pas en direction contraire du conflit qui semblait partir en baston jusqu'au moment ou un corps lui tomba aux pieds suivit de très près par un homme qui l'interpela.

Attention madame l'état règle ses comptes ! Circulez donc !

Sarah pour se protéger enfonça son visage dans sa profonde et ample capuche pour cacher ses traits reconnaissables entre mille, par toutes personnes ayant déjà travaillé pour Neiji.

Mais vous êtes encein...

Au moment de finir sa phrase l'homme se retrouva bien bête, une lame sous le coup.

Prononcez un seul mot et vous le paierez de votre vie !!!!

Si certains y mettaient de la conviction, visiblement ce pauvre type n'avait pas vraiment compris le sens du mot "survie" qui semblait si cher à la petite saleté qui se battait avec entrain depuis le départ, un étage au dessus. Le soldat se mit à hurler.

A la gloire de notre Seigneur à tous !

A peine le temps de dire ça que sa tête gisait déjà aux pieds de Sarah qui venait encore de tuer un de ces serviteurs qu'elle détestait tant. Ca ne la ravissait pas outre mesure non, mais elle pensait surtout à ce petit être qui finalement s'avérerait gênant et en danger si elle devait fuir des soldats aussi entraînés dans les conditions où elle était. Une mère pouvait être surprenante lorsqu'il s'agissait de la survie de son enfant. Les hommes qui semblaient avoir fini leurs discutions se retournèrent, attiré par ce bruit qui visiblement avait suffit.

A toi de jouer !

La femme sauta vers les hommes en sortant des ongles de fer d'une longueur non négligeable, tous droit tirés de sa manche droite. L'élu de l'eau commença par écorcher la gorge du premier puis elle fit un mouvement finalement assez leste sur le côté pour éborgner le second puis elle termina par un tourbillon, les deux bras tendus, pour accomplir sa tâche de s'occuper du groupuscule. Peu après le combat Sarah était adossée contre le mur pour se reposer de cet affrontement qui l'avait laissée exténuée. Elle stoppa sa respiration en entendant des pas, la mère sortit de nouveau une lame qui apparue dans sa main comme par enchantement, grâce à un petit tour de rapidité que lui avait appris son père. Elle vit une ombre apparaitre, une femme marchait en dandinant son postérieur comme si elle était un chat, une démarche fine et subtile, limite sensuelle telle une bimbo dans la rue sauf que la jeune femme était seule. Sarah put donc en conclure que ce superflu de frime apparent était peut être du au fait que ce soit un comportement tout à fait naturel chez la jeune blonde. A bout de force et toujours une main sur son ventre, la mère sentit le besoin de se protéger, sentant une onde douloureuse lui marteler le crâne, provoquant au quatre coins de sa positions un étrange mouvement d'eau qui poussa les flaques de la rue à se déplacer d'elles mêmes.

Qui est là ? Déclinez votre identité si vous voulez vivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Doe
Timbrée de la guirlande !
Timbrée de la guirlande !
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 28
Date d'inscription : 12/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 19 ans
Profession: Apprentie de la vie
Statut: Elu

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Mer 17 Sep - 18:51

Décliner mon identité ?

Bien que sa première réaction fût d’exploser de rire, Evy se demanda ce qui pouvait bien pousser une bonne femme à lui parler sur ce ton. Elle n’avait jamais entendu parler de l’âme noire ? De toute façon la jeune femme n’avait rien contre de petites présentations en toute modestie. En parcourant le visage, du moins ce qu’elle arrivait à en voir, puis le corps entier de la femme en face d’elle, l’adolescente fut totalement surprise de constater que cette dernière était enceinte. Et ça se voulait en position de force après ça ?

Nan mais tu t’es regardée ?

Déclara Eva de la façon la plus posée, bien que de la plus irrespectueuse, qui soit. Cette pauvre femme ferait quoi ? Un pas avant que la jeune élue de l’air trouve un certain confort à s’évaporer complètement pour réapparaître ailleurs. Les temps avaient alors réellement changés ! Maintenant les femmes enceintes se permettaient de donner des ordres à des personnes qui pouvaient être dangereuses, des personnes, comme Evy …

Ecoute ma grosse, si tu tiens à ton morveux tu trace ta route et on fait comme si on ne s’était jamais rencontrées ok ? Et c’est bien parce que c’est toi.

Est-ce que cette pauvre femme allait suivre son conseil ? Peut être bien que non, c’était même certain. Une folle furieuse qui dégaine aussi vite, ça ne se remballe pas comme ça, surtout avec les hormones en folie et un matos haute qualité. D’ailleurs, en baissant les yeux vers une certaine ceinture, Eva se demanda bien où Sarah avait pu trouver d’aussi jolies armes et aussi scintillantes ? Disparaissant un court instant et refaisant une apparition plus en arrière, Evy se lécha la lèvre supérieure, tenant en main une épée qu’elle avait piquée à la ceinture de Sarah.

Miam ! Ca c’est de l’engin …

C’était donc plus fort qu’elle ? Devait-elle impérativement voler tout ce qu’elle voyait dépasser d’une ceinture ? Non l’explication était plus compliquée cette fois, car l’objet qu’elle venait de voler était tellement brillant que son regard s’était illuminé avec lui. Naturellement Sarah du se retourner vers Ev’ lorsqu’elle entendit sa voix plus en recul de sa position. Faisant une petite courbette, comme un petit salut largement exagéré, la petite blonde, toute menue, entama une tirade qui ne manquait pas d’assurance.

Sur ce je vous salut bien bas, car ce n’est pas de haut, que l’on regarde une mendiante.

Mais alors qu’elle voulut s’échapper, Evy ressentit une étrange sensation, une légère humidité dans l’air. Elle ignora pourquoi mais un frissonnement la mis en alerte, comme si un déluge se préparait. Parallèlement à sa, c’était un manque qu’elle ressentait, un gouffre en elle, bien plus gros que tout ceux qui demeuraient non comblés à l’intérieur de son esprit …Une certaine attirance ? C’était peut être ça …Mais de quelle nature ? Pourquoi éprouver ce besoin aussi brutalement. A l’horizon des nuages venaient couvrir la lune de cette nuit éternelle. De toute part de la rue, un vent puissant se leva, menaçant et entrainant, comme celui d’un début de tempête. Eva devait être plus chamboulée qu’elle ne l’aurait cru.

Mais pourquoi je n’arrive pas à m’évaporer d’ici ?!


Se dit-elle complètement agacée.
Le destin semblait clair cette fois-ci, Eva avait quelque chose à découvrir, mais quoi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah River
Aubergiste officiel de Peaca
Aubergiste officiel de Peaca
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 36
Date d'inscription : 13/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: (Ex tueuse à gages) Rebelle
Statut: Elu

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Jeu 18 Sep - 19:10

Elle a osée le dire !

Sarah sera le poing et donna un grand coup dans la fenêtre juste à côté d'elle. On aurait pu croire, comme toute femme normalement constituée, que cette dernière retire sa main complètement ensanglantée et pourtant ... Ce ne fut pas le cas. Tout ce qui apparut aux yeux de la jeune Evy, ce fut quelques gouttes d'eau qui coulèrent de la manche de Sarah. Pendant se temps et chaque fois que la colère de la femme enceinte continuait de monter, l'humidité de l'air faisait de même, rendant l'atmosphère plus lourd, donnant presque l'impression qu'une pluie énorme ne tarderait plus à s'abattre.

Tu dois faire preuve de discrétion calme toi Sarah calme toi !

Alors, c'est toi qui a vendu plus d'un de nos hommes, c'est toi, tout juste sortie du berceau et déjà traitre, qui a fait tuer mes amis ?

Sarah applaudit.

Toi que l'on appelle l'âme noire !

Elle se mit à rire.

C'est donc elle, un de nos principaux soucis, il faut donc que je m'en débarrasse finalement, moi qui commençait à aimer son imprudence. D'un coup le vent sembla s'arrêter, puis reprit. Sarah regarda la jeune femme qui avait un air bizarre comme de stupéfaction ou d'étonnement, comme quand des choses plutôt ordinaires ne fonctionnent plus de la même façon.


Cette force elle venait d'elle j'en suis sur ! Mais comment peut elle ? Ce n'est pas logique je ne dois rien faire et attendre, il faut que je sache ...


Sarah s'assit pour mieux ce concentré.

Je sens cette eau qui traverse son corps, son cycle n'est pas normale...

Sarah ouvrit les yeux brusquement.

L'eau, arrive à changer d'état, son organisme se mélange a l'air et elle disparaît mais, comment est-ce possible je ne comprends pas ! elle serait un.... Une Élue ?!!!!!!!! Elle est comme moi sans son élément elle est sans défense !!

Suite a toute c'est pensées furtive Sarah se leva et ce léchât le doigt. Elle fit un petit geste avec son doigt que personne ne remarquerait tellement il était discret. Grâce a l'humidité dans l'air, Sarah tenta de pousser la jeune femme au sol, avec une force qui n'était pas surpuissante mais dure à repousser si elle était inattendue. Une vague aquatique commença tout juste à se former, une esquisse qui entrava Eva. Lorsque la jeune femme tomba sur le sol, Sarah vu ses espoirs confirmés et se râpant la main, la jeune fidèle de Neiji laissa couler son sang sur le sol. Le sang et riche en eau et Sarah n'eut pas de mal, avant qu'Eva ne se relève pour la queureller, à faire entrer un prélèvement dans un petit tube.

Il faudra que je confirme mon hypothèse.

Sarah releva la tétè vers la jeune femme.

Ne joue pas avec ça tu risquerait de te faire mal tu sais ??
Et au passage sale garce, même enceinte je peux te ridiculiser avec un seul bras.


Sarah rangeât son arme.

Fuis tant qu'il en est encore temps !!

Sarah se retournât et commençât a marcher dans une autre direction.

Et que je ne te revois pas espèce de folle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Doe
Timbrée de la guirlande !
Timbrée de la guirlande !
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 28
Date d'inscription : 12/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 19 ans
Profession: Apprentie de la vie
Statut: Elu

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Jeu 18 Sep - 21:52

NE ME TOURNE PAS LE DOS !

Alors qu’Evy reprenait ses esprits, observant sa main ensanglantée avec fureur, un gigantesque coup de vent vint expulser Sarah jusqu’aux pieds de la jeune femme. Levant une jambe, la petite blonde s’employa à décocher un coup de pied en vol à l’élue de l’eau. Bondissant en arrière, aussi légère qu’une plume, Evy reposa pied à terre et adressa à Sarah le regard le plus noir qu’elle avait lancé depuis longtemps.

Cette fiole est à moi.

Tendant la main vers le petit tube, la jeune femme le transporta jusqu’à elle à l’aide d’un petit courant d’air. Une fois l’objet entre les doigts, Evy le brisa sans aucun regret, ni en éprouvant le moindre scrupule.

Alors que moi, chérie, je n’ai même pas besoin de te toucher pour t’en faire baver.

Sa colère se décupla et à chaque fois le vent qui s’engouffrait dans la rue était plus violent, transportant d’un endroit à l’autre des objets de plus en plus lourds. Mais il fallait qu’elle se calme, elle ne devait pas attirer l’attention sur elle. Léchant son poignet, se rependant du sang sur toutes les lèvres, la blonde commença à disparaître lentement, au fil des courants d’air. Ses cheveux étaient grisonnant, presque aussi sombres que son âme. Ev’ ne comprenait pas la nature de toute cette puissance, elle ignorait même comment elle avait réussi à créer cette petite tempête, de chaque part de la rue.

Cette femme n’est pas normale ! Il va falloir que je découvre qui elle est, et vite.

Puis elle s’évapora, loin des lieux, laissant Sarah sur le sol et sans soucier de son état. Ca avait été trop facile, et pourtant …Plus le trouble de la jeune femme était grandissant, plus les choses se mettaient à bouger autour d’elle, à se déplacer, l’emprisonnant dans un tourbillon qui la rendait folle peu à peu.

Laissez-moi tranquille je vous en prie ! Laissez-moi !

Elle avait toujours eu peur de ces fantômes qui venaient parfois la hanter, de cette force mystique qui déplaçait tout sur sa route, chaque fois qu’elle était prise d’un trouble. Dans ses craintes, car la peur est le meilleur des aveuglements, la jeune femme n’avait jusqu’à ce jour jamais envisagé que ce puisse être elle, qui faisait bouger toutes ces choses. Bien sur, si elle y pensait pour la première fois, elle ne l’acceptait en rien ! C’était trop … Trop dur et trop dangereux pour elle ! Elle pensa alors à ce sbire de Neiji, cette femme noire qu’elle avait croisée une ou deux fois … Et si elle avait été témoin de tout cela ? Et si Eva avait vraiment un pouvoir sur l’air ? Ce serait la fin.

Inutile de s’emporter. C’est impossible ! Si ça avait été le cas, je l’aurais su plus tôt et puis …Si j’étais vraiment une …Ne devrais-je pas avoir un de ces idiots venus des temples pour m’encadrer dans ma quête ? Non. Moi je suis cette jeune femme perdue et oubliée de tous, personne n’a jamais pensé à moi. Je suis seule, je suis forte, mais je suis normale.

Sur cette dernière pensée, tout redevint calme. A plus d’un pas de la rue où elle avait abandonné Sarah, elle était seule, tranquille. Personne ne viendrait la chercher là, car elle se trouvait chez elle.

Tu me manques tant, ô toi, mon ange ! La lumière qui illumina ma vie ce fameux jour …Je donnerais tout pour te revoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rel
Le feu follet
Le feu follet
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Localisation : Anywhere
Particularité : Illogique, solitaire, et surtout grand menteur.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 21 ans
Profession: Informateur/Tueur à ses heures perdues
Statut: Neutre

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Sam 20 Sep - 0:16

Quelqu'un applaudissait.

« - Je pense qu’il est temps pour vous de se calmer, mesdemoiselles. »

La voix s’éleva… Terriblement calme dans cette atmosphère enfiévrée, lourde d’une tension non contenue. Et l’homme apparu. Son âge était difficile à évaluer, mais celle qui se nommait Sarah devinerait bien vite qu’il était plus jeune qu’elle. Il était entièrement vêtu de noir, comme à son habitude. Un chapeau haut de forme trônait sur sa tête, et un long manteau noir se fermant par une broche travaillée se fermait à la naissance de son cou. Il leur faudrait un peu de temps pour savoir réellement a qui elles avaient affaire, l'homme au chapeau qu'il était dégageait une étrange impression.

Comme quelqu'un d'un peu trop tranquille, vous voyez ?

Il avait devant lui deux femmes aux facultés incroyables, mais pourtant réelles. Depuis quelques jours, sa tendance à utiliser ses flammèches chéries s’était accrue sans qu’il ne sache pourquoi il en éprouvait tellement le besoin.

Sûrement pas pour se rassurer pensait-il.

Il était donc parfaitement normal que sa curiosité soit titillée par pareille altercation.
A ses risques et périls, bien sur.

« - Enchanté de faire votre connaissance. »

Et voilà qu’il se mêlait encore des affaires des autres. Il était temps qu’il comprenne que faire ce genre de chose ne servait qu’à s’attirer des ennuis. Et qui disait ennuis, disait : mort prochaine. Ce qui n’était évidemment pas envisageable pour l’informateur.

Il se permis de s’avancer vers Eva et de la toiser.

« - Relève toi, tu ne vas pas la laisser partir sur cet affront jeune fille ? »

Il était fort probable que cette impétueuse élue allait se montrer fort désagréable avec lui. Il le savait et se permis un sourire dont il avait le secret. D’autant qu’elle ne paraissait pas beaucoup plus jeune que lui, seulement plus… allumée ? Il la connaissait de réputation, mais n’avait jamais jugé utile à son petit monde pas si tranquille de s’approcher d’elle. Il avait eu vent de sa « particularité », mais elle ne connaissait probablement pas son identité.

Quoique.

Le nom de « Pique de Lune » était sur bien plus de lèvres qu’il ne faisait semblant de le croire. Allez Rel, ne fais pas semblant d'être modeste voyons. Tu sais pertinemment que cette jeune âme en peine connaît ta réputation. Peut-être même as-tu travaillé pour elle, même si tu ne t'en rappelles pas. A moins que tu n’aies réussis à lui cacher ton visage ? Peu de gens le connais, sois donc apaisé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr
Sarah River
Aubergiste officiel de Peaca
Aubergiste officiel de Peaca
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 36
Date d'inscription : 13/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: (Ex tueuse à gages) Rebelle
Statut: Elu

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Sam 20 Sep - 21:01

Sarah qui s'était relevée se concentra.

Sens l'eau qui s'agite en elle sens la !

Des images se succédèrent alors dans l'esprit de Sarah, d'abord un chat qui rongeait un os, comme un affamé,
puis une petite vielle qui ne tenait pas la route et était déjà essoufflée, et la dans un petit coin, dans un lieu ou tous le vents se rapprochait elle était là !


la fille de l'air est là, allez vite !!!

Telle une goutte de pluie tombant du ciel Sarah s'éclipsa dans un petit bruit d'eau. Elle qui courait maintenant depuis dix minutes s'arrêta. Dans son état, c'était pour le moins difficile de taper des sprints.

Je ne pourrais pas continuer à ce rythme ! Il faut qu'on s'accroche, aide moi !!

Elle sentit une force froide mais agréable, semblant sortir de l'être qui reposait a l'intérieur d'elle même. Peut être ses mots et sa main, qui caressait son ventre, avait suffit à apaiser l'âme qui faisait parti de la sienne, du moins jusqu'à terme. Après 5 minutes Sarah se leva.

J'y suis !! plus un bruit.

Sarrah entra avec perte et fracas dans la salle. Selon les yeux de la femme il n'y avait personne mais elle savait intimement que quelqu'un vivait la et était en cette salle au même moment qu'elle. Une petite toux retenti derrière elle.

Fille de l'air ne bouge plus ! Si c'est la puissance que tu cherche je peux t'aider mais je ne te le proposerais pas deux fois accepte ou meurs !

Pendant un instant le temps semblait comme figé. Sarah se sentit comme en phase comme si elle tournait au milieu de la salle avec l'autre femme comme si elles se connaissaient mais sans se connaître, comme deux sœurs séparées à la naissance. Mais la mère reprit vite ces idées.

C'est le moment, attaque !

Sarah lança son grappin qui entoura la jeune femme, mais un picotement survint dans l'œil de la future maman. Sarah se retint de cligner de l'oeil, elle savait que ce serait suffisant pour qu'Eva s'évapore encore une fois. Une nouvelle vague de vent la fit alors voler de plus belle, la faisant passer par une fenêtre. La force entraîna les deux femmes à terre.

Mais c'est quoi ton problème ?

Une voix, un peu plus masculine, retentit alors.
Sarah serra les dents, elle en avait assez d'une, si jamais cette folle avait en plus du reste un petit ami, ce ne serait pas pour lui plaire. Déjà qu'elles avaient prie un mauvais départ. La mère se releva, époussetant ses vêtements.


Et c'est qui celui là ? Ton petit ami ?

Petit regard sur le jeune homme de haut en bas.

Tu as pas mauvais goût, cela dit, j'aurais choisi moins cynique comme petit copain.

Était-ce une trêve provisoire entre les deux ennemies ? Ou tout simplement une belle diversion ? Seul l'avenir le leur dirait. En attendant, Sarah sentait envers ce jeune homme exactement la même sensation que celle qui l'habitait en présence d'Eva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Doe
Timbrée de la guirlande !
Timbrée de la guirlande !
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 28
Date d'inscription : 12/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 19 ans
Profession: Apprentie de la vie
Statut: Elu

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Sam 20 Sep - 21:21

Super, il ne manquait plus qu’un Don Juan pour clôturer les festivités !
Te sens pas obligé de me donner la main, en général, je sais me relever toute seule. Sauf si bien sur tu trouves une quelconque satisfaction à me voir plier les genoux …


Bien sur, ces mots plein d’ironie furent directement lancés au visage de ce pauvre Rel. De toute façon, que pouvait-il bien avoir à faire de cette querelle ? Ce fut la raison qui poussa Eva à se demander en quoi il se permettait de se mêler de ses affaires ? Comme si ils jouaient dans la même division … Et cette Sarah qui se permit de faire le genre de remarque qui montait vite aux neurones de la petite blonde. Trop s’en était trop …

Ah ah ah ! Morte de rire. Si c’était mon petit ami, il aurait appris à se taire.

Et puis Eva avait bien envi d’ajouter une chose …Se demandant si c’était raisonnable, ou plutôt si cela lui serait favorable, la jeune femme afficha un petit sourire plein de sournoiserie. Tout en replaçant ses cheveux et en s’époussetant à son tour, la petite âme noire laissa siffler ces quelques paroles.

Et puis tu peux parler de petit ami toi, la grosse ! Il est où le mec qui t’a refilé le ballon ?

Bien sur Eva savait parfaitement que parler ainsi de la grossesse de Sarah la foutrait tout de suite en pétard. Prévoyant cela, cependant, la jeune femme se prépara à se volatiliser, comme elle aimait tant le faire. Ev’ se souvint alors que Rel était là, lui aussi. Bon ok, c’était un homme et elle détestait par-dessus tout leur orgueil naturel et leur manière de se penser supérieurs sur un tas de points, cela dit …Il fallait avouer que l’espace d’un instant, hochant la tête, laissant glisser son regard vers …

Non mais tu t’emportes là ma chérie ! Reprends-toi un peu …

Les pommettes devenant légèrement roses, Evy se redressa et arbora de nouveau son air le plus arrogant. En le regardant bien, il était probable en effet qu’ils se soient déjà croisés, voir qu’ils aient déjà fait affaire. Et si ce n’était pas le cas, il était tout aussi probable qu’en revanche, si elle n’avait entendu parler de lui, lui sache qui elle était.


Ce n’est pas un affront, nous ne faisions qu’échanger quelques formules de politesses. Et justement, j’allais m’en aller. Du moins, je songeais à m’en aller lorsqu’un jeune homme fort impoli vint me cracher au visage quelques paroles douteuses, sans même avoir la courtoisie de m’aider à me lever. Alors dis moi mon grand, c’est quoi qui t’amène ? Un combat de nanas, qui se roulent dans la boue tout le tralala ? Ca éveil tes instincts coco ?

Et elle aimait se montrer vulgaire, provocatrice, alors qu’en réalité …Elle était simplement volatile et distraite. Fine et agile. Rien à voir avec l’espèce de malabar qui tentait de s’imposer comme une folle dans une communauté qui visiblement avait passé la barre de la vingtaine. Et puis pourquoi cet acharnement envers Rel ? La raison était simple pourtant. Il était devenu tout à coup plus intéressant que Sarah, aussi plus …Attirant ? Et ce n’était pas qu’un simple ressenti, à ce stade de la conversation.

C’est moi ou on crève de chaud tout d’un coup ? Sarah ma vieille, tu nous rafraichis ? Bon ! Bah je ne vais pas vous déranger plus longtemps, vous avez surement BEAUCOUP de choses à vous raconter alors sur ce sal…

Et bien sur à ce moment précis, une fois de plus, elle aurait du s’en aller, si toute fois Sarah n’avait pas …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rel
Le feu follet
Le feu follet
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Localisation : Anywhere
Particularité : Illogique, solitaire, et surtout grand menteur.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 21 ans
Profession: Informateur/Tueur à ses heures perdues
Statut: Neutre

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Sam 20 Sep - 23:57

Il la toisait toujours, et un de ses sourcils disparu derrière des mèches de cheveux un peu trop longues. Don Juan ? Le surnom lui plaisait. Il sourit alors d’une façon pas très naturelle pour qui savait y regarder.

« - Bien sur que tu sais te relever seule. »

Il parlait souvent pour ne rien dire ces temps-ci.

« - Votre altercation m’aura au moins montré ceci de ta petite personne, Eva. »

Quelqu’un d’autre que lui aurait dit que cela faisait partie de son charme… Quasi inexistant pour ce qu’il en pensait intérieurement. Le pauvre chapelier fou l’était et pas qu’à moitié. Nous dirons donc humblement qu’il s’agissait encore de son côté charmeur sans l’être.

Il faut dire que son ton était catégorique et n’attendais rien en réponse. Il mis alors sa main sur la bouche de la jeune fille sans qu’elle ne puisse le voir venir. Elle en serait surprise, mais au moins elle arrêterait de titiller les sens de sa vis à vis. Son air « je-m’en-fou-mais-je-m’incruste-quand-même » avait déjà de quoi énerver les deux femmes, alors ce geste aurait de quoi apprendre au ciel ce que le mot « colère » signifiait.

« - Beaucoup de gens ne savent plus ce que le mot courtoisie veut dire. »

Il fit mine de soupirer d’un air profondément blasé.

« - Mais ce qui m’étonne le plus c’est d’entendre quelqu’un comme toi en parler avec autant d’assurance. Si tu voulais qu’un chevalier servant vienne à ton secours, ce n’est pas dans ce milieu qu’il fallait traîner ma grande. »

Il gratifiât la jeune fille déjà remontée d’un regard glacial à ces derniers mots. Il pensait réellement ce qu’il venait de dire. Mais son air sérieux s’évapora quand il pris un air entre le « je fais semblant de m’excuser » et le « je m’amuse follement de vous voir vous crêper le chignon ». Qui contredisait totalement ce qu’il avait dit aux combattantes lors de son arrivée, quelques secondes auparavant.

Il s’éloigna alors de quelques pas.

Tu nous rafraîchis ?

Pardon ?

Il venait d’assister à ce qu serait un tournant décisif de l’histoire de ces Terres… Mais son âme papillonnante n’était pas encore à même de faire un quelconque rapprochement. Il ne connaissait rien aux légendes. Il ne savait lire que depuis qu’il en avait jugé l’apprentissage utile. Alors imagiez bien que de la vieille paperasse enfouie sous trois tonne de poussière n’avait pas retenu son attention.

Il se croyait unique le petit Rel.
Ce que c’était mignon.

Il se mit alors à jouer avec la broche qui fermait son manteau. Un geste tout a fait anodin en soit, mais qui montrais l'attention qu'il portait à la situation. Il était tout a fait normal d'arriver en pleine bataille et de n'en éprouver aucune crainte... Tout aussi normal que de boire tranquillement une tasse de thé en compagnie du Seigneur Damné. L'homme platonique qu'il était ne voyait là qu'un agréable divertissement. Ainsi il trouva follement amusant de se diriger vers Sarah et...

« - Vous devriez vous reposer madame, les rues ne sont pas sûres à cette heure. Elles ne le sont jamais en cette saison maudite, par ailleurs. Surtout avec la vie qui se développe en votre sein, les manants peuplant cette ville déchue auraient vite fait de s’amuser de votre condition. »

Comme que c’était drôle.

En fait il s'en foutait comme de sa première tête coupée.

Il ne prêtait plus aucune attention à l'autre fille.
Ou du moins il faisait très bien semblant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr
Sarah River
Aubergiste officiel de Peaca
Aubergiste officiel de Peaca
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 36
Date d'inscription : 13/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: (Ex tueuse à gages) Rebelle
Statut: Elu

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Sam 4 Oct - 12:26

Sarah après les propos d'Eva serra le point et partie en courant discrètement pour décrocher une droite a la jeune adolescente.

Mince un second intrus ! le moment de se retirer est venu !
Je dois tout de même ne pas perdre la fille insolente qu'est cette élue de l'air.


Sarah, d'un oeil perplexe, regarda a travers le mur où elle venait de projeter la jeune femme. Mais rien ! La fille de l'air venait surement de se volatiliser après avoir tâter du mur. L'élue de l'eau se tourna alors et là les deux hommes la regardait.

Je ne pourrais pas fuir.
Je n'ai pas envi d'en arriver là, mais ils en ont peut être trop vu ! Et par les temps qui courent je ne devrais pas prendre le risque de les laisser en vie ...


Les mains de la jeune femme se changeaient en deux lames d'eau, des sortes de grands fouets. Sarah se demande quelle
vitesse elle pourrait atteindre ...Peut être une vitesse qui lui permettrait d'aller plus vite que ses ennemis cela dit, étant enceinte,
raisonnablement plus vite . La jeune femme tenta de renverser les deux hommes en saisissant leurs pieds à l'aide de ses fouets, puis une fois à terre, peut être pourrait-elle les tuer ? Mais peut être ne le voudrait-elle pas. On devait privilégier la vie désormais. Bien que là, les risques pour elle et son enfant soient trop énormes ...


Voilà pourquoi on me surnommait la rivière Rouge, quand le sang au fleuve s'unit, des torrents rougeoyants vont jusqu'aux cultures irriguée des paysans de Fend.

La femme sur de son coup qui pour l'instant n'avait jamais manqué sa cible ne s'arrêta pas. Quelques rues non loin de là, L'élue de l'eau cessa sa course.

Il faut que je m'arrête je n'en peux plus !

Une douleur énorme la frappa au ventre comme si l'enfant réagissait au geste que la mère venait de faire.

Ahhh ! Non ! Pas maintenant ... C'est trop tôt !

La femme posa une main sur son ventre. Relevant le tissu qui cachait ses rondeurs, elle put s'apercevoir que sa peau s'était totalement raidit, comme si ses muscles se contractait sans qu'elle puisse les relâcher. Une contraction.

Arrête ça !! crapaud !!
Je ne voulais pas les tués mais je dois y retourner ! L'enfant de l'air est encore là-bas je n'aie pas vraiment le choix, il faut que je la ramène avec moi pour l'empêcher de faire du mal ! Un être si précieux ne dois pas mourir ... Et je la juge assez dangereuse pour elle même.

Sarah revint dans la rue d'où elle venait de partir, discrètement.
C'est là qu'elle vit l'impensable ! Elle avait pour la toute première fois de sa vie commit l'irréparable !
Elle, oui ELLE ! Sarah venait de louper ses cibles qui se tenaient la devant elle avec quelques égratignures sans importances !


Non!!
C'est impossible !! Qu'est-ce qui m'arrive !! je ne peux pas avoir échoué ! Il faut que je me dépêche je sens que tout bascule !


Fille de l'air suis moi sans discuter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Doe
Timbrée de la guirlande !
Timbrée de la guirlande !
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 28
Date d'inscription : 12/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 19 ans
Profession: Apprentie de la vie
Statut: Elu

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Lun 6 Oct - 23:10

Toi la montgolfière tu commence à mes les briser sévère !

Cette voix, retentissant de nulle part, aussi sinistre et terrifiante que celle d’un esprit frappeur au milieu d’une nuit sans étoiles. Sarah sent peu à peu un courant d’air lui caresser la peau, faire voler ses cheveux, un murmure léger vient s’ajouter à cela, sifflant dans ses oreilles comme une alerte qui la paralyse. Avant même qu’elle n’ait le temps de réagir, la mère est projetée avec violence contre un des murs, par une force brute et invisible. Eva se matérialise lentement et au milieu de nulle part, le nez en sang, les cheveux ébouriffés et une dégaine qui en aurait fait fuir plus d’un. Son regard brillait dans le noir comme celui d’un chat, illuminant ses pensées pour les rendre visible derrière la vitre de ses pupilles.

Je ne reçois d’ordre de personne, je ne crains personne et surtout, je suis tout sauf fréquentable. Alors vous êtes gentils, vous et vos jeux à deux sous mais vous me laissez tranquille maintenant sinon …

Et avant même que la jeune femme ne puisse terminer son beau discours plein de gentillesse, elle se rendit compte que les vents étaient devenus bien agités. Les fantômes allaient revenir si Evy ne se calmait pas et elle n’avait pas envi de tomber face à eux maintenant ! De plus, des troupes de l’ordre ne devaient plus être loin, à en juger du lointain brouhaha qui se rapprochait des trois élus à mesure du temps. Eva avait été assez conciliante pour ce jour, il était temps pour elle de regagner son éternelle furtivité et son agréable et chérie inexistence. Après tout, Evy ne savait même pas pourquoi elle perdait son temps avec ces gens ! Ce n’était pas comme si eux plus que quelqu’un d’autre aurait la force de la retenir. Pourtant …

Ils arrivent pile à temps. Si j’étais vous, je ne tarderais pas dans le coin. Il serait dommage que vous soyez arrêtés.

Pourquoi Eva ne restait pas pour les dénoncer elle-même ? C’était un mystère de plus. Tous ces abus de pouvoirs, cette force concentrée, accidentellement utilisée. Ca faisait beaucoup d’images et bien sur, la jeune blonde n’avait absolument pas envi de s’imaginer qu’elle avait un quelconque pouvoir sur tout ce qui lui était arrivé en quelques heures. Saluant bien bas tous les protagonistes, la jeune femme disparut lentement au fil d’un nouveau courant d’air. Et cette fois, sa disparition était DEFINITIVE.

Il ne manquerait plus que je reste là pour leur tenir la main.

La jeune femme refit bien sur son apparition très loin de Sarah et de Rel. Elle n’avait aucune envie d’échanger avec l’un ou l’autre, les considérant tous deux comme une menace désormais. Comme le vent Eva aurait changé de cap avant de les avoir entendus. Elle n’avait pas le temps de sympathiser, ni l’inverse. La jeune élue de l’air avait désormais une mission sur laquelle elle devait se pencher et d’ailleurs, elle se souvint de l’enveloppe que lui avait remise le commandant sur sieur Elentir. Fouillant dans une de ses proches, la jeune femme tira le papier et déchira une extrémité. Faisant glisser son contenu dans sa main gauche, celle qui ne tenait pas l’enveloppe donc, la jeune femme eut un sursaut en observant le dossier sur lequel elle devait travailler …Mais surtout en voyant la photo de la femme qu’elle devait capturer, voir tuer …


Sarah.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rel
Le feu follet
Le feu follet
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Localisation : Anywhere
Particularité : Illogique, solitaire, et surtout grand menteur.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 21 ans
Profession: Informateur/Tueur à ses heures perdues
Statut: Neutre

MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   Dim 12 Oct - 15:35

« - Hum. »

Sans rien ajouter pour le moment, il se contenta de reculer lorsqu’un des fouets d’eau de la future mère manqua se s’enrouler autour de son cou. Pragmatique, il ne cilla pas. Son visage n’afficha rien de plus que la plus totale indifférence et… L’amusement ? Il remarqua que la fureur faisait perdre tout goût de la réalité à celle qui se nommait Sarah. Elle ne pouvait pas être efficace ainsi, pensait-il. Son sang froid et sa maîtrise d’elle-même avaient disparus, il n’était pas étonnant qu’elle ne puisse diriger intelligemment la puissance qu’elle contenait à peine.

Un bond le fit se poser en douceur sur une pile de caisses branlantes qui se trouvaient juste derrière lui. Ainsi perché il dominait la scène, redevenant un spectateur anonyme. Il lui suffit d’élever la voix pour…

« - Dame, vous devriez écouter les conseils que l’on vous donne. Vous n’avez rien à gagner à vous battre contre cette fille maintenant, surtout dans votre état. Ecoutez donc les rumeurs de la ville… N’entendez vous rien ? Des troupes se rapprochent. A moins que vous ne soyez des leurs et que vous ne soyez sûre de leur protection. »

Et ils ne feraient qu’une bouchée de vous s’ils découvraient vos… aptitudes, se garde-t-il de lui dire. Il veut par ailleurs savoir si elle est connue des forces armées de Fend ou non. Si elle se trouble et fuit c’est qu’elle est rebelle, un beau poisson en somme. Si elle ne se trouble pas mais qu’elle n’attends pas trop longtemps, c’est seulement qu’elle ne veut pas avoir d’ennuis. Si elle retrouve tout son aplomb, c’est dans ce cas qu’il lui faut obtenir d’elle le maximum d’informations en temps que partisane.

Ce n’est qu’à cet instant qu’il fait un lien avec son propre jeu. Avec son corps et ses flammèches. A ce moment là, il se dit que feu et eau sont des ennemis ancestraux, et que s’ils venait à se mesurer à elle l’issue pourrait être intéressante. Incertaine ? Sûrement pas.

Et s’il lui volait ce don ?

Ou plutôt s’il apprenait comment elle a obtenu ce pouvoir incroyable ? D’où il lui vient ? En quelles circonstances ? Comment elle appris à le maîtriser ? Comment s’en sers-t-elle ? Sa condition d’informateur le pousse à vouloir une réponse à toutes ses questions. D’autant qu’une femme enceinte possédant cette affinité qu’il connaît si bien, ne doit pas être dénuée d’intérêt.

Et cela est valable pour la sauvageonne qui vient de se retirer du devant de la scène. Une pirouette et la voilà enfuie, et cela sans surprise. Elle est marrante cette gamine, Pique de Lune s’amuse follement de sa rencontre officielle avec l’Ame Noire qui hante les rues de la ville.

Il pense d’ailleurs s’évaporer dans la nature de la même manière qu’elle, mais avant… Il veut s’assurer qu’il pourra se servir de Sarah prochainement. Il veut garder un contact ténu avec cette femme étrange. Aussi bizarre que lui et le courant d’air, en fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfant de l'Air -Introduction- [Méga libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» enfant battu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: La capitale aux deux visages : Nonaï et Nekai. :: Endroits abandonnés et condamnés-
Sauter vers: