AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FV] Sarah River, l'étrange femme.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sarah River
Aubergiste officiel de Peaca
Aubergiste officiel de Peaca
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 35
Date d'inscription : 13/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 26 ans
Profession: (Ex tueuse à gages) Rebelle
Statut: Elu

MessageSujet: [FV] Sarah River, l'étrange femme.   Dim 14 Sep - 16:03

. [ CARTE D'IDENTITE ]

Nom : River
Prénom : Sarah
Surnom / Nom de code : Blue (chez les rebelles) avant : la Goute noire
Âge : 26 ans (D'après l'unique information portée sur mon acte de naissance),
Sexe : Féminin
Date de naissance : il y a environ 26 ans
Lieu de naissance : Non indiqué
Orientation sexuelle : Enceinte, je pense que c'est explicite.

Elément : Eau !

Votre profession et/ou Orientation face à la politique de Neiji :
J'ai été jeune ... Et naïve surtout ! Lorsque je suis tombée amoureuse de ce partisan, j'avais bien sur envisagé de le rejoindre dans les rangs de Neiji. Il était beau, certaines particularités le rendaient par ailleurs très spécial. Que voulez vous, lorsqu'on rêve encore d'un amour parfait, on pourrait aller jusqu'au bout du monde, du moins c'est ce que je pensais jusqu'à ce fameux jour ... Un jour alors que nous rentrions chez nous pour profiter d'un coucher de soleil magnifique, nous tombions lui et moi sur un groupe supposé rebelle. Il y avait des femmes et des enfants, des familles qui avaient tout perdu, réfugiées dans ces quartiers pauvres de la grande ville. Je les aurais épargné, au pire je les aurais enfermé, jamais je n'aurais eu sa cruauté. Mon amour, le seul, l'unique, celui que je pensais être tout, il n'était en fait rien ... Je me souviens ce petit garçon qui s'approcha de nous pour nous réclamer quelque chose à manger ! Alors que je tirais de mon sac de quoi le nourrir, il dégaina son épée et mis un terme à la vie de l'enfant. Un frisson me prit alors, je fut totalement paralysée, c'est ainsi, alors qu'il échappa un rire sinistre et empli de satisfaction que je m'enfuie ... Je découvrais deux semaines plus tard que j'étais enceinte. Alors, vous l'aurez compris, c'est en mesurant enfin toute l'horreur du monde où nous vivions que je décidais d'offrir à mon bébé un univers dans lequel il ne risquait pas de se faire sabrer au coin d'une rue. C'est dans cet optique que de partisane je devins rebelle.

. [ DESCRIPTION PHYSIQUE ]
Je suis une femme de grande taille, comme vous vous en doutez, j'ai un ventre rond. On estime que je suis à mon sixième mois de grossesse. Je me déplace facilement, même si le fait d'être enceinte me pousse parfois à me ménager quelque peu. Ce n'est pas une tare, c'est un bien fait et je ne veux pas qu'en me regardant on ait cette image de la femme qui souffre de son état. C'est la plus belle chose qui me soit arrivée, je porte en moi la vie. J'ai de grand yeux bleus et aussi profond que l'océan, il arrive parfois, lorsque je me souviens d'un passé douloureux qu'une vague vengeresse s'anime en mon regard. A une époque je me tenais bien, j'étais coiffée, manucurée, je prends toujours soin de moi mais tenant à éviter d'être découverte par « lui » j'ai laissé pousser mes cheveux très bas le long de mon dos et je cache souvent mon visage et ma grossesse derrière d'amples vêtements.


. [ PERSONNALITE ]

Caractère : La chose difficile avec moi, c'est que mon passé finit toujours par me rattraper et je suis souvent animée d'ancienne pulsions. Je suis franche de nature, je crois que cela résume très bien la totalité de mon caractère. J'ai beau faire le bien, il vaut mieux se méfier de l'eau qui dort. Comme la vie qui est en moi, un sentiment de contradiction fulmine au creux de mes entrailles. Je pourrais me retrouver face à ma mort que je n'hésiterais pas un seul instant à lui dire d'aller en enfer. Je suis cependant de nature très posée mais cela est du à la grâce que j'ai gagné avec ma grossesse. Je bouge lestement et avec précision, je ne suis pas du genre à louper une cible. Autant que je hais la mort, j'aime la vie et c'est dans mon caractère de la préserver. Pour moi, un serviteur de Neiji est déjà mort ... Le deuxième axe qui anime mon caractère, c'est le désir de protéger ce qui est en moi. Bien plus subtile que le simple concept de mère nature, j'ai compris en me fascinant pour l'eau qu'il y avait en cet élément un potentiel vital que personne n'avait envisagé. Nous sommes constitué de facilement quelques quatre-vingt-quatre pour cent d'eau ! En connaissance d'un fait pareil, comment peut on encore croire que c'est la Terre, qui est à l'origine de toute vie ?

Goûts : J'aime la vie, tout simplement.


. [ PASSE / PRESENT ]

Histoire :
J'ai grandi dans une maison à la périphérie de la grande ville, point central des terres de Fend. Mon père était un célèbre armurier et un grand connaisseur des arts martiaux. On peut dire que j'ai vécu heureuse dans l'ensemble, jusqu'au jour où je fus assez grande pour apprendre la vérité. Je n'étais pas la fille biologique de mon père mais il ne voulut pas me dire comment il m'avait eue. Ma mère étant morte alors que j'étais âgée de quelques mois, je ne pu découvrir la vérité en faisant appel à elle. Une chose me tourmenta alors ... Quels étaient les bienfaits de la vie, quelle pouvait bien être la différence avec la mort ? J'étudiais pendant longtemps dans l'ombre d'une grande bibliothèque de nombreux récits de voyages dans l'au-delà et tout un tas d'autres choses qui concernait l'un ou l'autre sujet, vie, comme mort. Voyant que je devenais de plus en plus éteinte, un peu perdue avec moi même, mon père adoptif décida de m'apprendre son savoir, comme il lui avait été transmis avant moi par son propre père. J'apprenais donc à maitriser l'épée et le grappin, mais aussi les arts martiaux pour m'aider à rétablir la paix avec mon esprit. J'atteins l'âge de mes 17 ans, je suis une jeune femme habile et formée pour la lutte, qu'importe sa nature. Je deviens comme tous les membres de ma famille une tueuse à gage de talent et je savoure chaque mort avec fascination. Durant tout ce temps, une question m'obsède cela dit : La Mort est-elle vraiment une fin en soit ? Et la Vie vaut elle mieux ? Je ne sais ce qui m'emporta à l'époque mais bien vite je me rendis compte que la notion même de sentiments m'était étrangère ... Sans doute étais-je encore trop jeune et téméraire.

Je le rencontrait, alors âgée de 25 ans.
Ce qui s'est passé avant ce moment n'a aucune importance, je me contentais d'aligner les contrats et de faire mon boulot, m'appropriant peu à peu une fortune colossale. Bien sur, je n'étais cette tueuse sanguinaire que la nuit, car le jour, j'étais une aristocrate versée dans l'art de la philosophie humaine. C'est ainsi que je l'ai rencontré. Il cherchait un contact qui pourrait mener à bien une mission pour lui, moi je cherchais un moyen de me nourrir, forcée de me débrouiller seule désormais, car j'en avais l'âge. Alors que dans la pénombre d'un quartier abandonné nous nous sommes vu pour la première fois, je tombais immédiatement sous le charme. Alors c'était cela le bon dans la vie ? Comme foudroyée, je compris enfin à quel point priver quelqu'un de ce sentiment était cruel. Que j'étais jeune et naïve. Avec les semaines je sympathisais avec l'homme qui faisait à présent l'objet de tous mes désirs, de tout. Il tomba amoureux lui aussi, du moins je le croyais et alors que j'étais prête à entrer dans son camp, il me demanda en mariage. Ravie de ma nouvelle condition, je continuais d'agir comme je l'avais toujours fait, même si je sentais peu à peu la force de tuer s'échapper de moi. Vint alors ce fameux instant où il priva un enfant innocent de la vie. C'est un sentiment de culpabilité qui s'empara et je sentais pour la première fois une émotion que j'identifiai bien plus tard : L'instinct maternel. Depuis c'est le seul sentiment qui m'anime. L'homme qui avait failli être mien se vengea et fit mettre à mort mon père. Lorsque j'arrivais pour le sauver, il était déjà trop tard. Les derniers mots qu'il prononça, des mots qui resteront secret, me furent destinés. J'avais enfin une piste sur mes origines, sur ma vraie nature. Ainsi le ciel m'avait fait don d'un talent exceptionnel. Malgré les réponses je demeurais désireuse de vengeance, bien que je compris plus tard que le vrai nom de mon but se nommait : Justice. Ce qui suivit est un peu sans importance, je suis entrée dans la rébellion et il ne s'est pas passé un seul instant sans que je sauve autant de vies que j'en avais la possibilité. La seule véritable flamme qui m'anime à présent, dans ma vie de vagabondage, parmi les nombreux regrets qui hantent mes cauchemars, c'est d'offrir un monde de paix à l'enfant que je porte.

Famille :
-Maître Tsui Aron : Père adoptif.
-Madame Aron : Mère adoptive.


Connaissances et proches :
-Mon amant secret : Nom prochainement révélé.
-Tous les rebelles sont mes amis. Je les aime, chacun comme l'espoir qu'ils représentent pour mon bébé.



. [ AUTRE ]

Signe : Lorsque je suis triste ou en colère, il arrive que j'entre dans une transe particulière qui me rend méconnaissable. Une sorte de schizophrénie ...Chaque fois que je suis à proximité d'une source d'eau, aussi petite soit elle, mon teint de peau varie un peu du blanc au bleu ...(Un bleu très clair, juste un petit reflet, je deviens pas un schtrumpf ! lol

. [ DERRIERE VOTRE ECRAN ]

Comment avez vous connu KenenKuro ? Par Peaca.
Auriez vous un conseil à nous donner ou une remarque à faire sur le forum ? RAS
Avez vous des restrictions particulières qui pourraient vous gêner ? Mon orthographe peut me ralentir, et l'école aussi, mais tant que Peaca est là ça va bien se passer Very Happy
Est-ce un double compte ? Absolument pas.


Dernière édition par Sarah River le Ven 26 Sep - 19:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen
Globule gazeux de poche

avatar

Nombre de messages : 1947
Localisation : Partout, et surtout aux endroits les plus improbables.
Particularité : Sale gosse ?
Date d'inscription : 06/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: A jamais nouveau né
Profession: Boule Gazeuze
Statut: Créature immatérielle

MessageSujet: Re: [FV] Sarah River, l'étrange femme.   Dim 14 Sep - 16:29

Seul un détail me fait lever le sourcil :
Citation :
6 août 1982
Il n'y a pas de dates à proprement parler dans l'Histoire de Fend, ainsi l'année de naissance supposée de Sarah n'est pas tout a fait exacte. L'on ne peut transposer ce monde si particulier avec le notre. Il te faudra donc la retirer, sans que cela n'ait de conséquence sur sa vie ou sur son âge, n'ait aucune inquiétude.

Hormis cela, il n'y a aucun problème, la fiche est très bien ainsi. Je la valide (pense simplement à corriger ce petit détail) et te souhaite un très bon jeu sur Kenen ! Tes groupes et rangs arrivent bientôt, pense de ton côté à remplir le Carnet de Voyage de ton personnage via ton profil.

A très bientôt !

_________________
Parmi vous je ne suis qu'une ombre, mais ma voix est sans appel.

Pas de message privé sur ce compte, la messagerie n'est pas consultée.
Contact Kenen = Peaca Mortalis
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
 
[FV] Sarah River, l'étrange femme.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'arrivée d'une étrange jeune femme.
» Visite étrange en début de nuit
» Par un étrange hasard... [RP Darren - Kelsey]
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: Mémoires et réminiscences :: Vos biographies :: Fiches validées-
Sauter vers: