AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FV] Eva Doe la furtive !

Aller en bas 
AuteurMessage
Eva Doe
Timbrée de la guirlande !
Timbrée de la guirlande !
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 28
Date d'inscription : 12/09/2008

Carnet de voyage
Age du perso: 19 ans
Profession: Apprentie de la vie
Statut: Elu

MessageSujet: [FV] Eva Doe la furtive !   Sam 13 Sep - 13:21

. [ CARTE D'IDENTITE ]

Nom : Doe
Prénom : Eva
Surnom / Nom de code : Ev’ ou Evy (« l’âme noire » pour ceux qui sauraient de quoi il en retourne …)
Âge : 19 ans estimés mais rien n’est moins sur …
Sexe : Féminin
Date de naissance : Inconnue, il y a aux alentours de dix neuf ans !
Lieu de naissance : Il vaut mieux pour mes parents que je ne les retrouve jamais …
Orientation sexuelle : Libre comme l’air, mais j’ai quand même tendance à préférer rien du tout Very Happy Pas le temps de m’amuser avec mes victimes (et je précise, victime ne veut pas forcément dire que je vais tuer quelqu’un ! On peut être victime d’un vol aussi ! *siffle*)

Elément : Air !

Votre profession et/ou Orientation face à la politique de Neiji :
C’est une grande question que vous me posez là ! En réalité, je dis ça, je dis rien, imaginez vous un seul instant que je puisse ne pas le soutenir, dans le fond, à quoi cela vous avance ? Que je risque de ne jamais vous tuer ? Et si maintenant je vous dis que j’aurais quand même essayé de vous tuer, même si je n’avais jamais soutenu Neiji, et là, vous croyez toujours que ça a la moindre importance ? Je vais être franche avec vous, je n’aime pas spécialement tuer, et puis, ce n’est pas facile de tuer quelqu’un ! Il se trouve que je suis un être qui préfèrera la facilité que les complications ! Et dans un monde en guerre, on sait tous qu’il est plus facile de faire du mal que de faire du bien. Mais ça ne s’arrête pas là ! Je n’ai aucun respect pour l’honneur et la bienveillance ! Ce sont des sentiments qui vous rendent faibles et qui vous détruisent ! Et là encore je ne vous parle pas de ce que je pense du courage et de l’amour. Je n’ai jamais été folle, en 19 ans j’ai toujours fait ce que je pensais essentiel à ma survie alors dans ce même monde où un homme aussi puissant a le pouvoir, comment aurais-je pu m’y opposer si j’avais un tant soit peu la volonté de vivre ? Là au moins je suis tranquille ! Puis de vous à moi, c’est vraiment rigolo de voir ces rebelles courir dans tous les sens pour ne pas se faire attraper ! C’est encore plus drôle la tête qu’ils font quand par malheur quelque chose qu’il n’avait pas vu venir fait foirer leur plan et qu’ils se font arrêter What a Face Que voulez vous que je vous dise ? L’air c’est quelque chose de furtif et d’aléatoire, le vent n’a jamais prévenu lorsqu’il s’est mis à tourner. Le bien, le mal, ce sont des notions que les gens ont inventé pour se rassurer ! Moi je vois bien au-delà, je SUIS bien au-delà de ces simples préceptes. S’accepter c’est être libre, je pense qu’en étant ce que je suis, qu’importe le camp que je soutiens, je serai libre ! Et la liberté est tout ce qui m’importe réellement. Aussi je ne reçois d’ordre de personne, je méprise la hiérarchie mais cela étant dit, rien ne m’empêche de collaborer …


. [ DESCRIPTION PHYSIQUE ]
Je suis une jeune femme toute menue, à l’échelle de ma capacité à disparaître facilement. Deux murs trop serrés ne me posent aucun problème, il me suffit de m’y faufiler. Je suis plutôt moyenne, ni trop grande, ni trop petite et tout chez moi est emprunt d’une finesse étonnante. Même mes hanches ne sont pas très larges pour la femme que je suis ! Inutile de préciser que si je suis d’une légèreté rafraichissante, je n’ai aucun muscle qui me permette de forcer quoi que ce soit ! Si par malheur on venait à me saisir, je ne suis pas sure de parvenir à me dégager de l’étreinte qui me collera au sol …Pour cela j’ai une autre méthode ! Mes cheveux sont blonds, d’une longueur convenable c'est-à-dire environ un peu plus bas que les épaules. Moi je dis qu’ils sont blonds, mais selon le temps qu’il fait dehors, il arrive qu’ils soient presque blancs …Bien sur, j’imagine que c’est une question de reflet. Une vraie blonde a de toute façon les cheveux suffisamment nuancés pour ne pas être loin du blanc. Ah ! Et pas de méprise, quand je dis le temps dehors, je parle de la météo, pas du jour ou de la nuit et vous savez très bien pourquoi j’imagine … Pour finir sur mon physique, j’ai deux grands yeux gris ! Il paraît qu’ils sont si brillants qu’il arrive parfois qu’on puisse y lire mes émotions comme dans un livre ouvert. Ca m’amuse qu’on me dise ça ! Comme si je pouvais avoir des émotions … Oubliez la grande blonde à forte poitrine, ce n’est pas du tout ce que je suis. Je vais finir en répétant cela encore une fois, si j’étais ainsi, si mon corps n’était pas aussi fin et léger, comment pourrais-je m’évaporer à ma guise dès que cela me chante ? Comment ferais-je pour glisser de n’importe quelle étreinte sans difficulté ? Comment ferais-je pour être aussi furtive, aussi discrète ? Le fait que je sois aussi légère est le seul détail qui importe. Et puis si le temps devait nous pousser au face à face, toi qui lit ma fiche, entend bien qu’il n’est en rien certain que je te laisse me regarder assez longtemps pour trouver autre chose.


. [ PERSONNALITE ]

Caractère : Je n’ai pas de caractère. Je suis une lunatique profonde, changeante à volonté comme le vent change de direction. Un jour je serais aimable et chaleureuse, le lendemain je serais froide et sanguinaire ! Un autre moment il se pourrait que je sois triste et éprise de solitude, peut être même qu’il peut m’arriver d’être folle et joueuse. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire que je me décrive sur ce plan là ! Tout ce que je pourrais vous dire sur moi maintenant ne sera peut être plus valable quand j’aurais fini de l’écrire …

Goûts : J’ai une véritable passion pour tout ce qui brille ! Vous direz que je suis une pie, je vous répondrais pourquoi pas ? J’ai un goût profond pour tout ce qui est volé ! Inutile de vous préciser maintenant comment je gagne ma vie ! Tout ce que j’ai-je ne le dois qu’à moi-même ! Que voulez vous, lorsqu’on est abandonnée aussi jeune que moi, on apprend vite à survivre ! L’éducation Spartiate ça vous dit quelque chose ou pas ?


. [ PASSE / PRESENT ]

Histoire : Je ne sais pas comment ma vie a commencé, ni où elle a débuté ! J’ignore qui était ma mère, j’ignore qui était mon père, je ne saurais dire non plus si j’en ai eu une ou un. C’est un élément flou, qui me tourmente mais qui pourtant ne remonta jamais à la surface, comme si on m’avait effacé la mémoire. J’ai grandit jusqu’à l’âge de huit ans à l’intérieur d’une ferme, entourée et aimée par une famille de fermiers qui disaient-ils, m’avaient trouvée dans le nid d’un vautour. Mes parents adoptifs n’ont jamais compris comment j’avais bien pu arriver là, de plus, les tissus qui m’entouraient étant mouillés, ils supposèrent que j’avais du à l’origine être abandonnée sur un fleuve. Les mystères de la vie sont déjà grands mais entre nous, ils le sont encore plus lorsqu’on ignore tout de comment la sienne a commencé. Je ne vais donc pas m’attarder sur l’époque de ma naissance, vous avez compris depuis un petit moment déjà que je n’ai rien à raconter …

J’ai donc eu mes huit années ! Mon père adoptif m’aimait énormément, tellement qu’il se laissa bien vite aveugler sur ma vraie nature. Ma mère elle n’était pas dupe, elle comprit bien vite que quelque chose clochait chez moi ! Surtout lorsque parfois, je venais à disparaître et qu’on me retrouver ailleurs, sans comprendre comment j’avais bien pu y atterrir. Même si mon père essayait, personne et cette fois pas même ma mère ne parvenait en revanche à comprendre les raisons de mes changements d’humeur quotidiens, de mon changement de personnalité, ou encore de mes étrangetés physiques. Comment vous expliquer la suite ? Il vint un jour où ils prirent peur, pauvre paysans stupides qu’ils étaient …C’est ainsi qu’ils m’abandonnèrent au coin d’une rue. Je fus pendant longtemps une enfant errante, sale et affamée, c’est ainsi que j’ai appris à développer ma dextérité et mon agilité. Aux plus hauts sommets de la ville et dans les quartiers les plus dangereux je me suis peu à peu formée, jusqu’à ce que tout ce foutoir devienne mon terrain de jeu. J’ai appris à voler, appris à nuire, appris à fuir. Aucune enfant au monde n’a connu la robustesse et la résistance physique que je suis parvenue à acquérir ! Quand j’avais froid je n’avais pas de couverture, quand j’étais malade je n’avais rien pour me soigner …J’ai survécu par la seule force de ma volonté ! Autant vous dire que chez moi c’est quelque chose de coriace la volonté ! Est-ce que j’ai été malheureuse ? Livrée à moi-même en étant si jeune, je ne pourrais pas dire que j’en ai eu le temps ! En grandissant et autour de mes dix ans, je trouvais alors refuge dans un lieu abandonné qui devint bien vite ma maison. L’aménageant peu à peu pour en faire un palace, au gré de mes voles, je parvins à m’installer convenablement pour la première fois. Bien sur, une enfant qui a une si jolie maison ça éveille des questions, ainsi j’ai appris à éliminer pour la première fois. Personne n’avait le droit de me prendre ce que j’avais acquis suite à un aussi dur labeur ! Je me souviendrais toujours de ma première fois …Cette femme au regard empli de compassion répugnante qui me demandait sans cesse où été mes parents, qui me répétait que si elle avait été ma mère, elle n’aurait jamais pu m’abandonner. Je lui avais dit de me laisser tranquille mais un jour elle passa le maudit seuil de mon repère …Et je l’attendais derrière une porte, couteau en main. La chose fut vite réglée, je la balançais dans un fleuve deux heures plus tard. A l’époque où nous vivons, ça n’étonne plus personne. Je ne prends pas de plaisir à tuer, je le fais si c’est nécessaire.

Vinrent alors mes quinze ans, peut être même mes seize ans ! Le quartier où je m’étais installée était de plus en plus désert, me laissant le loisir d’étendre mon repère encore un peu et de le perfectionner en volant dans le voisinage quelques trucs laissés sur place à la merci de tout. C’est peut être tordu, mais j’ai toujours eu une affection poussée pour ces meubles, pour ce quartier ! Nous étions pareil, délaissés et oubliés de tous. Je fus alors pour la première fois de ma vie engagée dans une lutte que je n’aurais pas soupçonnée être aussi excitante ! Un homme nommé le grand dirigeant tournait en ville à la rechercher d’une section rebelle cachée non loin de chez moi. Le butin était grand et dieu sait à quel point j’aime l’or ! A l’âge que j’avais, il était temps de commencer à travailler et de me bâtir une fortune. Même si je ne vis de rien, c’était de toute façon amusant comme mission ! J’avais juste à les retrouver après tout. J’avais vu pas mal de monde se balader dans mon quartier, inutile de dire que dans un endroit abandonné, on se rend vite compte qu’il y a du monde tout à coup. Je me contentais alors d’apparaître à cet être étrange de grand dirigeant, lui demandant de me prêter ses hommes afin que je les conduise là où je pensais se tenir un refuge pour les rebelles. Je fis mouche et c’est alors que j’accomplie inconsciemment ma première mission au service de Neiji. Je refusais finalement toute récompense, estimant que faire ce que je venais de faire était tellement cool que ça valait tout l’or du monde ! Je réitérais ainsi mes actions chaque fois que j’en avais l’occasion, même si toute cette gueguerre quitta mon esprit lorsque j’atteins mes dix huit années …

Le passage à l’âge adulte …
C’est un moment où l’on dit soit disant que l’on change. Je pense en effet que c’est vrai. Mes actions furtives au travers de toute la grande ville me valurent le surnom d’Âme Noire, l’esprit de la ville, ce que visiblement j’étais devenue. Cet endroit est mon terrain de jeu, même si désormais je ne passe plus mon temps à accomplir des contrats ou à passer marcher avec des gens de tous les horizons, je continue de m’amuser et de surveiller les nombreux recoins des lieux de mon enfances, centre de la peine et du mal intense. Si vous vous promenez au coin d’une rue brumeuse et sombre, ce craquement que vous entendrez derrière vous, ce courant d’air glacé qui vous caressera la nuque, cette ombre que vous voyez derrière vous, ce murmure qui vous semble venir de nulle part …Tout ça, c’est peut être moi.

Famille :
- Aucune vraie famille connue à ce jour -

Connaissances et proches :
Je n’ai jamais vraiment sympathiser avec qui que ce soit. Mon truc à moi c’est de régler mes affaires et de disparaître aussi tôt. J’ai une certaine affection pour le grand dirigeant, je trouve que c’est un homme inventif et intelligent, même si dans le fond, il ne m’a jamais vraiment trop vue. Il y a des marchands, qui à force que je les vol me déposent de quoi manger au coin de leur magasin ou de leur stand, imaginant que si ils ne le font point, cela leur portera malheur. Ma réputation doit y être pour quelque chose … En un mot, que ce soit dans l’esprit des gens ou dans leur cœur, je suis une légende urbaine …


. [ AUTRE ]

Signe particulier : Comme déjà expliqué, je suis très changeante ! Il arrive qu’au contact du vent mes yeux brillent comme ceux d’un chat dans le noir. Mes cheveux changent souvent de ton, ils passent du blond au gris, du gris au blanc … Je suis tout simplement comme ça.

. [ DERRIERE VOTRE ECRAN ]

Comment avez vous connu KenenKuro ? Ah ah ah ! Grâce à Azarel depuis un peu de temps maintenant Very Happy
Auriez vous un conseil à nous donner ou une remarque à faire sur le forum ? Non, tout ce que j’avais à dire, je l’ai déjà dit !
Avez vous des restrictions particulières qui pourraient vous gêner ? Sauf quand je suis retenu par les cours, je suis là non stop !
Est-ce un double compte ? Il serait dur de le nier … What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen
Globule gazeux de poche

avatar

Nombre de messages : 1947
Localisation : Partout, et surtout aux endroits les plus improbables.
Particularité : Sale gosse ?
Date d'inscription : 06/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: A jamais nouveau né
Profession: Boule Gazeuze
Statut: Créature immatérielle

MessageSujet: Re: [FV] Eva Doe la furtive !   Dim 14 Sep - 15:25

La fiche est complète, intéressante et je n'ai relevé aucune erreur liée au contexte ! Le contraire m'aurait fait peur à vrai dire, hin. Twisted Evil La fiche est donc validée, bon jeu sur Kenen avec cette jolie demoiselle !

_________________
Parmi vous je ne suis qu'une ombre, mais ma voix est sans appel.

Pas de message privé sur ce compte, la messagerie n'est pas consultée.
Contact Kenen = Peaca Mortalis
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
 
[FV] Eva Doe la furtive !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» La marmaille furtive [Rang B / Nami]
» Forces Spatiales Butariennes de la Caste du Feu.
» Estelle Lamy, la chatte furtive [validé]
» Opération furtive.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: Mémoires et réminiscences :: Vos biographies :: Fiches validées-
Sauter vers: