AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ en pause ] Nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: [ en pause ] Nocturne   Mar 11 Mar - 4:32

Cela faisait quelques jours que Kyo n'arrivait pas à fermer l'oeil. Elle marchait indifférente aux bruits lointains de la ville, s'éloignant de plus en plus de ces remparts dits être rassurants. La campagne, ou plutôt ce qu'il en restait, était un lieu propice à toutes les réflexions ... Et ce qu'elle avait appris ces derniers jours méritait d'être revu au calme et dans les moindres détails.

Comment aurait-elle pu ne pas être au courant de la mort de Cieron ? Son oncle avait été fou de rage quand un pauvre hère craintif était venu le lui annoncer. Elle ne se trouvait pas à ses côtés à ce moment là, et bien en avait pris au destin de la placer ailleurs. Mais il l'avait convoquée bien assez vite pour qu'elle sache de quoi il en retournait. Comme d’autres elle se devait de retrouver l’assassin. Mais lors que d’autres recueilleraient des infos sans savoir quoi en faire, elle devait tuer quiconque en apprendrait trop, et ramener personnellement le coupable. Elle n’avait pas le choix. Elle n’avait jamais le choix. Même si une telle pensée était loin de lui traverser l’esprit en ce moment même, bien loin. Elle n’avait pas été éduquée pour penser ainsi …

Cieron était un homme avare en sentiments mais compétent dans le travail que l'on lui avait confié. Il leurs avait ramené la tête d'un informateur rebelle quelques temps avant sa mort, et devait leur confier des papiers importants la semaine suivante. Ce n'était pas un hasard. Une fois n'était pas coutume, il avait du se montrer négligent, et quelqu'un avait été mis au courant. Des doutes subsistaient, et elle devait éclairer ses zones d’ombres, pour mener à bien son œuvre.

Elle n'était pas idiote la petite, et bien que vieillie avant l’heure elle ne perdait pas une très forte clairvoyance et une vision de ses actes claire et programmée. Sans sentiments ? Peut-être bien. Elle était lassée de tout cela, et ne voulait plus se poser de questions inutiles. Mais jamais elle ne l'aurait avoué à qui que ce fut ! Sa peur d'être abandonnée était plus forte que tout, et elle continuerait à être l'exécutrice du Seigneur Noir. Son oncle. La seule personne qu'elle pouvait considérer comme faisant partie de sa famille.

Drôle ironie, n'est ce pas.

Voilà qu'apparaissait le vieux château où elle avait constaté l'étendue des pouvoirs d'une jeune fille disparue depuis plus de trois ans. Kyo malgré ses périples se rappelait très bien de sa courte mais vive amitié avec cette fille aux cheveux noirs et à l'allure si fière. Shizen, qu'elle se nommait.

Elle s’assit sur des marches entièrement défoncées par le temps et l'outrage des jeunes de la cité. Cachée par l'ombre du mur qui se projetait sur la pierre blanchâtre, Kyo était très peu visible et le savait, elle s'appuya donc au mur, sans cesser de prêter une oreille plus qu'attentive à tout bruit suspect pouvant provenir des alentours.

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Neiji
Le père Fouettard
Le père Fouettard
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 27
Date d'inscription : 10/03/2008

Carnet de voyage
Age du perso: Si vieux, et si puissant, personne ne le sait plus ...
Profession: Seigneur Noir de Fend
Statut: Royal

MessageSujet: Re: [ en pause ] Nocturne   Mer 12 Mar - 16:25

Il n’y ait pas d’endroits, pas de magies ni de maléfices qui puissent dissimuler une telle femme, Kyo. Lèves toi je te prie, que je te regarde.

Neiji était apparu, sorti de nulle part. Kyoko l’avait-elle vu venir ? Peut être, mais Neiji n’avait rien à craindre d’elle, alors pourquoi se cacher ? Ceci dit, le seigneur Noir n’avait rien à craindre de personne. Fixant son visage, soutenant un bref regard venant de l’assassine, il attendit peu à peu que le silence s’installe pour tenter de faire fléchir celui-ci. De ses yeux ressortait une impression de dureté, de froideur et paradoxalement, ses geste trompaient cette distance par une certaine chaleur, affection. Neiji avança lentement sa main vers Kyo pour la relever, doucement, en posant l’extrémité de ses doigts sous le menton de la jeune femme.

Tu perds en endurance, je t’ai connue plus … Vigoureuse et motivée par le passé. Puis je savoir ce qui fait perdre ses convictions à ma nièce ?

Le Seigneur Noir n’ajouta rien immédiatement, il se contenta de lever le doigt et de le poser sur la bouche de la jeune femme, histoire de l’avertir d’une chose avant qu’elle ne parle. Son regard avait beau rester toujours aussi inexpressif, on sentait dans le ton du seigneur que quelque chose le chagrinait, sans pour autant deviner ce qui pouvait l’accabler à cet instant précis. Eprouvait il de la compassion ? Il fallait être un Dieu, pour s’en rendre compte.

Avant que tu ne parles, choisi bien tes mots, ma chère.
Tu sais mieux que quiconque à quel point la parole est révélatrice de négligence chez certains individus, ne tombe pas dans cette infecte catégorie.


Il était dur tout en étant tendre.
Ses mots se répandaient, glissaient dans l’espace comme un murmure venant d’outre tombe, une voix agréable et envoûtante, toute la splendeur de l’homme habité par une âme divine. Neiji n’aimait pas se déplacer, encore moins se rendre jusqu’à quelqu’un, à n’importe quelle estime qu’il puisse porter. Mais cette fois, il avait eu besoin de marcher, d’aller faire une recherche d’ordre privé. Un informateur lui avait fait part de la mort prochaine d’Andros Mortalis …


Et une fois que tu auras parlé, Kyo, montre moi un peu ce que tu as appris, sur le front.

Il fallait être dur avec ses ennemis, exécrable avec ses amis, impardonnable avec sa famille. Surtout lorsqu’il s’agissait d’un seigneur aussi grand que sa noire majesté. Neiji ne voulait pas que ses ennemis se servent de ses proches contre lui, et encore moins qu’ils aient l’occasion de le faire. Et puis, qui sait, peut être serait il capable de les abandonner ? C’était pour cela qu’il poussait Kyo, en partie, mais aussi un peu pour cela qu’il l’avait toujours poussée et qu’il la pousserait encore. Cette personne en particulier, n’avait pas droit à l’erreur, n’avait pas droit de le décevoir. Il lui avait enseigné des savoirs oubliés, il lui avait montré des choses disparues. Kyo n’avait pas d’autre solution que de lui faire honneur, à chaque soupir de sa longue existence.

Allons.

Le seigneur noir descendit une main sur une de ses deux alliées.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: [ en pause ] Nocturne   Jeu 13 Mar - 16:25

Neiji.

Une légère brise vint jouer avec ses cheveux.

Si les pauvres gens habitant et souillant cette terre avaient su que le Seigneur Noir se plaisait quelques fois à quitter son antre, et se mouvait sous la nuit perpétuelle de Fend, nul doute qu’ils auraient préférés quitter ce monde.

Il était extrêmement rare que le démon se montra dans ces contrées. Mais bien moins en cet endroit désolé, ou seules de vieilles rumeurs de fou laissaient à penser que quelqu’un vivait encore ici. Fou … Certes. Kyo avait constaté la présence de rebelles en ces lieux trois ans auparavant. Comme avertis du destin funèbre qui aurait pu les attendre, ils n’étaient jamais revenus. Il est vrai que la jeune femme avait volontairement délaissé l’endroit quelques mois avant de s’y rendre à nouveau, ce qu’elle omettait lorsqu’elle y repensait, évidemment.

Un bref regard ? Elle ne le quittait pas des yeux, du moins jusqu’à ce que lui s’avance plus près d’elle, lui touche le visage pour la relever. Ce qu’elle fit, comment aurait-il pu en aller autrement ? Réprimant un frisson qui la parcouru un instant, avant qu’elle ne s’immobilise totalement devant son oncle. Elle n'aimait pas que l'on la touche, elle avait détesté ça dès ses premiers jours, et il le savait parfaitement.

« - Ce n’est que devant toi, que je suis transparente. »

Surprise, elle l'était, pas au point de le montrer cependant.

« - Neiji. »

Une voix grave, lente, de celles qui ne parlent pas souvent et jamais pour ne rien dire. Kyo faisait naturellement partie de ces personnes qui n’ont pas besoin d’élever la voix pour se faire entendre.

Avec ce silence, la veuve noire était dans son élément, consciente du danger et habituée à le côtoyer, mais surtout consciente de la cruauté dont l’homme pouvait faire preuve face à elle. Particulièrement. Elle se serait tuée plutôt que de se dérober, il était la seule personne devant laquelle elle se taisait. Par déférence. Par soumission. Par fascination. Peut-être étais ce un savant mélange des trois, sûrement même.

Elle continuait de l’observer, fixant ces traits comme elle le faisait toujours … Sans ciller comme quand il lui parlait à elle seule, comme elle savait si bien le faire. La dame de glace qu’elle feignait face à lui ne perdait pas une de ses inflexions de voix, pas un de ces gestes, ni aucune de ses paroles.

Il fallait être un dieu ? Ou une personne proche de lui comme personne ne l’avait jamais été. Se doutait-il des pensées de la jeune fille ? Il fallait être un dieu pour s’en être rendu compte, haha. Quelque chose perturbait Neiji … Elle n’aurait pas été sûre de l’identité du démon qui lui faisait face, elle aurait cru qu’il éprouvait quelque peine en le voyant. Elle aurait pu en rire.

« - Vigoureuse et motivée … »

Un ange passa …

« - Tu m’as seulement vue plus jeune. »

Elle n’esquissa pas un mouvement vers lui comme il avait pu le faire.

Elle aurait pu dire quelque chose comme : « Moins téméraire et plus réfléchie. » mais rien n’aurait été moins faux. Téméraire elle l’avait toujours été, recherchant dans la moindre discussion un duel à mort, une façon d’écraser l’autre. Rare étaient les personnes qui réussissaient à lui procurer ce plaisir. Quand au fait d’être réfléchie … C’était impossible. Dans les faits elle l’était, mais pas de la même manière que ces soldats remettant en cause les paroles de leurs supérieurs. Il disait, elle faisait. Il n’y avait rien de plus clair et de plus réel dans la tête de cette jeune fleur si dangereuse.

Mais n’étais ce pas l’ombre d’un défit qu’elle sentait dans ces derniers mots ? Elle en eu bien vite la certitude, et l’ombre d’un sourire paru sur ces lèvres. Elle était un robot face à cet oncle qu’elle craignait bien plus que d’autres ; ce qui la poussait toujours plus haut, toujours plus loin. Elle craignait cet affrontement, mais le ne voyait pas comme tel. C’était un honneur de croiser le fer avec lui.

« - Ce sera un plaisir … Et un honneur. »

Elle n’avait pas besoin d’ajouter quoi que ce soit d’autre, mais elle n’esquissa pas un mouvement pour se mettre en hauteur comme elle l’aurait fait ailleurs. Elle n’essaya pas même d’attraper deux des quelques lames toujours dissimulées dans ses frusques. Elle se contenta de retirer les gants déchiquetés qu’elle portait en permanente, avant de les jeter loin d’elle, sans un regard.

Son épée noire n'était pas avec elle, mais elle était habituée aux imprévus.

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Neiji
Le père Fouettard
Le père Fouettard
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 27
Date d'inscription : 10/03/2008

Carnet de voyage
Age du perso: Si vieux, et si puissant, personne ne le sait plus ...
Profession: Seigneur Noir de Fend
Statut: Royal

MessageSujet: Re: [ en pause ] Nocturne   Sam 15 Mar - 14:07

Au contraire Kyo, tu es l’une des rares qui aies de la couleur à mes yeux, c’est d’autant plus vrai que cela me donne une raison d’être aussi dur avec toi. Cela m’est insupportable. Mais regarde, ça a peut être porté ses fruits.

Un regard plein d’ironie tomba presque sur lui.
De la peine ? Il n’en n’éprouvait point, plus depuis longtemps, il ne ressentait plus que le trouble. Neiji savait mieux que quiconque, à travers le monde qu’il était en train de créer, que les sentiments étaient une qualité à bannir chez un seigneur aussi cruel et aussi sombre que lui. Et puis … Le jeune homme qu’il fut jadis n’était presque plus rien aujourd’hui, juste une enveloppe renfermant un pouvoir plus noir et plus puissant que toutes les entités qui ont vu le jour depuis l’existence de Fend. Cependant, parfois, Neiji se surprenait à sentir des picotements au niveau de la poitrine, sensation infernale qu’il tentait chaque fois de réprimer avec violence. La seule chose que Kyo pouvait vraiment voir, c’était les lèvres du seigneur en train de trembler peu à peu d’une colère immense, ses yeux se durcir un peu plus sous le poids de sa haine. Car devant Kyo, comme seul devant une seule autre personne vivant à Fend, Neiji ressentait le picotement. Et il n’avait que plus envi d’en faire souffrir le monde.


Je t’ai seulement vu plus jeune ?
Je ne t’ai jamais quittée des yeux et je t’ai connu moins bavarde.


Lorsqu’elle adressa à Neiji son plaisir et l’honneur pour elle de faire un « échange » avec lui, le seigneur noir inclina que légèrement la tête, sans plus la respecter. C’était les lois de la sagesse, qui furent jadis les siennes et qui demeurent toujours encrées dans sa tête. Neiji le Sage … Son poing se durcit lentement sur une de ses armes puis en silence, sans même faire un bruit, il n’ajouta rien, il se contenta de plonger ses yeux noirs dans ceux de Kyo une nouvelle fois, tout devint ralenti, comme si quelque part Neiji tentait de la captiver, de la paralyser intérieurement, de la dissuader de l’affronter. Mais elle ne baissait pas les yeux, et c’était insupportable.

Neiji tira tout en silence deux lames, sabres magnifiquement forgés par les plus anciens armuriers de Fend. Dans un tournoyant et silencieux scintillement, une explosion d’ombre le fit disparaître, avant qu’un nuage de cette même noirceur ne refasse son apparition derrière Kyo pour laisser reparaître Neiji, qui leva les deux armes bien haut pour tenter de les enfoncer dans le creux de son dos.

Alors que dans les airs le seigneur s’élevait, son visage se métamorphosait lentement, puis son corps. Lentement il devait entièrement sombre, sa peau aussi noir que la roche du cratère d’un volcan, ses yeux aussi flamboyants que les flammes de l’enfer et des inscriptions aussi brillantes et brûlantes que le soleils apparurent sur l’étendue de son corps. A ce moment précis, il n’était presque plus humain, il n’était dirigé que par l’âme sinistre qui habitait son corps. Une âme meurtrière, une âme dangereuse donc mais qui n’avait jamais vraiment cherché à tuer Kyo, sans quoi serait elle encore là aujourd’hui ?

Un murmure vint frôler la nuque de la jeune femme, comme un vent délicat et chaud, relevant ses cheveux de son cou et glissant sur celui-ci comme une main et un visage s’avançant vers son oreille pour lui délivrer un message. La mort elle-même communiquait avec l’assassine.


Il n'y a que par le combat, qu'on mesure la valeur de quelqu'un ...

Et tout s'accéléra alors, la masse que représentait Neiji, beaucoup plus légère à présent, vint s'abattre sur Kyo. Mais Kyo était elle toujours là ? La scène suivante aurait elle le son, l'allure d'un riposte face à l'offensive du seigneur ? En réalité, n'était il pas plutôt sur la défensive ? Alors que Kyo, en retirant ses gants, venait pratiquement de l'attaquer ? Les choses ne se calculent plus, arrivé un certain stade, il n'y a que la fusion avec l'adversaire, ressentir l'autre durant un affrontement physique comme magique est la chose la plus belle qui soit. Mais Neiji préfère la distance.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: [ en pause ] Nocturne   Dim 16 Mar - 22:15

Il l’avait sûrement vue parler plus, bien au contraire. Mais à quoi bon le lui faire remarquer, Kyo ne pinaillait pas sur ce genre de détails, et encore moins avec la personne qui se tenait en face d’elle. Elle ne s’était pas non plus inclinée. Elle ne l'avait jamais fait, ni devant lui ni devant un autre. Alors pourquoi en serait-il allé autrement aujourd’hui ? Elle ne remettait plus ses actes en question depuis bien longtemps.

« - Je suis transparente à ton jugement, au tiens seul. »

Elle aurait pu rire.

« - Mais quelle importance … »

Elle ne quittait pas l’homme du regard et on sentait dans l’intonation de sa voix que ce qui avait de l’importance à ses yeux maintenant … C’était leur affrontement. Elle avait devinée dès sa première phrase, avant même qu’il ne touche ses armes, quelle était son intention. Sa voix retentissait dans sa tête : " Montre moi un peu ce que tu as appris, sur le front. ", jusqu’à devenir un bourdonnement qu’elle fit taire en repassant la topographie des lieux dans sa tête.

Elle sourit, il n’y avait pas de problème.

Mais elle avait quitté des yeux le seigneur, fermant les siens et inspirant profondément l’air frais de la nuit. Avant que l’atmosphère ne change, et que son corps et l’expression de son visage n’affichent toute sa détermination, et son envie de tuer. Son maître d’arme s’en rendrait compte, elle ne l’avait jamais battu.

Si elle ne combattait pas avec l’envie de tuer, comment pourrait-elle bouger librement ? Si elle retenait ses coups, même face à un de ses misérables rats qui peuplaient Fend, elle mourrait à leur place. Sa vie était un jeu, et elle en menait la danse. Cette tension était sienne, et elle était dans son élément plus que n'importe où ailleurs, dans n'importe qu'elle autre situation.

Sauf face à Neiji.

Elle rouvrit les yeux, retrouvant le trou noir qui servait à présent d’œil au démon, retrouvant ses sensations et axacerbant sa sensibilité naturelle ...

...

« - Je suis bien d’accord. » répondrait-elle à celui-ci lorsqu’il se trouverait derrière elle sous les traits de la mort. Et pour cause, c’était lui qui lui avait inculqué cette notion, la lui rappelant chaque jour par une nouvelle et profonde blessure s’il le fallait. Elle avait été une bonne enfant, une bonne élève, et son amitié fugace avec un certain fugitif n’avait fait que renforcer cette idée en elle.

Non, elle ne penserait pas à ça maintenant.

Deux scalpels apparurent entre ses doigts. Et ... Elle se laissa tomber au sol …

Envoyant gracieusement sur son oncle deux éclairs argentés facilement identifiables en direction de son visage - ils n'étaient autre que ses lames lancées à une vitesse difficilement perceptible par un oeil humain - avant de disparaître à son tour en réapparaissant quelques mètres plus loin. Dans un face à face morbide et un décor plus qu'adapté à leur joyeuse entrevue, il ne fallait pas oublier que ce contre quoi elle se battait n'avait plus rien d'humain.

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Neiji
Le père Fouettard
Le père Fouettard
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 27
Date d'inscription : 10/03/2008

Carnet de voyage
Age du perso: Si vieux, et si puissant, personne ne le sait plus ...
Profession: Seigneur Noir de Fend
Statut: Royal

MessageSujet: Re: [ en pause ] Nocturne   Mar 25 Mar - 0:59

Le néant.
Ce n’était pas bien différent. Neiji ne vivait plus de rien, ses besoins humains avaient été depuis longtemps modifiés, ses émotions avaient été étouffées. Du rien, un rien, uniquement l’absence de tout, ou la dissolution de tout. Le néant ce n’était pas qu’une image pour désigner le vide, ce pouvait être aussi l’âme la plus noire de ce monde, une âme si dévastatrice, si gourmande en énergie que toutes les puissances étaient aimantées à elle, prisonnières, jusqu’à ce qu’elles soient dévorées. L’homme avait il encore le pas sur le démon ? Il y avait fort à parier que non. Pourtant, alors que les yeux de Neiji semblaient parfois plus expressifs, on pouvait en douter. Lorsque les deux éclairs scintillants s’envolèrent des mains de Kyo, le visage de Neiji se crispa et son corps sembla se rétracter sur lui-même, se compresser de l’intérieur. Une vague étrange et noirâtre, tel du pétrole gazeux émana de son être et le démon fit son office. De la poussière, deux petits amas de poussière. Kyo devait se douter que Neiji serait protégé contre toutes tentatives du genre. Deux scalpels ? Elle était si prévisible. Alors que la poussière métallique tombait encore vers le sol, Neiji disparu de nouveau lui aussi.


Rapidité.

Une lame partit frôler la joue de Kyo.

Anticipation.

La seconde vint faire une légère entaille sous le genou droit de la jeune femme.

Défense.

Neiji envoya alors un violent coup de coude dans le dos de Kyo. Le démon reprit lentement forme humaine, le seigneur noir était alors entre ombre et lumière. Paradoxe qui constituait la nature même de cet individu. Fallait il alors plutôt redéfinir lumière ? Ce n’était qu’imagé bien sur, Neiji perdurait et perdurerait à jamais dans l’ombre totale et la plus absolue.

Premier temps écoulé.
C’est tout ce que tu peux faire Kyo ?


Jusqu’où irait elle ?
Par colère ou pour lui prouver sa valeur ? Pensait elle avoir encore besoin de le faire ? Neiji ne se fatiguerait pas à quelques conseils inutiles. De ses erreurs elle tirerait des leçons, dans le sang ou par de lourdes blessures. Juste quelques mots suffisaient à lui faire appliquer. Quelques gestes lui permettraient d’assimiler. L’entaille sous le genou d’appui provoquait l’immobilité, oui si elle avait était plus profonde. Le visage symbolisait l’attention, en conséquence un point de diversion. L’appui rompu et l’attention redirigée, il faut surveiller son revers et protéger ses arrières. La défense par l’attaque.


C’est dont cela ? Que le front t’a enseigné ?
Réessaye.


Un sourire machiavélique éclair son visage.
Neiji sait que Kyo se poussera jusqu’au bout, jusqu’à la fin s’il le fallait. Le combat pourrait durer l’éternité, et s’achever dans le néant, le néant lui-même. Cela dit, une âme comme celle de Kyo serait sans doute délicieuse. Combien avait étaient tranchées et bafouées par les lames du maître. Neiji prit simplement un tabouret et s’assit dessus. Il n’avait pas besoin d’être debout, ni même de bouger les jambes pour riposter. Aucune furtivité, aucune arme, aucun bruit ne percerait ses défenses. Un mal étrange vint dessiner un cercle autour du seigneur.


Connais tu la philosophie du cercle ?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ en pause ] Nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ en pause ] Nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: Les Terres de Fend : Kenen et Kuro. :: Chateau Nera Meya-
Sauter vers: