AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plantons le décor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Owen
Globule gazeux de poche

avatar

Nombre de messages : 1947
Localisation : Partout, et surtout aux endroits les plus improbables.
Particularité : Sale gosse ?
Date d'inscription : 06/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: A jamais nouveau né
Profession: Boule Gazeuze
Statut: Créature immatérielle

MessageSujet: Plantons le décor   Jeu 27 Déc - 23:33

Entre ciel et terre, reliant ville et vide, entourant notre belle citée, je parle là des plaines de Kal, ces grands alentours verdoyants dont nul ne peut se venter de connaître les recoins.

Je ne veux pas mettre sur la table votre ignorance de celles-ci, mais saviez-vous seulement qu’il existait un petit quelque chose sur ces étendues vertes ? Saviez-vous seulement que ce petit quelque chose c’était une maison des voyageurs, un petit havre de paix où il fait bon vivre et se reposer ?

Au premier abord, cet abri ressemble à un petit monastère, il n’y a pas de grande porte, aucune séparation entre les plaines et la cour extérieure du bâtiment, la seule chose montrant que vous êtes dans l’enceinte de la maison est un cercle formé tout autour de cette résidence par de grands arbres séparés de quelques mètres les uns des autres. Très accueillante cette maison avec son allée en pierre taillée menant à un bâtiment de taille moyenne perdu au milieu de la verdure.

Une fois la porte de la battisse atteinte vous vous trouverez dans une sorte de petite pièce carrée dont le coté face à vous est ouvert sur une cour intérieure. Tandis qu’à votre gauche se trouve une porte surmontée d’un panneau de bois indiquant « chambres I à IX », et qu’à votre droite vous trouvez une autre porte où se trouvent apparemment les logements des moines habitant cette résidence, c’est la seule des portes possédant une serrure.

Vous décidez tout d’abord d’aller dans la cour où se trouvent quelques personnes en habits blancs, une cour entourée par le bâtiment qui s’étend ainsi en rectangle. L’une des personnes présentes s’approche de vous et vous offre une charmante référence, vous remarquez que c’est une femme.


« Bonjour, je suis enchantée de vous trouver ici. Il nous reste quelques chambres de libre et un herboriste est là, accompagné d’un médecin. Si vous avez un quelconque problème de santé, alors allez dans une des chambres, je les appellerais, ça ne vous coûtera rien de plus que votre présence en ces murs quelques heures. Si vous souhaitez juste un peu de repos, alors les chambres vous sont également ouvertes, prévenez-nous juste que vous restez. Maintenant, si vous permettez, je vais vous laisser. »

Remerciant la jeune femme, vous vous dirigez alors vers la porte qui indiquait le numéro des chambres. Une fois à l’intérieur l'on vous dit quelles chambres sont libres, et vous vous dirigez alors vers une de celles qu’on vous a indiqué ... Vous trouvez, derrière la porte, une petite pièce charmante bien que peu décorée. Une fenêtre donnant sur la cour, un lit, une petite armoire où placer vos affaires et des draps blancs.

Rien de bien spectaculaire, mais c’est gratuit.

Quand à la jeune monniale qui vous a quittée quelques minutes auparavant elle se dirige vers la porte fermée à clé. Une fois la porte ouverte elle y entre en prenant soin de la refermer comme il se doit, comme pour conserver derrière elle le secret de la vie des habitants permanents.

Il y a de nouveau neuf chambres de ce coté là, mais également une dixième porte, elle aussi fermée à clé. Les neuf premières salles sont indiquées en chiffres romains de I à IX, identiquement à l’autre coté, mais la dixième, elle, est numéroté en tant que XIXem pièce, elle est celle qui est réellement la cause de l’existence de cette maison et se voit donc scellée par une autre serrure. Derrière cette porte se trouve un escalier menant à un souterrain spacieux aux murs de marbre et éclairé par une lumière artificielle créant la sensation d’être dans un bâtiment normal. Le temple de l’Ether, sous la maison, est bien plus vaste qu’elle, et contient plusieurs dizaines de salles. Certaines servant de chambres aux disciples, aux élus potentiels, aux deux formateus, ou même à Luvna lorsqu'elle devait y passer du temps ; tandis que d’autres sont utilisées comme salles d’entraînement, une grande bibliothèque et quelques salles dont l’utilité n’est connue que par les formateus.

Le temple possède même un jardin en son centre, où les quelques adeptes habitant en permanence le temple se plaisent à venir s’exercer à l’art de la jardinerie.
Le secret de l’existence de ce temple est jalousement gardé par les moines s’occupant de la maison et des étrangers, par les adeptes logeant dans le temple, par les formateus et par l’élue.


- By Enril Ivny & Luvna -

_________________
Parmi vous je ne suis qu'une ombre, mais ma voix est sans appel.

Pas de message privé sur ce compte, la messagerie n'est pas consultée.
Contact Kenen = Peaca Mortalis
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
 
Plantons le décor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: Les Terres de Fend : Kenen et Kuro. :: Les plaines de Kal :: La maison des voyageurs-
Sauter vers: