AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Let flames burn you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Let flames burn you   Mer 19 Déc - 19:26

« - Mhm ? »

* Une explosion ?! *

C’est l’esprit en alerte qu’elle s’était réveillée, puis levée immédiatement, le corps monté comme un ressors. Son analyse de la situation avait été très claire : se trouver sur un terrain inconnu pousse à aller en hauteur pour recueillir des informations et se placer dans une attitude de chasseur et non l’inverse. C’est donc sur le toit qu’elle se trouvait, sur un des toits de cette ville inconnue. Aucun élément ne lui permettait de se retrouver dans ce dédalle de rues, ni de reconnaître quoi que ce soit. Et comme pour ajouter à ce festoiement d’évènements imprévus, un bruit caractéristique avait soudain retenti, et pas n'importe lequel. Quelqu'un s'était visiblement amusé avec un détonnateur, ou c'était de cause naturelle - peu probable -.

Cependant elle n’avait pas bougé d’un millimètre … Un intrus était là. Et elle était prête à se faire le premier venu …

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Let flames burn you   Ven 21 Déc - 20:37

Une étrange sensation l’avait éveillé. Quelque chose que personne n’avait sentit depuis longtemps était venu chatouiller ses paupières et son visage tout entier. Clignant des yeux, Hàkan se redressa dans… une ruelle. Inconnue. L’un dans l’autre, c’était encore a peu près normal.

Ce qui l’était moins, c’était d’une la lueur de l’astre solaire qui la baignait et de deux, l’amnésie qui le frappait.

Que diable fichait-il ici ?!

Aucun souvenir. Pas même l’ombre d’une migraine qui aurait été un bon indice d’une nuit trop arrosée dans une taverne et dans la foulée, une explication rassurante et rationnelle a un réveil de gueux sur les pavés !

Un rapide coup d’œil. Les alentours étaient apparemment déserts. L’homme mit en mouvement sa haute silhouette drapée dans le noir de son noble manteau… direction la maison !

Du moins, le croyait-il…
Revenir en haut Aller en bas
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: Let flames burn you   Ven 21 Déc - 20:49

Ce furent des bruits de pas sur le pavés de la ruelle qui la renseignèrent sur l'endroit précis où se trouvait la personne dont elle avait ressentis le pouls et la respiration une seconde plus tôt. Elle avait les yeux fermés, et c'est grâce à ce bruit de plus en plus faible qu'elle sut que la présence s'éloignait ...

Silence. Précision.

Elle se baissa, puis avança jusqu'à l'extrême bord du toit et observa la silhouette encapuchonnée qui s'éloignait, ses mains se refermant sur le rebord en bois. Elle ne pouvait distinguer ses traits, et pour cause, elle se trouvait dos à la personne dont la démarche ne lui était pas inconnue ... Sa mémoire se remit en route, et elle se décida à observer plus qu'à agir, si la personne la menait vers une explication à sa situation, elle n'aurait pas perdu son temps ...

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Let flames burn you   Ven 21 Déc - 20:57

C'est un violent coup de vent qui, renversant les poubelles crasseuses au fond de la ruelle, le fit se retourner en sursaut...

Toujours rien.

Et ça commençait à le rendre sérieusement... nerveux. Ce qu'il avait don de l'irriter à l'extrême lorsque cet état d'esprit s'emparait de lui.


* Bon...

je fiche le camp d'ici et vite. J'ai comme un mauvais présentiment et aucune envie de vérifier si il est justifié ou pas. *

Une nouvelle bourrasque s'engouffra dans la rue, faisant cette fois-ci voltiger son vêtement et dévoilant son visage au froid mordant qui venait de s'étendre sur l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: Let flames burn you   Ven 21 Déc - 21:11

La personne qu'elle observait s'éloignait de plus en plus, et un instant plus tard elle était déjà en train d'arriver au bout de la ruelle. Pas question qu'elle sorte de son angle de vue.

Souple et au corps délié comme une lianne, elle se releva prestement et d'un bond elle franchit le trés court espace qui la séparait d'un toit un peu moins haut. Elle n'était pas dieu, elle ne savait pas voler, même si l'idée était tentante ... Et elle se déplaca le long du précipice, continuant de suivre celui ou celle qui était devenu ... Sa proie.

Le vent s'était levé, et l'on avait pas affaire a une petite brise ... Si bien qu'un coup plus violent que les autres, fit tomber la capuche qui révéla d'extraordinaires cheveux longs sur lesquels elle évita plus que toute autre chose de fixer ses yeux sans cesse en mouvement, à la recherche d'un quelconque indice qui pourrait la mettre en danger. Et c'est lorsqu'il se retourna qu'elle pu voir son visage, l'avait-il sentie ? Elle même percevait l'aura de nervosité, voire de malaise qui s'était emparé de l'homme.

Elle connaissait ce regard, ces yeux, et cette démarche ... Cela faisait sans doute trop longtemps, et elle ne reconnu pas celui qu'elle suivait, pas encore, elle était trop loin. Elle continua d'avancer ...

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Let flames burn you   Ven 21 Déc - 21:26

Bien trop de bruits… Le vent. Les battements de moins en moins sereins de son cœur. Quelque chose qui chute. Qui atterrit peut-être ? Comment savoir. Il n’était qu’un pauvre mortel et même la peur ne peut aiguiser au-delà de certaines limites les sens humains. Restait son instinct qui lui titillait les jambes. Lui donnait limite l’envie de les prendre à son cou selon l’expression consacrée.

Mais elles demeurèrent figées, comme emprisonnées dans la pierre.

Il n’y avait que son regard passant rapidement d’un bout à l’autre de la ruelle pour bouger encore. Ah non. Sa bouche aussi qui se fendit d’une moue franchement agacée. Rien. Rien. Rien.

Et encore rien.


D’où venait alors cette impression de ne pas être seul.

Il laissait échapper d’entre ses lèvres un petit ricanement alors qu’il se rendait compte de la paranoïa qui lentement l’envahissait.

* D’abord je me réveille comme un pouilleux dans le caniveau… Et voilà que je réagis comme une paysanne crédule. Reprends toi mon cher, c’est absolument n’importe quoi. *

Mais la raison et la logique ont parfois bien peu de poids. Hàkan ne bougeait toujours pas. Il fronça les sourcils, pensant avoir aperçu quelque… chose. Là haut, sur les toits ! Un chat de gouttière ? C’était un peu trop imposant. Mais il commençait même à douter de ses yeux, tellement l’atmosphère qui l’entourait était étrange… Rêvait-il ?

Vérifier. Une idée parmi tant d’autres…

« Hé là haut ! Montrez-vous ! Ou il faut-il que je vienne vous chercher moi-même ? »

lança-t-il dans le vent, d'une voix qui se voulait assurée voir impériale. Fallait pas pousser, il avait la trouille mais pouvait encore le cacher.

Mais pas obligatoirement la meilleure de toutes…
Revenir en haut Aller en bas
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: Let flames burn you   Sam 22 Déc - 1:43

L’homme s’était immobilisé.

Elle non.


Kyoko continua sa marche silencieuse, ses pas en ‘instinto’ témoignaient de sa spécialité et de son expérience. Ces pas que l’on aurait reconnu entre mille si l’on avait possédé une ouïe de tueur professionnel … Ce qui n’était pas le cas. Hum ?

Parvenant à l’extrême bord du nouveau bâtiment dont elle empruntait le toit, elle ne bougea plus d’un millimètre. Quelque chose clochait … Cet homme elle l’avait déjà vu, et les personnes qu’elle avait déjà eu l’occasion de voir étaient soit déjà mortes, soient des partisans … Soit des personnes que l’on laissait en vie, compte tenu de leur importance au sein de la population, et du fait que l’on pouvait se servir d’eux aisément.

Il fallait qu’elle trouve à qui elle avait affaire, maintenant.

Il s’était arrêté, et elle n’aimait pas le sourire qu’elle parvenait à discerner sans problème à présent, sur ce visage sans défauts, cette gueule d’ange.

Elle entendit cette phrase qu’il lança à la ronde, mais ne bougea pas d’un cil. Il était plus idiot qu’il n’en avait l’air ! Il quoi jouait-il …

Elle eue une idée, et un fin sourire pu s’apercevoir sur son visage concentré et moqueur. Un bruit. Un bruit de pas. En avant, en arrière. Puis, comme un objet que l’on laisserait tomber, ou un faux pas … Oh oui, un mouvement malencontreux mais cette fois-ci, de l’autre côté de la ruelle.

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Let flames burn you   Sam 22 Déc - 2:22

Aucune réponse ne vint faire écho à sa voix.



Tiens donc. Le silence encore et toujours. Le pesant silence.

Un court instant, il baissa son regard jusqu’alors porté sur les toits et passa une main sur son visage, tout comme pour vouloir chasser cette satanée impression d’être observé. Ca lui collait à la peau.

Et il n’aimait pas ça.

Le seigneur désormais largement perturbé, mais au moins cela avait il le mérite d’aguiser peu à peu son attention, allait se remettre à marcher. Puisque rien ni personne ne se trouvait en plus de lui dans la ruelle. Jusqu’à ce que…

Il se retourna vivement, dès qu’il entendit un bruit provenant de derrière lui.



Imbécile...
Revenir en haut Aller en bas
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: Let flames burn you   Sam 22 Déc - 3:08

Tiens ... Ses yeux sombres pétillaient d'impatience faisant echo au rictus qui habitait ses lèvres. Il montrait enfin de quoi il était fait, ce jeune homme qui lui semblait bien plus vieux qu’elle.

Mais peu importait, il ne bougeait toujours pas, et si rien ne se passait rapidement elle devrait imaginer quelque chose pour le refaire bouger et aller quelque part. N’importe où, là où elle aurait des réponses à ses questions … Mais où avait-elle donc fait une erreur ? A quel moment ? Il n’aurait même pas du sentir sa présence, ni l’entendre, et encore moins la voir.

Elle se reprit, ce n’était pas le moment de se remettre à gamberger inutilement. La situation était ainsi et un soupçon d’improvisation et une imagination fertile seraient ses alliés pour l’heure, ça tombait bien en quelque sorte. Et l’homme était déjà perturbé par l’atmosphère qui se dégageait de la rue et de ses bruits, tout était engrangé, suffisait de le pousser encore … Juste un peu.

Nouveau bruit, une seconde explosion.

Comment avait-elle pu oublier ce qui l’avait fait se placer en hauteur quelques instants plus tôt ? La présence de cet homme l’avait sortis de son esprit, et elle s’en blamait déjà. Elle reporta son attention sur sa proie, attendant de lire sa réaction sur son visage … Même le plus habile ne peut cacher sa surprise, même le temps d’un millième de seconde … Il lui fallait donc ne pas rater ce court, trop court moment.

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Let flames burn you   Sam 22 Déc - 3:35

Un vacarme assourdissant. Une explosion… à quelques mètres de là. Et Hàkan sursaute, encore une fois. Réprima un juron, fronça les sourcils et serra les dents. L’agacement devenait tout doucement impatience.

Ne tarderait pas à venir la curiosité maladive qui signe la fin de tant d’existences dans ce genre de coupe-gorges. Récapitulant mentalement tout ce qui s’était passé dans un laps de temps ma foi fort court à son goût pour contenir tant d’évènements étranges à la fois, il envisagea deux solution.


a. Rester terrer dans la ruelle et attendre que ça se passe… ou que ça empire.

b. Aller voir de plus près ce qu’il en était de ce barouf incroyable qui venait de faire vibrer l’air ambiant sur des gammes apocalyptiques.



Pas besoin de réfléchir trop longtemps, la passivité ne faisait que servir l’anxiété qui l’avait saisit plus tôt. Bien, l’explosion venait de l’extérieur de la ruelle… mais son oreille peu exercée ne le renseignait pas très précisément sur la distance. Après tout…

Il se remit en marche, vers la sortie qui avait été son tout premier but. Songeant qu’il tomberait éventuellement avec un peu de chance sur quelqu’un qui comme lui, cherchait à comprendre ce qui se tramait. La chance, pour tout avouer, quelque chose lui laissait sentir qu’il ne fallait pas trop y compter. Arrivé au bout de la ruelle…

Un carrefour.

Désespérément désert.

Puis un autre bruit de fin du monde.

* La ville – quelle ville d’ailleurs ? – est en train de s’écrouler ou quoi ? *

Droite ? Gauche ? Tout droit ? En arrière ? Ses muscles se crispèrent sous l’avalanche de confusion qui régnait sur ses pensées.

A découvert.

Hàkan réalisa soudain qu’il était encore plus exposé ici que dans la ruelle tout juste quittée. Ouais. Mieux vallait remédier à cela et vite. La maison la plus proche ferait l’affaire. Pressant le pas, il se mit en devoir d’avaler la centaine de mètre qui le séparait de la porte en bois aux teintes délavées…
Revenir en haut Aller en bas
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: Let flames burn you   Dim 23 Déc - 1:51

Deux choix s’étaient aussi imposés à son esprit, et elle avait choisit la seconde option. A savoir continuer de suivre le pas si inconnu que ça, voir ses réactions, observer ses éventuelles rencontres ; en bref anticiper et lui faire courir le danger à sa place, tout en récoltant les informations essentielles.

Un plan parfait.

Une seconde, non troisième explosion retentit. Et l’homme se figea puis se dirigea – à son grand dam – vers une des maisons les plus proches après qu’il eut découvert que le carrefour et les rues environnantes étaient désertes. Le laisser agir à sa guise n’était peut-être pas une si bonne idée en fin de compte, il pouvait très bien décider de se terrer ici, et son observation n’aurait servit à rien …

Un tic nerveux agita ses lèvres. Elle était indécise, et ce n’était pas bon pour elle.

Une deux, une deux … Les secondes s’écoulaient et il se rapprochait de la porte qui se refermerait sûrement sur lui pour de longues minutes, voire des heures. Et elle ne pouvait se permettre d’attendre, tandis que si la personne la reconnaissait elle serait vite fixée sur sa position et sur ses actions futures. C'est pour cela qu'elle courru puis sauta a bas du toit, se trouvant dans la direction opposée à celle d'où ils venaient tous deux, et - par chance ou prévision - elle ne fit aucun bruit supplémentaire en s’aidant des rebords et fenêtres stylisées qu'elle pouvait atteindre sans perdre de temps. D’un pas tranquille et sans hésitations apparentes elle se rapprocha de l’homme, puis l'apostropha sans plus attendre.

« - Vous ne savez pas où nous sommes n'est-ce pas ? »

* Réjouissez vous, moi non plus. *

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Let flames burn you   Lun 24 Déc - 16:40

Notre promeneur solitaire déjà passablement aussi tendu qu’un diable monté sur ressort, pivota nerveusement dès le premier mot entendu, avec la même rapidité qu’ont ces saletés à sortir de leur boîte quand on entrouvre à peine le couvercle. Involontairement, il laissa échapper un profond soupir. De soulagement ou pour toute autre raison, rien ne l’indiquait puisqu’il retrouva une expression neutre la respiration d’après.

« Tiens donc… la poupée du Seigneur Neiji. »

Hàkan esquissa un rapide sourire à l’adresse de l’apparition. Eluder la question ? Il aurait adoré, de même que de reprendre sa route en prétendant ne pas avoir remarqué sa présence. L’occasion de fréquenter la nièce du seigneur noir ne lui avait que rarement été offerte, ce dont il ne se plaignait pas. Un tête à tête avec la charmante enfant signifiait bien souvent que son visage serait le dernier sur lequel vous poseriez vos yeux. Selon toute vraisemblance, lui tenait à la vie. Quoi qu’on aurait pu se poser la question, vu la manière dont il l’avait saluée.

Le silence était revenu après les explosions inexpliquées qui venaient de se succéder. Silence + endroit inconnu + Kyoko et ses questions douteuses… Ni une ni deux, la paranoia repointa aussi sec le bout de son joli nez. La réputation de la jeune fille n’était plus à faire… et c’était encore plus étrange que tout le reste de la croiser…

… ici.

Mentir ? L’idée aurait pu être bonne voir même salvatrice. Ailleurs. Et dans d’autres circonstances.

« Aucune idée en effet. Et je gage que vous l’ignorez également… ou désirez vous maintenir un certain suspens ? A tout prendre, si nous nous trouvons réunis ici pour une raison particulière, j’aimerai qu’on en vienne rapidement au fait si cela ne vous gêne pas. »



Sa voix demeurait sereine, mais les mots trahissaient son inquiétude. Décidément, tout dans cet endroit se passait de la manière la plus bizarre qui soit. En temps normal, jamais il n'aurait concédé pareille faille à l'exécutrice. Elle saurait sans doute décrypter les sous entendus sans grande peine. Neiji possédait bien des pouvoirs… pourquoi pas celui de le coincer en un lieu inconnu et déserté avec sa petite tueuse adorée.
Revenir en haut Aller en bas
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: Let flames burn you   Lun 24 Déc - 18:13

Un rictus naquit sur ses lèvres lorsqu’elle vit la réaction de l’homme qu’elle venait d’aborder, il l’avait reconnu. Peut importait le pourquoi du comment il la connaissait, ni la façon dont il l’avait appelée, mais à son expression et sa façon de parler elle devinait qu’il était quelqu’un de haut gradé … Un des lieutenants ? Ca restait à voir. Il était bien téméraire à la nommer ainsi, alors que personne n’était en vue et que cet endroit exacerbait la moindre réaction, la moindre intuition.

« - Vous gagez bien, mais vous devriez éviter les paris risqués. »

Constat, voix monocorde, un brin sarcastique. Rien d’étonnant, cette sensation était même amplifiée par la tension qui l'habitait naturellement depuis qu'elle s'était éveillée. Et il ne faisait aucun doute que sa phrase était a double sens, pour qui saurait écouter et comprendre.

« - Et cet endroit ne fait pas partie des six domaines. »

Le vent fit voltiger des mèches de cheveux laissées libres, voilant son regard, et une feuille s’accrocha dans ses cheveux sans qu'elle n'esquisse un mouvement pour l'en enlever. Elle ne s'en était probablement pas rendue compte.

« - Auriez vous vu ou entendu quelque chose d’étrange depuis que vous vous êtes rendus compte de ce … problème ? »

Elle haussa un sourcil, moqueuse dans sa façon de le tester et minimisant leur situation par les mots qu'elle employait, balayant le carrefour du regard sans perdre de vue son interlocuteur. Il était nerveux. Mais elle s'en moquait, du temps qu'il ne faisait rien de stupide. Les personnes que commandaient son oncle était parfois tellement ... Manipulables. Mais certains était plus intelligents que d'autres, même si jamais de compagnie agréable parce que trop omnibulés par leur survie ou leur envie de pouvoir.

L’on n’aurait pas entièrement reconnu la jeune fille furtive de tout à l’heure avec la demoiselle polie mais néanmoins cinglante qui se tenait droite et l’oreille aux aguets à présent. Elle n’oubliait pas qu’elle aussi se trouvait à découvert, mieux valait-il que cela ne se prolonge pas trop longtemps.

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Let flames burn you   Lun 24 Déc - 19:27

« Vraiment, nous sommes hors des six ? Je pensais simplement que le paysagiste de votre oncle avait eut ordre de remodeler les terres de Fend.

Dommage.

Pour un peu j’en aurai presque apprécié l’atmosphère si relaxante ! »

A ces paroles énoncées sur un ton d’une froideur égale au niveau de stupidité dont la demoiselle l’avait gentiment gratifié selon le principe de précaution, survint l’écho d’une nouvelle explosion. Beaucoup plus proche d’eux que les précédentes. Avaient ils encore le temps de jouer ce petit jeu d’egos – fort amusant au demeurant comme en témoignait le sourire sardonique qui avait ourlé les lèvres de la veuve noire pour se transmettre jusqu’à celles du non moins sombre seigneur – rien n’était certain… Mais l’on pouvait tout aussi bien continuer en s’assurant justement de le pouvoir encore un petit moment.

« Des choses étranges ? Comme cette musique de fin du monde qui vient encore de retentir vous voulez dire ? »

Le sol avait tremblé. Une fissure venait d’apparaître qui le zébrait sur toute la diagonale du carrefour où se tenait la charmante scénette. Passant non sans humour juste sous leurs pieds.

« Il se pourrait bien que j’en ai entendu. Et vues aussi.

* Ta présence ici par exemple… mais nous y reviendrons je suppose. *

Son sourire s’évanouit et il reprit sa marche vers l’endroit qui lui semblait avoir le plus de points communs avec une éventuelle possibilité d’échapper à ce qui provoquait ces explosions, quoi que cela fût. En passant près de la jeune femme, sa main glissa dans sa chevelure jais laissée libre et la débarrassa de la feuille qui s’y était accrochée. Il la défia du regard, interrompit sa marche et faisant légèrement tournoyer la feuille saisit par la tige entre son pouce et son index, avec un air de nonchalance totalement feinte.

« Vous ferez selon votre désir, mais pour ma part, je ne reste pas une seconde de plus à l’air libre.

Si vous voulez suivre un rat…

la souricière juste derrière nous attend. Et nous vivrons peut-être assez longtemps pour découvrir pourquoi nous sommes ici. Le rat se nomme Hàkan, au passage. Pour vous servir. »

Sans attendre sa réponse, il lui tourna le dos. Et se dirigea d’un pas rapide vers la porte.

Posa la main sur la clenche ...
Revenir en haut Aller en bas
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: Let flames burn you   Jeu 27 Déc - 0:33

* Votre humour n'a d'égal que l’état de nervosité dans lequel vous êtes .. Lord. *

« - Vraiment. »

Le ton était posé, mais sur son visage était ce sourire méprisant typique de la demoiselle, et ses yeux ne daignaient lui accorder l’attention dont il aurait sûrement été d’usage de faire preuve en d’autres circonstances. Elle se tendit un peu plus en entendant la nouvelle explosion, le moment n’était pas aux échanges civilisés dont ils faisaient preuve - bien que ce petit jeu pouvait être très distrayant pour qui le pratiquait à leur niveau … - mais à l’action et la prudence.

« - Ca je peux l’entendre et le comprendre tout autant que vous, ne vous méprenez pas. »

Elle avança d’un pas.

« - Il se pourrait bien qu'elles avancent notre affaire, lord, ces choses étranges ? Sinon je n’ai pas besoin que vous usiez de votre salive en vaines paroles. »

Elle pivota en même temps que l’homme, qui, reprenant une marche funèbre fort à propos, passa devant elle. Le reste se passa en quelques secondes à peine. Alors qu’elle prenait connaissance du nom de l’homme et retrouvait la mémoire par la même, elle sortis une lame et l’appuya brièvement sur son cou. Une pression plus forte et il se serait effondré sur les pavés sales et usés de la rue, c'était si tentant ... Ce jeune seigneur récemment mis en deuil. Ou plutôt, feignant la perte et la douleur que se devait d’être la mort de parents. Le seigneur Neiji savait tout, et ce que lui savait, elle le savait.

Ainsi allaient les choses.

« - Si vous voulez jouer avec moi vous avez mal choisit votre jour, Seigneur Hàkan … » fit-elle en marquant les deux derniers mots plus que de raison.

La voix était doucereuse et ses yeux couleur d’enfer plongés dans les siens. Tandis que la lame, traîtresse et toujours à même de décider de la vie et de la mort de celui qu’elle menaçait, restait entre ses doigts. Avant de glisser sur sa paume, et de retrouver l’abri de sa manche.

Elle recula vivement, et se mettant délibérément à son côté avant qu'il n'ouvre la porte, et elle laissa échapper un :

« - Pourquoi mourir à deux ? Vous êtes là pour cela, me tromperais-je ? »

Excessivement prétentieux, et totalement ironique, avant de partir d'un bref rire sans joie.

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Let flames burn you   Jeu 27 Déc - 1:39

S’il avait entendu son rire froid à la mélopée sardonique, s’il en avait résulté un frisson le long de son échine, Hàkan n’en laissa rien paraître et à présent que la veuve noire avait retiré son aiguillon de son cou, il acheva le mouvement amorcé quelques secondes plutôt. Pour se voir accueillir par une absence de répondant de la porte au moins égale au trop plein dont faisait preuve la demoiselle dans le même domaine.

* Décidément… la journée est idyllique. *

Le seigneur fit volte face, un sourire éminemment crispé aux lèvres et dans le regard, un tranchant qui répondait silencieusement à la menace métallique dont avait usé Kyoko. Il accrocha les abysses vertigineux de ses pupilles vertes.

« Je ne sais pas à quoi vous vous attendiez, mais ce ne sera pas pour tout de suite. Ma mort comme notre salut apparemment. »

Le bond vif comme l’éclair qu’elle avait fait en arrière pour s’écarter avant qu’il ne tente d’ouvrir la porte lui murmurait que la petite était peut-être un peu plus nerveuse qu’il n’y paraissait. Cependant, mieux valait garder les sarcasmes à ce sujet pour soi, un animal aux abois pouvant avoir des réactions par trop instinctives. Et il n’avait guère envie d’être le premier des deux à trépasser, surtout pas par la perfide menotte de l’enfant chérie de Neiji.

Pour tout avouer, il n’avait en fait aucune envie d’y passer tout court. Ce qui motiva les paroles qui suivirent.

« Maintenant, si vous en avez fini avec vos petites mises en garde fort peu à propos vu les circonstances, vous pourriez peut-être en découdre avec cette serrure ? C’est votre rayon si je ne m’abuse, les intrusions sournoises. »

Nul besoin d’expliciter plus avant ce que sous entendait ces derniers mots. La môme revêche fourrait son nez partout, chaque seigneur ou personne gravitant dans l’entourage de son oncle le savait. Et tout le monde s’en irritait, avec plus ou moins de voix pour accompagner le sentiment.

« A moins que vous n’ayez une meilleure idée, Dolly… »

Que de familiarité dans ce surnom et les accents insistants de la voix du jeune homme. La poupée ne le tuerait certainement pas, du moins pas ici et pas tout de suite. Tous deux avaient besoin l’un de l’autre pour comprendre ce qui se passait et éclaircir un peu l’épais brouillard dans lequel ils nageaient maintenant cote à cote. Ils allaient donc devoir se supporter, aussi difficile que cela puisse être, s’ils voulaient se prémunir efficacement des requins qui guettaient. Et si l'envie lui prenait de recommencer son petit manège, fort bien, il entrerait dans la danse et saurait la faire valser.

Pour l'instant, Hàkan se contenta de s'écarter pour laisser le champ libre à l'adolescente, en esquissant un arc de cercle de son bras droit, paume ouverte. Révérence élégante démentie par l'éclat dédaigneux qui faisait luir l'onyx de ses prunelles.
Revenir en haut Aller en bas
Kyoko Nôgawea
Veuve Noire
Veuve Noire
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Localisation : Sur un toit surplombant la ville.
Particularité : Nièce adoptive de Neiji.
Date d'inscription : 07/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: La vingtaine
Profession: Tueuse
Statut: Proche de Neiji

MessageSujet: Re: Let flames burn you   Lun 31 Déc - 1:26

* Notre salut hein ? Mais a quoi tu t’attendais ? La rue n’est pas ton domaine. *

Certains auraient tués pour savoir ce qu’il se cachait dans sa tête bien assez remplie. Mais ces réflexions prouvant qu’elle n’était pas un robot elle se les garda, il n’en valait pas la peine. Cafard prétentieux à l’abri dans son château de cartes prêt à s’effondrer au moindre ordre qu'elle donnerait … Mais voilà, là elle n’était pas dans son monde, et c’était l’assassin qui prenait le pas sur le général qu’elle était bien malgré elle.

* Me prends pas pour une conne seigneur de pacotille. *

Elle faisait preuve d’une mauvaise foie effarante, mais elle n’avait aucune envie de revenir à des idées plus rationnelles. Surtout que l’homme venait de se trouver en face d’une porte offrant visage clôt, comme si elle se moquait des deux personnes voulant pénétrer un sanctuaire qu’elle défendrait corps et âme. En exagérant … Un peu.

« - Fermez là. »

Le fait qu’il l’empêchait de se concentrer n’était pas la seule raison pour laquelle elle le lui avait ordonné. Mais effectivement s’il n’était pas capable d’ouvrir la porte lui-même, elle s’en chargerait. Elle répugnait à sortir des armes devant lui, mais elle le fit, en sortant de sa manche une aiguille très fine qu’elle glissa contre le pêne de la porte qui s’ouvrit ensuite gentiment après qu’elle en eu tourné la poignée. Tout en n’oubliant pas de lancer une pique qui lui brûlait les lèvres.

« - Cacher votre nervosité par des belles paroles est très … touchant, mais ne vous donnez pas cette peine, je vous l’ait déjà dit. »

Accompagné par un sourire sardonique bref mais assez clair pour la personne qui se tenait si proche d’elle. Il savait mettre le doigt sur ce qui l’irritait et il risquait de désamorcer une bombe déjà bien disposée, s’il ne se taisait pas, la vie a laquelle il tenait tant disparaîtrait en même temps que son discours à peine voilé de paroles qu’il n’aurait pas osé prononcer devant quiconque d’autre.

* Dolly vous emmerde. *

« - Si je n’étais pas qui je suis, les rebelles seraient autrement plus nombreux. Ceux que vous débusquez ne sont que les brebis égarées que je mets sur votre route après avoir détruite leur bergerie, et vous feriez bien de vous en souvenir. »

C’était vrai. Depuis cette intrusion dans le quartier général d’un groupe indépendant qu’elle avait détruit avec le seul partenaire qu’elle n’ai jamais eu, elle avait consacré son temps à débusquer et à tuer avec rage toutes les organisations qui pourraient être aptes à se dissimuler et à créer une menace. L’autre n’avait pas été en reste, et ses contacts ajoutés à ceux de la fille en avaient fait un duo inoubliable. Bien qu’ils n’aient jamais été liés par aucun contrat que ce soit, et prêt à tuer l’autre au moindre faux pas.

Elle s’effaça et fit signe à Hàkan d’entrer, elle ne présentait jamais son dos à une personne autant disposée à lui planter un poignard dans le cœur à la moindre occasion. Elle n’était pas candidate au suicide, pas encore, même si elle savait qu'il ne ferait pas le moindre geste contre elle tant qu'il n'aurait pas des informations supplémentaires et l'assurance que se passer de sa présence ne serait pas un fardeau.

Evidemment.

_________________
~ My life is a simple game
between death's world and alive people's world... ~


Kyoko, la grande mangeuse de Crevettes des rues.
Merci Peaca !

[Credits avatar - Hajieelkhe by *Enayla]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let flames burn you   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let flames burn you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bae jo mei (+) skies on fire, flames burn higher.
» Flames of war [Battlefront]
» Calgary Flames
» NHL Roster - Calgary Flames
» Rapport de bataille Flames Of War

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: [ Evenement ] Soupirs de Noël-
Sauter vers: