AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FV] Urielle Sol-lek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [FV] Urielle Sol-lek   Sam 15 Déc - 21:45

. [ CARTE D'IDENTITE ]

NOM : Sol-lek
Prénom : Urielle
Surnom / Nom de code : Uri ou Riri
Âge : 19 ans
Sexe : Féminin
Date de naissance : 29 octobre
Lieu de naissance : Sur les routes, avec une troupe de personne voyageant d’une ville à l’autre.
Orientation sexuelle : Elle ignore encore son orientation, n’étant jamais tombé amoureuse ou trouvant quelqu’un d’assez beau pour lui donner la moindre envie. Ou alors c’est tout bêtement parce qu’elle est trop naïve pour s’en rendre compte …

Elément :

Votre profession et/ou Orientation face à la politique de Neiji :
Bibliothécaire


. [ DESCRIPTION PHYSIQUE ]

Urielle est une jolie jeune femme selon les dires de certains. Certes, elle n’est pas aussi belle que l’avait été ça mère, mais à quoi bon qu’elle sache si elle est jolie ou non ? 1m 60, un corps fin, une fine musculature. De longs cheveux brun clair, de grands yeux marron et une peau claire. On pourrait s’arrêta là pour sa description physique, mais parfois il est plus intéressant de voir les détails.

Ses cheveux brun clair, s’arrêtent en bas du dos. Une longueur plutôt raisonnable pour tout type de coiffure, mais Urielle se contente juste d’y mettre deux ruban dessus pour former deux jolies petites couettes pas très visible si l’ont ne fait pas attention. De loin comme de près ses cheveux ont l’air d’avoir un toucher très soyeux et sans aucun nœud. Pourtant la vérité ne se trouve pas au regard. En vrai la jeune fille doit batailler un petit peu pour se brosser les cheveux. Cependant même une fois les nœuds dégagés, ses derniers s’emmêlent assez rapidement. Urielle pourrait même oublier de se coiffer, chose qui lui arrive fréquemment, que personne ne verrait de différence, car même si ils possèdent plein de nœud, les cheveux de la jeunes filles se tienne plutôt bien.

Ses grands yeux marron, n’ont rien de particulier à premier vu. Pourtant à chaque instant de la journée ils expriment facilement ce que la jeune femme ressent sur le moment. Tristesse, joie, concentration, rêvasse ment, préoccupation … Un simple coup d’œil peut nous informer de son humeur du jour, ou bien du moment.
Contrairement à ses cheveux la peau d’Urielle est très douce, en plus d’être claire. Sa peau marque assez facilement, et comme il lui arrive souvent de se prendre la porte le matin au réveil, ce n’est pas le seul accident qu’elle peut avoir en une journée. Il arrive souvent de la voir avec un ou deux bleue sur les bras ou les jambes. Tout dépend ou elle se cogne.

Sinon Urielle s’habit assez souvent avec des habits de couleur claire. Affectionnent particulièrement les robes légères. Avec un petit peu de dentelle, ou des dessins dessus pour éviter que cela soit un peu trop monotone. Parfois il lui arrive de porter un long foulard rouge autour du coup quand il fait un petit peu droit dehors le matin, quand elle part au travail.

. [ PERSONNALITE ]

Caractère : Comment décrire le caractère de cette jeune femme ? Non plutôt par quel bout on va bien pouvoir commencer ? Déjà dans ses manières de tous les jours. C’est une femme gentille possédant toujours un petit sourire ou bien un bonjours pour les personnes qu’elle connaît. Même si c’était juste une rencontre comme ça, et si elle se rappel de la personne aussi bien entendu. On peut dire aussi que c’est une femme responsable vivant au jour le jour et se préoccupant des choses présentes et non de ce qui pourrait arriver le lendemain.
Ce qui est bien avec elle, c’est que ce comportement est toujours le même, que ce soit avec sa mère, dans les rues ou bien au travail. Ce qui ne l’empêche pas de rappeler à l’ordre une ou deux personnes qui font continuellement trop de bruit à la bibliothèque.

En tout c’est ce qu’on peut facilement cerner. Cependant il y a des facettes qu’on ne voit pas en une seule journée ou un une seule conversation. Pour commençait elle est un petit peu maladroite. Et ça pour la simple et bonne raison qu’elle ne regarde jamais ou elle mes les pieds. Du coup les chutes sont assez fréquentes chez elle, donc si on entend un grand boum dans une salle sensé être silencieuse il ne faudra pas s’étonner. Elle est aussi un peu distraite. Parfois quand elle parle, elle est capable d’oublier ce qu’elle cherche à dire. Parfois elle se met même à demander à son interlocuteur ou elle voulait en venir. Ou alors elle passe du coq à l’âne.
C'est-à-dire que, elle parle par exemple des livres qu’elle compte commandé le lendemain, et elle se mes subitement à parler du dîner qu’elle doit préparer pour le soir même. Elle a quand même réussi à en faire rire plus d’un de cette manière là. Mais ce n’est pas seulement en parlant qu’elle l’est. Parfois elle oubli de faire des choses. Et souvent elle oubli elle-même quand dans une bibliothèque il ne faut pas faire de bruit. Ce qui fait que parfois on peut entendre un bâillement sonore et vraiment pas très discret. Là encore il ne faudra pas s’inquiéter, ça voudra juste dire que ce qu’elle fait commence à l’ennuyer. Et comme elle est du genre à s’ennuyer très vite quand elle est toute seule …

Goûts : ( Facultatif. )


. [ PASSE / PRESENT ]

Histoire : L’histoire commence un petit peu avant la conception d’Urielle. C’était une belle nuit froide, un ciel dégagé, et un clair de pleine lune éblouissant. C’est sous cette mauvaise condition qu’une silhouette se faufilait vers une maison isolée d’un village Shinme. La porte n’était pas fermée à clef, de ce fait, la silhouette put facilement se faufiler à l’intérieur de la maison. Il entra dans la première pièce dont la porte était fermée. Quelques secondes plus il en ressortait avec un couteau couvert de sang à la main. Il venait de finir son travail. Celui de tuer les propriétaires de cette maison. Cependant il y avait une jeune fille, et bien qu’il n’avait pas reçu d’instruction pour cette dernière, il comptait bien se prendre une nuit de plaisir avec elle. Il se dirigea donc vers une seconde pièce.
La pièce en question était baignée de lumière, les volets étant resté ouvert. Ainsi l’assassin avait une belle vue sur la jeune fille vraiment magnifique. Il réveilla la jeune femme pour l’assommer. Portant le corps comme un sac à patate, il s’éloigna le plus rapidement possible de cette maison. S’enfonçant dans une forêt, dans le recoin le plus reculé. Il déposa le corps de cette jeune fille pour pouvoir profiter d’elle à sa guise. C’est au lever du soleil, qu’un groupe de voyageur trouva la jeune fille. Cette dernière nommé Elena était nue, couvert d’hématome comme si elle avait était violemment battue. Le groupe de voyageur avait pu facilement constaté que cette fille avait perdu sa pureté avec un violeur.

Quelques jours étaient passés, depuis qu’Elena avait était trouvé par ce groupe de voyageur. Ces derniers étaient une bande de nomade qui voyageaient d’un village à un autre. À présent la jeune femme faisait partit de leurs communauté, du moins pour le moment.
3 semaines après se regrettable viol, Elena découvrit qu’elle était enceinte. Choqué par cette nouvelle, elle voulait absolument perdre cette enfant. Mais le groupe de voyageur l’en avait empêché, l’avait raisonné pour qu’elle ne fasse rien d’irréfléchie. Et durant les 9 mois de grossesses elle appris à aimer malgré tout l’enfant qui grandissait en son sein. Parallèlement elle aidait les nomades du mieux qu’elle pouvait, et bientôt la petite Urielle était née. Juste après sa naissance Elena décida de s’établir dans l’un des villages Shinme, avec pour l’accompagner Clélia. Cette dernière commençait à devenir un peu trop vieil pour pouvoir voyager encore longtemps avec les nomades. Et comme elle avait pris Elena en affection, elle avait préféré rester auprès de cette jeune femme pour l’aider dans la vie de tous les jours.

Elena était devenu serveuse dans une taverne, Clélia s’occupait d’Urielle durant l’absence de la maman. Urielle était une gamine remplie d’énergie. Elle trouvait toujours quelque chose avec quoi jouer. Cela pouvait être une petite figurine, comme une chaussure … Elle était petite, et avait beaucoup d’imagination, donc faut pas s’inquiéter. Et puis Clélia encourageait beaucoup cette imagination en donnant à la fillette de l’époque un nouvel objet avec lequel jouer. Ainsi beaucoup de chose passa entre les mains de la petites. Plus tard, quand elle commença à poser beaucoup de question sur tout et n’importe quoi. Les femmes lui apprirent à lire. D’une part pour lui faire découvrir une nouvelle façon de s’occuper, et aussi parce que comme ça les livres l’empêcheront de poser trop de question. Etant encore un peu petite il y avait pas mal de choses qu’elle avait encore du mal à comprendre. Et Clélia devait toujours expliquer, facilement et parfois difficilement. C’est aussi de cette manière là que la petite Urielle appris l’existence de Neiji. Oh, bien entendu elle avait entendu des échos de cette personne, mais une gamine ne fait jamais attention aux commérages des adultes. Cependant Clélia avait réussi à retenir l’attention de la fillette quand elle lui avait demandé des explications. C’est une scène qu’Urielle devait garder à tout jamais dans sa mémoire. Celle de sa grand-mère adoptive pâlir au point d’avoir l’impression qu’elle allait s’évanouir à tout instant. Elle lui avait raconté tout ce qu’elle savait. Et bien qu’elle n’avait pas tout retenu, une impression de peur c’était installé en Urielle. Et depuis à chaque fois qu’elle entend ce nom, elle ne peut empêcher son cœur de rater quelques battements.

Les années passaient tranquillement sans que le quotidien d’Urielle ne change de beaucoup. Mais on pouvait remarquer que son caractère changeait au fur et à mesure que les années changeaient. Avant elle était pleine de vie et d’imagination, mais elle devenait quelqu’un de pleine d’imagination et rempli d’oreiller … Enfin … On pouvait remarquer qu’elle dormirait plus volontiers. Un peu comme si elle était un chat qui avait besoin de faire ses heures de sommeil durant la journée.
Cependant ce n’était pas une chose qui inquiétait beaucoup de monde. C’est juste qu’il ne fallait pas s’étonner d’entendre un bâillement particulièrement sonore dans son dos.
Quand la jeune fille eut atteint l’âge de 12 ans, Clélia mourut de vieillesse. Mère comme fille, étaient triste de cette disparition, car cette vieille femme avait connu des choses qui avaient était très enrichissante pour elles. Un an plus tard elles déménagèrent pour venir dans la capitale. Elena trouva rapidement du travail, et elles purent vivre bien tranquillement dans cette ville.

Urielle apprenait les tâches ménagères et faisait souvent, voir tout le temps, la cuisine pour sa mère. Plus tard elle découvrit l’existence de la bibliothèque. Et bien qu’elle continuait à s’occuper des tâches de la maison, il n’était pas rare de trouver la jeune fille dans cet établissement. Bientôt elle se mettait même à aller à la bibliothèque juste pour pouvoir parler à la responsable de cet établissement. Cette dernière avait pris Urielle sous son aile et lui montrait toutes les facettes de son travail, sous le regard émerveillé de la jeune fille. Un quotidien paisible s’installa très rapidement dans cette ville.
Cependant se lumineux quotidiens, changea quand le soleil cessa de montrer le bout de son nez. Bien sûr cela ne changeait pas beaucoup de chose, puisque aujourd’hui il y avait de la lumière artificielle, même si c’était juste suffisant pour voir où l’ont mettaient les pieds. Mais quand même au tout début cela avait était assez difficile, surtout qu’Elena refusait que sa fille sorte dans cette obscurité.
D’ailleurs bien que les lumières artificielles aidait beaucoup dans la nouvelle vie que les habitants avaient pris. Bien sûr cela ne remplaçait pas du tout le soleil. Mais cette innovation apportait du réconfort à tout le monde.
Cela avait affecté la santé de la mère. Très rapidement elle se révéla incapable d’aller au travail. Car son corps faiblissait de jour en jour. Il était difficile de savoir ce qui l’avait affecté. Car cela ne pouvait pas être dû à une mauvaise alimentation, ni à peu de sommeil. Tout ce qu’on pouvait en déduire c’était que le corps d’Elena avait était très sensible à ce changement de luminosité. Et que le désespoir de ne pas voir le soleil l’avait affecté beaucoup plus qu’elle ne l’avait laissé paraître.

Aujourd’hui Urielle avait fini par prendre la place de bibliothécaire. Léa, la femme qui s’en occupait avant. Etant très contente de céder sa place à quelqu’un de compétant, même si ce quelqu’un en question était parfois un peu étourdit. La maman d’Urielle était devenue trop faible pour faire quoi que ce soit. Par conséquent elle reste constamment couché dans son lit. Attendant les visites d’Urielle pour être lavé, nourrit et pour vider le pot qui servait à ses besoins.

Famille :
La seule famille qui lui reste et sa mère. Elle entretient une très bonne relation avec elle, malgré la difficulté qu’à Elena à admettre qu’elle ne peut plus rien faire seule. Elle n’a jamais connu son père, mais Elena à préférer lui mentir en lui disant que c’était un homme très charmant, gentil et travailleur. De ce fait Urielle ne sait pas qu’elle est la conséquence d’un viol.

Connaissances et proches :
Elle n’entretient pas vraiment de relation particulière avec quelqu’un. C’est une jeune femme amicale qui s’entend bien avec tout le monde. Du moins avec les personnes qu’elle croise dans la bibliothèque. Oh bien sûr il doit y en avoir un ou deux qui ne l’apprécie pas, mais naïve comme elle est, elle n’est pas vraiment capable de le voir.


. [ AUTRE ]
Urielle baille souvent, ou en tout cas une bonne dizaine de fois dans la journée. Et ceux même si elle n’est pas fatiguée, ou si elle n’a pas faim.
Elle possède aussi un chat noire nommé Clélia, en souvenir de sa grand-mère adoptive. Il arrive souvent de le voir roder entre les rayons de la bibliothèque. Et même, de dénicher une petite bestiole qui a oser s’aventurer à l’intérieur.


. [ DERRIERE VOTRE ECRAN ]

Comment avez vous connu KenenKuro ? Heu … Oups ? J’ai totalement oublié ou j’ai déniché le lien Oo logiquement dans un top site, je crois.
Avez vous des restrictions particulières qui pourraient vous gêner ? Les cours, parfois la journée est assez fatigante et je peux manquer de motivation pour les postes rp. Ou de temps si je dois faire des recherches pour des travaux que je dois présenter au bac.
Est-ce un double compte ? Non, mais peut être que dans 2/3 mois j’envisagerait cette possibilité ^ ^


Dernière édition par le Sam 15 Déc - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Owen
Globule gazeux de poche

avatar

Nombre de messages : 1947
Localisation : Partout, et surtout aux endroits les plus improbables.
Particularité : Sale gosse ?
Date d'inscription : 06/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: A jamais nouveau né
Profession: Boule Gazeuze
Statut: Créature immatérielle

MessageSujet: Re: [FV] Urielle Sol-lek   Sam 15 Déc - 22:54

Bienvenue sur Kenen mademoiselle !

Un mp t'as été envoyé pour te demander quelques modifications sur ta fiche, avant la validation.

_________________
Parmi vous je ne suis qu'une ombre, mais ma voix est sans appel.

Pas de message privé sur ce compte, la messagerie n'est pas consultée.
Contact Kenen = Peaca Mortalis
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Owen
Globule gazeux de poche

avatar

Nombre de messages : 1947
Localisation : Partout, et surtout aux endroits les plus improbables.
Particularité : Sale gosse ?
Date d'inscription : 06/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: A jamais nouveau né
Profession: Boule Gazeuze
Statut: Créature immatérielle

MessageSujet: Re: [FV] Urielle Sol-lek   Dim 16 Déc - 0:01

Ta fiche est validée !

Tu peux commencer à jouer à l'endroit où tu le souhaiteras, en rp 'normal' ou dans la catégorie créée en l'occasion de noël ! Bon jeu et n'oublie pas de remplir le carnet de voyage dans ton profil ^^

_________________
Parmi vous je ne suis qu'une ombre, mais ma voix est sans appel.

Pas de message privé sur ce compte, la messagerie n'est pas consultée.
Contact Kenen = Peaca Mortalis
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FV] Urielle Sol-lek   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FV] Urielle Sol-lek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mélissandre Urielle, à la recherche de nouvelles aventures.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: Mémoires et réminiscences :: Vos biographies :: Fiches cherchant joueurs-
Sauter vers: