AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FV] Azarel Elentir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azarel Elentir
La petite fée de Noël (en Jarretelles)
La petite fée de Noël (en Jarretelles)
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 26
Localisation : Tout près de vous. Faites attention.
Particularité : Sadique. Mais c'est pas tout.
Date d'inscription : 05/12/2007

Carnet de voyage
Age du perso: 38 ans
Profession: Grand Dirigeant
Statut: Partisan

MessageSujet: [FV] Azarel Elentir   Jeu 6 Déc - 23:13

Nom : Elentir
Prénom : Azarel
Surnom :
Âge : 38 ans
Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : Hétéro
Elément :



Votre profession et/ou Orientation face à l'occupation : Grand Dirigeant

Histoire/Passé : L’enfant était né en plein hiver, saison la plus présente dans les montagnes. Ses deux parents travaillaient comme gardes forestiers, personne ne connaissait mieux la montagne qu’eux, ce qui les rendait très difficile d’accès. C’était un petit monde qu’ils s’étaient construits là-haut, au milieu des arbres, au milieu des pierres. La vie était rude, mais saine pour le nouvel enfant qu’ils accueillaient en leur sein : c’était leur petit premier. La mère souriait alors que le mari regardait émerveillé le fruit de sa chair, le fruit de son sang... Le bébé poussa un cri, la première bouffée d’air qu’il prenait sur cette terre ressemblait étrangement à un avertissement, comme si la nature connaissait déjà son destin. Un destin...bien particulier

Se réveiller, travailler, dormir. Voilà les seules choses qui composaient la vie de la famille dans les montagnes. Elles étaient dangereuses, mais les protégeaient. Leurs rires n’étaient jamais troublés, leurs jeux –bien que très rares- toujours finis joyeusement. C’était une belle petite vie, bien que pénible, que menait la famille dans cet endroit caché au vu et su de tous. Mais au fond de lui, l'enfant detestait ses journées si semblables. Il n'aimait ni la vie dans les montagnes, ni les travaux que ses parents lui confiaient. Plus d'une fois il avait demander à sa mère de l'envoyer en ville. Lui qui voulait tant échapper à cette vie monotone se faisait à chaque fois rabrouer.

Pourtant son désir de se sauver devenait plus fort à chaque refus. Si il avait ne serait ce qu'une chance de partir, il la prendrait. Et cette chance il l'eut un jour. Ses parents se rendirent au village le plus proche afin d'acheter quelque nourriture. Pour aller plus vite et ne pas se perdre, ils avaient eu l'idée de disposer à même le sol, une fine cordelette. Cela leur permettait de voir le chemin, quelque soit le temps. Et comme ils prevoyaient de n'être de retour que le lendemain, cette corde allait bien leur servir pour le retour ! L'enfant les regarda s’éloigner, en son for intérieur, il savait qu’il ne les reverrait plus jamais. Car il avait trafiqué la corde la veille. Toutefois il leur était toujours possible de retrouver le chemin de la maison. Il attendit donc.

Une journée passa, et puis deux. Finalement ce fut trois semaines qui séparèrent le départ des parents à celui où le fils les attendait, assis à côté du feu. Son esprit le torturé. N'attend pas plus longtemps, va t'en ! Va retrouver l'univers que tu as toujours voulu trouver. Alors il se prépara, fit ses bagages et quitta la maison. Il avait fait à peine cent mètres qu’il se retourna, la chaumière commençait déjà à disparaître à sa vue... Les yeux de l’enfant dessinèrent alors les contours de celle-ci ; c’était son logis, c’était sa maison, c’était l’endroit où il avait vu le monde et celui où il avait toujours pensé le quitter. Mais à présent c’était fini. Le garçon reprit sa route. Les yeux brillants de ces nouvelles perspectives. Il avait tout préparer.

Une fois arriver en ville, il se dirigea chez un de ses oncles paternel. Cet homme n'avait pas d'enfant et était ravi de prendre soin d'un de ses neuveux. L'enfant lui mentit bien sur, il lui dit que son père avait revu sa position quand au souhait de son fils et demander donc à son frère de prendre soin de lui. L'oncle crut ses paroles, ditent d'une façon si persuasives. Il ne posa aucune questions. Et éleva son neveu comme si il était son propre fils.
...
Azarel redressa brusquement la tête, affalé sur son bureau, il tenait encore dans ses doigts le papier qu'il c'était promis de lire avant d'aller se coucher. La nature l'avait rattraper au galop. Il passa une main dans ses cheveux et se tapota la joue. Ce n'était pas le moment de s'endormir !
Ses yeux rouges se perdirent dans le vague, ce rêve lui revenait sans cesse...de la culpabilité ? Sans doute...Ses parents n'était jamais revenus de la foret. Cela faisait 28 ans que ses évènements s'étaient déroulés. Il avait fait tant de choses depuis. L'enfant était devenu homme, un homme important et au sercice de Neiji. Il n'avait plus le temps de se sentir coupable de cette journée. Il avait réussi a se hisser dans les hautes shpères devenant le grand dirigeant lui même ! Pourquoi serait il désolé ? D'un mouvement brusque il balaya les papiers de son bureau, se leva et quitta la pièce.

Descrïption Physique :

- Cheveux -> Azarel a de longs cheveux bruns clairs. Il ne les attachent que très rarement, les laissant la plupart du temps détachés.
- Yeux -> Azarel a depuis sa naissance deux grands yeux rouges, bien qu'un peu bridés qu'il entoure d'un fin coup de crayon noir dans le but de les faire ressortirent.
- Taille -> Ce jeune homme n'est ni trop grand, ni trop petit. En d'autres termes, il possède une taille normale...1m69.
Apparence->Azarel est un jeune homme âgé d'environ trente-huit ans. Depuis sa plus tendre enfance, Azarel a pris l'habitude de se laisser pousser les cheveux, préférant les cheveux longs aux cheveux courts. Il arbore donc une magnifique chevelure brune, presque chocolat, comme le furent les cheveux de sa mère biologique : une ravissante femme aux cheveux bruns eux aussi. Les cheveux du jeune homme sont légèrement bouclés et ils lui arrivent à peu près au milieu des cuisses, même légèrement en dessous. Azarel porte une attention particulière à ses cheveux, en prenant soin du mieux qu'il peut, etc. ; c'est sûrement la raison pour laquelle, ils sont si brillants et si soyeux.
Au niveau du visage, Azarel a, tout comme sa mère, un visage angélique qui donne l'impression d'avoir été façonné avec le plus grand soin et le plus grand amour. Ce visage est mis en valeur par deux yeux d'une intense couleur rouge, qu'il aime bien mettre en valeur en les cernant de noir. Sa bouche, enfin, est toujours rehaussé en un petit sourire mesquin.


Personnalité : Azarel ne se démarque pas par sa violence ou bien sa cupidité. C’est au contraire quelqu’un de calme, à la voix douce et à l’esprit bien tourné. Prudent, discret et polie, il passe pour un garçon aux élégantes manières et semble ne jamais se défaire de sa noblesse qui semble marquer chacun de ses mouvements.
Azarel est un être de pure logique, habile manipulateur et qui sait masquer ses intentions sous un masque tendre et serein. Il a une patience exemplaire, qui semble imperturbable. De bon conseil il reçoit les compliments sans prétention et les insultes sans se cabrer. La connaissance est tellement importante pour lui qu'il préfère délaisser les choses plus proches de la réalité, en particulier les relations avec les autres êtres humains. Ce n’est pas qu’il est méchant avec les gens simplement qu’il ne se mélange pas à eux aisément. Contrairement aux idées que l'on pourrait se faire, Azarel n'aime pas se battre et utiliser la force comme moyen de pression. Il est plus à l'aise dans les coups en traître ou bien encore le chantage et la corruption.

Goûts personnels : Azarel aime peu de choses mais parmis on peut y trouver : les sucreries, les pièces de théatres et les livres de toutes sortes.
Par contre, les choses qu'il déteste son nombreuses et variés : les gens qui lui tiennent un peu trop ouvertement tête. Les mauvais livres, les aliments épicés, les rebelles, les mauvais serviteurs.


Autres : Azarel a un tic nerveux, quand il s'énerve il ne peut pas s'empêcher de cligner des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen
Globule gazeux de poche

avatar

Nombre de messages : 1947
Localisation : Partout, et surtout aux endroits les plus improbables.
Particularité : Sale gosse ?
Date d'inscription : 06/01/2007

Carnet de voyage
Age du perso: A jamais nouveau né
Profession: Boule Gazeuze
Statut: Créature immatérielle

MessageSujet: Re: [FV] Azarel Elentir   Dim 9 Déc - 17:54

Parfait ! Fiche acceptée !

Tu es libre de rejoindre Rel du côté du labo, de t'intégrer au scenario de la Grand Place Comédia, ou d'ouvrir un sujet à ta guise ... La dernière solution étant la plus risquée, étant donné que beaucoup de joueurs sont déjà occupés ici et là.

Bon jeu en ces terres maudites drunken
Et n'oublie pas de générer ton carnet de voyage dans ton profil, et bien sur de le remplir !

_________________
Parmi vous je ne suis qu'une ombre, mais ma voix est sans appel.

Pas de message privé sur ce compte, la messagerie n'est pas consultée.
Contact Kenen = Peaca Mortalis
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenenkuro.forumactif.fr/
 
[FV] Azarel Elentir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kenen Kuro :: Mémoires et réminiscences :: Vos biographies :: Fiches validées-
Sauter vers: